Référence multimedia du sénégal
.
Google

Seize ans après : Les déflatés de Savana se rappellent au bon souvenir de Wade

Article Lu 1681 fois

En 1993, la direction de Savana décidait de procéder à un licenciement de quatre-vingt trois travailleurs pour ‘motif économique’. La réaction des syndicalistes-maison ne se fit pas attendre. Le tribunal du travail saisi avait opposé un niet à une telle requête de la Direction du groupe hôtelier mais c'était sans compter avec l'opiniâtreté de la direction qui, de recours en recours, obtint du ministre du Travail d'alors, une autorisation de licenciement.



Seize ans après : Les déflatés de Savana se rappellent au bon souvenir de Wade
Correspondance) - Seize ans après une décision du ministère du Travail, quatre-vingt trois travailleurs se retrouvent sans emploi. Et la vie est devenue comme un calvaire pour ces pères et mères de familles.
Et pourtant, dame justice a donné raison à ces braves travailleurs licenciés, en rendant plusieurs jugements annulant l'autorisation de licenciement et ordonnant la réintégration sans conditions des travailleurs déflatés. Entre temps, ces derniers constituent un collectif fort de soixante-neuf personnes, plusieurs d'entre eux s’étant retirés du collectif. Seulement, cet effritement dans les rangs des concernés ne va nullement ébranler l'ardeur du collectif. Et l'hôtel Savana-Saly fut l'objet, plusieurs fois, de décisions de saisie cependant jamais exécutées. Les membres du collectif indexent même la Direction générale du groupe hôtelier qui aurait ‘actionné ses leviers’ pour s’opposer à toute exécution.

Dans un passé récent, le collectif, las d'attendre que justice soit faite avait initié une marche de Mbour à Dakar devant la direction de leur ex-employeur, une marche faisant suite à un sit-in devant les locaux de Savana Saly. Sans compter des lettres adressées aux plus hautes autorités de ce pays dont le président de la République, en vain. Car, jusqu'ici, les membres du collectif, passés de 69 à 57 (12 d'entre eux sont décédés), vivent des jours très difficiles, sans entrevoir une solution à leur problème. ‘Nous pensons que le président de la République n'est pas encore réellement imprégné des données de notre situation. C'est pourquoi, nous lui lançons un appel pour qu'il s'implique personnellement dans le règlement de ce dossier’, lance Oumou Thiam, membre du collectif.

A ce jour, le montant global des sommes que le groupe Savana doit verser aux déflatés s'élève à 608 millions 971 mille francs. Des démarches avaient été entreprises pour persuader les déflatés d'encaisser une partie des sommes dues, ce qui n'avait pas trouvé d'écho favorable auprès des concernés. Les déflatés qui projetaient d’observer une grève de la faim, disent surseoir pour l'instant à cette démarche ‘sur conseil des guides religieux’.

Pape Mbar FAYE
Source Walfadjri

Article Lu 1681 fois

Dimanche 24 Mai 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State