Référence multimedia du sénégal
.
Google

Secteur énergétique : L’Etat cherche un financement de 845 milliards

Article Lu 1532 fois


Secteur énergétique : L’Etat cherche un financement de 845 milliards
Les besoins d’appui et de financement du secteur de l’énergie s’établissent à 1 587 milliards, dont 845 milliards sont à rechercher. La révélation a été faite hier par le ministre de l’Energie lors de la troisième édition des ‘Déjeuners de l’industrie’ organisée par le Syndicat professionnel des industries et des mines du Sénégal (Spids).

Le Sénégal est à la recherche de 845 milliards de francs Cfa pour financer les investissements du secteur de l’énergie, notamment le Plan de redressement du secteur de l’énergie (Prse). C’est la révélation qui a été faite hier par le ministre de l’Energie. C’était au cours de la troisième édition des ‘Déjeuners de l’industrie’ organisée par le Syndicat professionnel des industries et des mines du Sénégal (Spids). ‘Les besoins de financement sont notamment de 520 milliards pour la Société nationale d’électricité (Senelec), dont 141 milliards sont à rechercher, de 238 milliards pour l’électrification rurale, dont 165 milliards sont à rechercher et de 456 milliards pour la Société africaine de raffinage (Sar) dont 229 milliards à rechercher, etc. A la suite de la rencontre du Groupe consultatif de Paris, des 3 et 4 octobre 2007 et sur instruction du Premier ministre, une rencontre mensuelle est organisée régulièrement avec les principaux bailleurs du secteur pour le suivi de la réalisation des tâches du Prse et pour susciter leur intérêt à participer à la mobilisation des ressources des 845 milliards restants sur un besoin total de 1 587 milliards nécessaires à la réalisation du programme d’investissement du secteur’, a indiqué Samuel Amète Sarr. ‘Une table ronde avec ces bailleurs est envisagée dans les meilleurs délais’, a-t-il annoncé.
Dans le même ordre d’idée, le ministre de l’Energie a aussi fait état du plan de restructuration financière de la Senelec. ‘Dans le cadre du besoin de refinancement de la Senelec qui a été fixé à 102 milliards, l’Etat a réalisé en 2007 la recapitalisation de la Senelec en numéraire à hauteur de 65 milliards, et le complément de 37 milliards est programmé en 2008 et attendu des partenaires au développement, notamment sous forme d’appui budgétaire’, a-t-il laissé entendre. ‘En mesure complémentaire, l’Etat a décidé de rééchelonner sur cinq ans les arriérés de payement en 2007 de la dette rétrocédée de 9,5 milliards’, a-t-il révélé. Samuel Sarr de rappeler qu’en 2007, le rapport de l’étude Ecobank avait mis en évidence un besoin de restructuration financière de la Senelec et d’augmentation de capital en numéraire de plus de 60 milliards.

M. Sarr s’est également prononcé sur le programme de réduction des coûts de la Senelec. Ce fut pour révéler que celle-ci a remis un rapport d’analyse et d’identification d’opportunités d’économie et de gains rapides avec un programme de réduction de ses coûts de 22,5 milliards sur trois ans. Parlant de la politique de tarification de l'électricité, il a révélé que la Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) est en train de mener les diligences pour l’application de la nouvelle grille tarifaire, qui prévoit une tarification progressive pour la basse tension (Bt) et va inciter à en rationaliser la consommation. Concernant la révision exceptionnelle de la formule de contrôle de revenus de la Senelec, liée à l’inflation, il a fait savoir que la Crse examine les projections de charges et d’investissements de la société d’électricité, sur la période de 2008 à 2009, en vue d’établir le niveau des revenus maximums autorisés sur cette période. Selon lui, ces deux mesures seront appliquées conjointement en juin 2008.

S’exprimant sur la centrale de Tobéne qui est prévue en 2009, il s’est désolé du non-succès de l’appel d’offres lancé à cet effet. ‘L’appel d’offres lancé pour la première tranche de 70 Mw de Tobéne n’a enregistré qu’une seule offre et a été déclaré infructueux, mais la relance de l’appel d’offres est faite’, a-t-il fait remarquer, avant d’ajouter qu’une extension des centrales de Kounoune et de Kahone est envisagée.

Source: Walfadjri

Article Lu 1532 fois

Mercredi 16 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State