Référence multimedia du sénégal
.
Google

Scénario d'une victoire d'Ali Bongo : Le renforcement d'un système héréditaire en vogue en Afrique

Article Lu 1834 fois

L'enjeu de l’élection présidentielle au Gabon tourne autour de la candidature d'Ali Bongo. Car sa victoire risque de sonner comme le renforcement d'un système désormais récurrent en Afrique et mettant de plus en plus des fils de président de la République au-devant de la scène politique.



Scénario d'une victoire d'Ali Bongo : Le renforcement d'un système héréditaire en vogue en Afrique
De plus en plus en Afrique, les dirigeants africains procèdent à des manœuvres visant à mettre en selle leurs progénitures. Cela pour leur permettre de bénéficier d'une bonne posture dans la course à la magistrature suprême. Et même si le cas d'Ali Bongo ne s'inscrit pas totalement dans ce registre de legs direct du pouvoir, sa candidature ne fait que confirmer la forte présence de ce système en Afrique. Pourtant, cette approche heurte souvent les populations qui ont du mal à l'accepter dans une République. C'est pourquoi, au Gabon, depuis la confirmation d'Ali Bongo comme candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg), les différentes forces vives du pays en ont fait le nœud focal de l’élection. La classe politique allant jusqu'à lancer le concept unitaire du ‘tous contre Ali Bongo’.
En réalité, l'impact de sa victoire en Afrique pourrait bien relancer les ambitions nourries par certains fils de président qui prétendent prendre en charge les destinées de leur pays. Ainsi, sa victoire dans l’élection de dimanche le placerait dans la même trajectoire politique que Faure Eyadema au Togo. Ce dernier, confirmé au pouvoir juste après la disparition de son père Gnassingbé Eyadema, a réussi à consolider son régime par le biais d'une élection présidentielle. Aujourd'hui, en Egypte, le président Hosni Moubarack semble de plus en plus mettre en orbite son fils Gamal qui occupe déjà des fonctions stratégiques dans son pays. Ici au Sénégal, le mouvement de la ‘Génération du concret’ est toujours taxé de vouloir porter Karim Wade au sommet de la République.

Le Gabon, par son rôle stratégique dans l'espace de l'Afrique francophone, risque ainsi à travers une éventuelle victoire d'Ali Bongo de relancer fortement les ambitions de cette nouvelle race d'ambitieux politiques. Une procédure qui pourrait légitimer un système qui commence déjà à s'étendre en Afrique. ‘Les pays africains ont grandement intérêt à adopter des formules constitutionnelles qui excluent totalement les familles de l'appareil d'Etat et il y va même du salut de ce continent’, avertit un constitutionnaliste gabonais, irrité par la candidature d'Ali Bongo. Mais toujours est-il que ce phénomène est favorisé par les longs règnes de certains dirigeants africains qui finissent par ériger de véritables monarchies dans leur pays. Et c'est cela le premier combat qu'il faudra nécessairement mener.

A. Aziz AGNE
Source Walfadjri



Article Lu 1834 fois

Lundi 31 Août 2009





1.Posté par ngooor le 31/08/2009 17:26
Lafrique est pourrie. Nous ne sommes pas aussi intélligent que les autres. il faut accepter ca. Y'aura jamais maturité de notre peuple. Arretons de rever. C'est perdue d'avance

2.Posté par heritier senegal le 31/08/2009 17:52
AfriSCOOP EXCLUSIVE ] - En 2005, un drame s’est joué au Togo. Alors que le général Gnassingbé Eyadéma venait de rendre l’âme, le 5 février après 38 ans de règne sans partage, son fils, Faure Gnassingbé se voit confier les rênes du pouvoir dans une tragi-comédie dont les principaux acteurs restent quelques officiers des Forces armées togolaises (Fat).

Près de 5 ans après, l’opinion cherche toujours à comprendre cette jurisprudence qui semble se propager sur le continent noir. Ce film que AfriSCOOP vous propose de voir en exclusivité vous aidera à mieux appréhender la « stratégie » mise en place par certains présidents africains pour préparer leur fils à être leur dauphin inavoué. Gabon, Sénégal, Egypte sont des exemples patents à la suite du Togo qui s’est tristement illustré dans cet exercice.
http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article252

3.Posté par frac le 31/08/2009 19:36
Alpha, c'est des gens comme vous qui retardent l'Afrique, nous parlons ici des maux de l'Afrique et sans soucis vous parlez de religion. est ce que la religion va te sortir de ses maux que nous parlons?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 23:56 En Allemagne, la police roule... en Ford Mustang

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State