Référence multimedia du sénégal
.
Google

Scandale à Ouakam: Il viole et engrosse la fille de son beau-frère

Article Lu 11694 fois


Poursuivi pour viol sur mineure âgée de 16 ans, le nommé Louis Niaga, vivait au sein de la famille de son beau-frère, comme Bouki l'hyène lâchée dans un troupeau de brebis. La maman de la victime étant absente, car divorcée du père de la fille. En effet, elle a laissé deux filles et des garçons à son ex mari, père des enfants. Actuellement, elle vit à Boune près de Yeumbeul, tandis que les gosses sont avec leur papa à Ouakam. Ainsi, les enfants, sans protection, n'ont pas échappé aux actes sordides du prévenu qui, après avoir violé la petite sœur, s'attaquait à la grande sœur de celle-ci. Il sera fixé sur son sort le 14 prochain.

Le prévenu, Louis Niaga, est âgé de 32 ans. Et, est le beau-frère du père de la victime, nommée Anne Cécile Bassan, âgée de 16 ans. La maman de celle-ci, une certaine Florence Mendy, divorcée, se trouve actuellement dans le secteur de Yeumbeul, précisément à Boune. Cécile et ses autres frères et sœur vivent avec leur papa, qui s'est remarié. Ce père de famille a non seulement en charge les enfants de son ex épouse, mais également celle qui vit avec son beau-frère, Louis Niaga. Les faits remontent à 2000 ; à l'époque, où la famille habitait à la Médina , Cécile devait avoir environ une dune dizaine d'années. C'est à cette date que Louis avait commencé à « aborder » la fillette. Selon la victime, à cet âge déjà, Louis Niaga ne cessait de lui faire des attouchements, cela a duré plusieurs années avant que la famille ne déménage à Ouakam. C'est là que le mis en cause a intensifié son comportement libidinal envers la fillette... « A chaque fois que les membres de la famille se trouvaient à l'intérieur de leurs chambres respectives, Louis venait entretenir des relations sexuelles avec moi, entre deux heures et trois heures du matin. Il m'a abusé à plusieurs reprises », explique la victime. A la question de savoir pourquoi durant tout ce temps, elle n'avait pas fait signe à ses parents, Cécile lève la tête, et regarde madame le président : « J'avais peur de lui ». La dame Florence Mendy, qui se trouve être la maman de la victime, et qui a porté plainte contre Louis Niaga à la brigade de la gendarmerie de Ouakam, est, elle, entrée dans le vif du sujet : « J'ai divorcé du père des enfants et je vis à Boune, C'est Lina Malou, cousine de Cécile, qui m'a saisie par téléphone pour m'informer de la situation », précise-t-elle. Ajoutant avoir conduit sa fille à l'hôpital, où le médecin a établi un certificat attestant que sa fille a été violée, et qu'elle a perdu son hymen depuis longtemps ; mais aussi, que Cécille est actuellement en état de grossesse de 4 mois. Ne pouvant digérer cette situation, elle a porté plainte contre lui à la gendarmerie de Ouakam où il a été arrêté et déféré au parquet. « Mais la faute incombe au papa de la fille, car lui-même aurait surpris Louis Niaga en pleins ébats avec Cécile, et qu'il n'avait fait que le chasser de la maison. Peu après, croyant qu'il s'était repenti, il l'a encore laissé revenir dans la famille ; Louis a été aussi surpris sur Cécile par Gilbert Malou et Lina », a confié la maman de la victime. Quant au prévenu, il est passé aux aveux sans ambages : « Oui, je suis le frère de la tante de Anne Cécile Bassan, je reconnais les faits qui me sont reprochés », souffle-t-il. Selon lui, les faits datent de 2007. Mais, contrairement à la victime, il soutient que c'est plutôt elle qui venait le trouver, la nuit, vers 2 heures du matin, dans le salon où se trouve la télévision, la chambre de la fille étant à côté, quand tous les autres membres de la famille étaient dans les bras de Morphée ; et qu'il ne pouvait laisser passer l'occasion… Le président l'interroge alors sur le fait que la fille est une mineure. Là, le sadique reste bouche bée. Interrogée sur les dommages et intérêts, Florence Mendy, mère de la victime, dira qu'il faut simplement appliquer la loi… « Non, le tribunal ne peut décider à votre place, il faut donner un montant », lui signifiera le magistrat. « Je réclame les frais que j'ai payés, 50.000 francs au total », dit Florence Mendy. Le procureur a requis l'application de la loi. Le conseil du prévenu, Me Nohine Mbodj, a eu à préciser tout d'abord que le délit de viol doit être écarté. « Cette fille partageait le même lit, dans une chambre, avec un autre garçon ; mais également, les locataires ont fait état de la légèreté de la Cécile Bassan , d'ailleurs vous voyez qu'elle se trouve dans une famille mais qu'elle n'a jamais crié », a martelé l'avocat. « C'est elle quittait sa chambre pour venir trouver Louis Niaga. Elle était courtisée par d'autres personnes », poursuit l'avocat. « Le certificat établi à l'hôpital fait état d'une grossesse de quatre mois. D'ailleurs les parents sont en train de se consulter pour trouver une issue de cette histoire. Je demande au tribunal de lui faire une application bienveillante de la loi », a conclu l'avocat. L'affaire est mise en délibéré pour le 14 février prochain.

Lassana Sidibé

Source: L'office

Article Lu 11694 fois

Mercredi 13 Février 2008





1.Posté par Sayuri Jane le 14/02/2008 20:09
Un pedophile n'arrete pas juste parcequ'on l'attrape.
Durant sa vie, un pedophile se fera plus de 100 victimes s'il en a l'opportunite.
Un pedophile n'est pas malade. Il est tout simplement lache!
Si tu connais un pedophile et le protege ou l'aide, sache que t'es aussi lache que lui. Sache que tu es aussi coupable que lui.
unesenegalaiseanewyork.blogspot.com

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State