Référence multimedia du sénégal
.
Google

Saly : VIOLENCES CONJUGALES Aly Jaber attrait à la barre par son ex-maîtresse

Article Lu 12086 fois

Aly Jaber artiste musicien de renom a été attrait à la barre du tribunal départemental de Mbour par son ex-maîtresse Sylvia Pélégrini pour menaces et voie de fait. Un procès qui a duré plusieurs heures pendant lesquelles témoins et avocats ont défilé devant la barre. Deux amoureux qui ont choisi de laver leur linge sale en public.



S’étant connus pour la première fois à Palm Beach en 2005, Sylvia Pélégrini qui est aussi une artiste musicienne a été vite auditionnée par Aly Jaber. Une audition qui va s’avérer positive pour Sylvia. Depuis ce jour, cette dernière a intégré le groupe. Mais leur relation professionnelle va se muer en relation sentimentale et les deux artistes décident de vivre ensemble. Tout au début, les choses allaient normalement. Leur relation va se compliquer le jour où Sylvia décide de faire cavalière seule pour ouvrir une école de solfège et de danse en même temps qu’un bar piano. Ce qui n’était pas du goût de Aly Jaber qui a supplié la dame de ne pas le quitter ; mais Sylvia était toujours résolue à mettre fin à cette union au point de déménager au " Central Park." ». Depuis lors, Aly Jaber qui ne vivait que pour elle était dans un état de désespoir et faisait tout son possible pour renouer avec elle. Mais celle-ci campait toujours sur ses positions. Selon Sylvia, elle lui avait demandé de cesser la collaboration parce qu’elle avait d’autres contacts. Pour des raisons médicales, elle était partie en France se soigner. À son retour au Sénégal, Aly lui met les bâtons dans les roues, poussant ainsi la dame à le quitter. Sylvia indique que Aly Jaber était presque devenu fou car il pensait que c’était passager. Il lui envoyait des messages en la traitant de pute, la menaçant de lui faire quitter le Sénégal et d’introduire de la drogue dans son bar. Un jour, raconte t–elle, Aly Jaber l’a trouvée dans un salon de coiffure et a pointé un pistolet sur sa gorge devant la patronne qui a témoigné à la gendarmerie. Et pire encore, il l’a menacée de placarder ses photos nues à l’entrée de son bar, de la faire violer et d’incendier son bar. Elle rapporte que Aly Jaber ne cessait de l’épier et même de lui envoyer des messages pour lui parler de son emploi du temps quotidien. Quant à Aly Jaber, il a déclaré ne l’avoir jamais menacée ni commis de voie de fait à son endroit. Indiquant avoir simplement répondu à ses messages. Et son seul tort, c’est de ne pas garder les messages de Sylvia. Poursuivant, Aly Jaber a indiqué avoir vécu, lors de la séparation, une épreuve difficile à cause de l’amour qu’il vouait à Sylvia Pélégrini. Après lui avoir tout donné, Sylvia l’a jeté comme un torchon et elle est allée vivre avec un autre homme. À la barre, il a souligné qu’au début de leur séparation, il pleurait et confondait la vie et la mort. Le président Ahmet Fall a voulu connaître les raisons profondes de leur séparation. Aly Jaber a alors soutenu qu’en tant que musulman, il n’apprécie pas que son amante ouvre un bar où l’alcool coule à flots. Mais Jaber est arrêté net par l’avocat de la défense Me Ndiaye qui lui rappelle qu’en tant que musulman, il vivait en concubinage. Me Ndiaye de la partie civile a sollicité l’application de la loi, le franc symbolique et la publication du jugement dans cinq quotidiens du pays. Le délégué du procureur a requis un mois assorti du sursis. Me Kébé qui assurait la défense de Jober a également, comme le parquet, demandé d’écarter les témoignages du personnel du salon. Le délibéré est fixé au 10 janvier.

Source: L'observateur

Article Lu 12086 fois

Lundi 24 Décembre 2007





1.Posté par zal nyc le 25/12/2007 07:09
who the fuck is ali jaber and who the cares ? i don't give a shitt about this garbage.


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State