Référence multimedia du sénégal
.
Google

Saint-Louis : La mer déborde et emporte des maisons dans le quartier de Gokhoumabthie

Article Lu 11179 fois

La mer a encore fait parler d’elle durant la nuit de ce mardi dans le quartier de Gokhoumbathie situé sur la Langue de Barbarie. Une mer en furie dont les eaux ont envahi depuis lundi, vers 2 heures du matin, de nombreuses maisons et autres concessions de Santhiaba et de Gokhou-Mbathie.



Saint-Louis : La mer déborde et emporte des maisons dans le quartier de Gokhoumabthie
Les eaux ont tout emporté sur leur passage. De véritables vagues déferlantes ont détruit des murs de clôture, des enclos, des abris de fortune aménagés sur la berge par les vieux pêcheurs et autres hangars appelés « Pinthie » qui servent d'endroit propice aux soldats de la mer pour y passer le plus clair de leur temps à jouer aux cartes, lire le Saint Coran. Toutes les maisons en dur situées sur la berge ont reçu en un temps record un trop plein d'eau que les populations, surprises et dépassées par cette catastrophe naturelle, ont du mal à évacuer. Jusqu'au moment où nous mettions sous presse, les sinistrés, munis de sceaux, de bassines et autres ustensiles de cuisine, surveillent à tout moment ces vagues imprévisibles qui ont déjà fait disparaître une bonne partie du cheptel (surtout les ovins et les caprins), de nombreuses pirogues de grande marée et autres embarcations frêles et vétustes qui campent le décor sur la plage. Les plus pragmatiques ont commencé à collectionner des sacs de sable qu'ils pourraient utiliser ultérieurement en vue d'empêcher les eaux de progresser vers l'intérieur des maisons. Ironie du sort. Les vagues ont projeté ces eaux jusqu'au domicile de l'actuel maire de Saint-louis, alors que Bamba Dièye n'a pas encore pris langue avec ses voisins sinistrés très remontés contre lui. Ces derniers ont également déploré avec véhémence l'absence des autorités administratives qui ne se sont pas encore rendues sur les lieux du sinistre. Pour l'heure, on ne pense même pas fermer l'île dans la Langue de Barbarie car le danger est constamment présent surtout lorsque la nuit tombe et que les vagues redoublent d’intensité.

Cheikh FALL (correspondant à Saint-Louis)
Source Sununews.com

Article Lu 11179 fois

Mercredi 10 Février 2010





1.Posté par xmen le 10/02/2010 11:31
Je voudrais signaler aux sportifs ki font leur parcourt derriere ifan en face l'universite k la mer avance dangereusement n'approchez surtout trop pret il y'a des glissement on peut se retrouver accidentellement dans la mer

2.Posté par adja le 11/02/2010 01:53
kholat len sen bopou yen domou adama yi yalla defa mereh nieup

3.Posté par cosmas le 19/03/2010 12:59
Adja faut nous soulé avec tes religions,il nya pas de mystére ici le phénoméne est scientifique observé partout dans le monde.Il y a rien de divine connasse.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State