Référence multimedia du sénégal
.
Google

Saer Seck: « Les portes ne sont pas fermées pour Diouf et consort »

Article Lu 1848 fois

Si ce n’est pas une prise de pouvoir, cela y ressemble fort. Car, la liste des 23 Lions pour la première sortie de l’équipe nationale, dans le cadre des matchs amicaux contre l’Oman et l’Iran, a enregistré, la rentrée en masse des jeunes loups aux dents longs. Seule Tony Sylva fait figure d’ancien. Pour autant, le Cnf n’entend pas signer l’acte de mort d’El Hadj Diouf et consorts qui sont les grands absents, de cette liste de la reconstruction du football sénégalais.



Saer Seck: « Les portes ne sont pas fermées pour Diouf et consort »
Reconstruction. Ce mot, à lui seul, suffit pour résumer la quintessence de la conférence de presse, tenue par la direction technique nationale, et le Comité de Normalisation, à l’occasion de la publication, de la liste des 23 Lions, retenus pour disputer les matchs amicaux contre Oman et l’Iran. Pour cause, le contexte de l’élimination de l’équipe nationale A à la Can et au Mondial 2010, est plus que jamais une période propice, pour l’actuel staff technique des Lions. Sous la houlette d’Amsata Fall qui va procéder au « recollage des morceaux ». Re-cons-truc – tion. Plus qu’un cri de guerre, c’est un leitmotiv pour le Cnf qui, par le biais de ces matchs amicaux, entend poser la première pierre, pour le redémarrage des chantiers de l’équipe nationale A, en vue des éliminatoires de la Can 2012, et des Olympiades de la même année.
«Nous voulons profiter des dates Fifa, pour démarrer de manière effective, la reconstruction de l’équipe nationale. L’élimination combinée à la Can et au Mondial 2010, nous donne la possibilité de voir avec le Cnf et le ministère des Sports, les conditions de reconstruire une nouvelle équipe compétitive », renseigne Amsata Fall. Sous le regard approbateur de Saer Seck qui fixe les règles du jeu pour cette reconstruction et qui déclare que, « Nous sommes arrivés au moment où, nous avons l’obligation de donner aux jeunes footballeurs sénégalais, l’opportunité de s’exprimer, et de prendre leur chance».
Rien de mieux à l’heure de ce «changement de cap», que de placer cette première sortie de l’équipe nationale A, sous le signe de la régénération. En effet, selon le vice-président du Comité de Normalisation, la renaissance de l’équipe nationale ne pourrait s’opérer, que s’il y a une «régénération des cellules» (dixit Amsata Fall).
Une façon pour Saer Seck, de « décréter » la transition au sein de la tanière, pour ne pas dire …la passe d’armes entre, la dizaine de novices convoquée pour cette première sortie des Lions, et la génération de 2002 représentée par l’inoxydable Tony Sylva qui fait office «grand frère». Parce que s’empresse de préciser M Seck «les portes ne sont pas encore fermées» pour El Hadj Diouf et consorts. En effet, l’arrivée massive de ces jeunes joueurs dans cette liste, au détriment des «cadres», ne devrait pas, selon le patron de l’institut Diambars, signer l’arrêt de mort de ces derniers, qui sont toujours en activité au sein de leurs clubs respectifs. La justification est d’autant plus simple que, l’absence d’El Hadj Diouf et compagnie pour l’instant ( ?) rentre dans une logique de ratisser large, pour voir à l’œuvre les «inconnus».
« Il y’a la réalité d’un terrain. On connaît déjà les El Hadj Diouf , Henri Carmara et autres Habib Bèye… On a tourné le dos à ceux que l’on connaît déjà, pour élargir la base de l’équipe nationale précise Saer Seck. Ce dernier, est d’autant plus convaincu de ses arguments que l’équipe nationale, écartée des compétitions internationales, (Can et Mondial) jusqu’en 2011est à l’abri de toute pression de résultats. Une aubaine pour opérer une revue d’effectif à chaque sortie de la tanière, à l’occasion des dates Fifa. Mais encore, faudrait-il que les jeunes puissent saisir la perche tendue, pour mériter leur place dans la tanière car, martèle le patron de l’institut Diambars « l’équipe nationale doit constituer les onze meilleurs footballeurs sénégalais ». Car, aux yeux de ce dernier, la prise de pouvoir des jeunes dans la tanière, ne pourra définitivement avoir lieu que «s’ils ont un potentiel supérieur ou égal aux cadres». Le ton est donné. Et Amsata fall d’emboucher la même trompette : Nous voulons trouver la bonne alchimie entre les cadres, les jeunes joueurs, et aussi les binationaux, pour bâtir une équipe compétitivité», affirme l’entraîneur intérimaire des Lions. D’où l’urgence pour le football sénégalais, de rebondir même si cela ne devrait pas se faire sur un coup de baguette magique. La transition était toute trouvée par Saer Seck pour en appeler à la patience des sénégalais. «Il nous faut un temps pour l’adaptation et par conséquent un temps pour permettre la réalisation des performances»

Amadou lamine MBAYE
Source 24 Chrono

Article Lu 1848 fois

Samedi 21 Mars 2009





1.Posté par MASS 41 le 21/03/2009 06:20
es ce qu on a reellement besoin d eux

2.Posté par Ba le 21/03/2009 11:22
C'est une bonne logique, laissons voir les "jeunes", et s'ils ne convainquent pas les "cadres" seront bien obligés de revenir

3.Posté par alassane le 21/03/2009 11:55
you do the right thing let's just give 'em boys chance

4.Posté par xalatt le 21/03/2009 12:17
toute les equipe du monde évolu sauf le senegal diouf henri bouba diop toni silva cest pas des joueur qui doit jouer en equipe national ils sont en retraite pourquoi les senegalais ne veu pas un changement en ce moment ya bocoup de joueur qui sont cinquante mille fois que les enciens ils on fait leur cariere ont devais touner la page

5.Posté par xalatt le 21/03/2009 12:21
domage un africain ne coné pas un changement ont garde toujour les meme persone jusqua quil tombe dans le terrain. le senegal naura jamais une equipe est un bon dirigeant cest comme sa jusqua la fin du monde

6.Posté par deugue le 21/03/2009 13:38
Pensez vous qu'il faille se débarrasser d'eux tout d'un coup? Ce serait une erreur.
Lors de la CHAN, on a vu une équipe trop faible. Donc il faut jouer la carte de la prudence.

Je suis de ceux qui pensent qu'il faut reconstruire l'équipe nationale mais je crois que pour l'instant, l'option est bonne: Tester tous les jeunes qu'il y a et y greffer de temps en temps des cadres (anciens) comme ça, d'ici 2 à 3 ans, avec l'aide de dizaines de matches amicaux, on aura une bonne équipe A.

Je propose que l'équipe qui a joué la CHAN soit renforcée et suivie sur le plan logistique et financier afin que ce soit une pépinière pour l'équipe nationale A.

Bonne journée à tous.

Prudence pour les élections, se laisser guider par la raison et non la passion.


7.Posté par anonymous le 21/03/2009 14:32
virons les tous ces fainéants d'anciens.mème si on perd,alors erdons dans la dignité

8.Posté par Teguiss le 21/03/2009 16:49
Rendons hommage a ces vaillants anciens lions. Ce que je peux vous dire c'est que ces gens que les senegalais veulent amener a la retraite sont meilleurs que ceux qui sont la actuellement a quelques exceptions pres. Saer a bien fait de dire que la porte de l'equipe nationale ne leur est pas fermee.
Bon courage a El Hadji, a Henri et aux autres.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State