Référence multimedia du sénégal
.
Google

SYSTÈME ÉDUCATIF SÉNÉGALAIS : 53 % des enseignants sans diplôme professionnel

Article Lu 12041 fois

Une étude sur le système éducatif sénégalais a permis d’identifier un certain nombre de handicaps et de formuler des recommandations. Les acteurs partagent ces résultats pour apporter les corrections nécessaires.



SYSTÈME ÉDUCATIF SÉNÉGALAIS : 53 % des enseignants sans diplôme professionnel
Le système éducatif sénégalais reste marqué en 2008 par 53 % d’enseignants sans diplôme professionnel, près de 11 % d’élèves en situation d’abandon. Plus de 30 % des écoles fonctionnent en double flux et en classe multigrades. Ces résultats sont le fruit d’une étude réalisée pour le compte du Sénégal par le Programme d’analyse des systèmes éducatif (Pasec) de la Conférence des ministres de l’éducation ayant en partage le français (Confemen). Elle a duré deux années (2006-2007) et a concerné deux catégories d’élèves : les élèves de 2e, plus connu sous l’appellation de Cp et les élèves de 5e année qui est l’équivalent du Cm1. Les évaluations ont porté sur les disciplines de mathématiques et de français. Cette étude a aussi montré que le Sénégal présente une proportion importante d’écoles primaires en milieu rural, une faible représentation du secteur privé et une grande proportion d’écoles à cycle incomplet. Cependant, malgré ces indicateurs, le système éducatif sénégalais présente un Taux brut de scolarisation de 90,1 % dont 92,4 % pour les filles et un taux d’accès en 5e année qui est l’équivalent du Cm1 est supérieur à la moyenne africaine. « La lecture du pré-rapport nous conforte dans la certitude que notre système éducatif, malgré des acquis importants, nécessite encore de nombreux efforts pour corriger les imperfections et mieux recadrer les actions », a déclaré Kalidou Diallo, le ministre de l’Education en charge du Préscolaire, de l’Enseignement élémentaire moyen secondaire et des Langues nationales. Il a invité les participants à des échanges fructueux pour s’approprier les résultats et formuler des recommandations « pour que l’école sénégalaise soit plus performante et forme des cadres compétents capables de participer au développement économique et social de notre pays ». Cette étude évaluation-diagnostic est la deuxième après celle de 1996 relative au suivi de cohorte de 1995 à 2000. Ces deux évaluations-diagnostic sont une preuve de l’attention soutenue qu’accordent les autorités sénégalaises à l’éducation, selon Mme Adiza Hima, Secrétaire général de la Confemen. « Cette décision de renouveler l’exercice est une manifestation de l’importance qu’elles accordent à l’évaluation en tant que moyen indispensable permettant de connaître l’impact réel des investissements et les corrections nécessaires éventuelles », a-t-elle estimé. Cet atelier de restitution de deux jours a pour but de partager les résultats de cette deuxième évaluation-diagnostic, d’apprécier les recommandations, de les enrichir et de définir les conditions et modalités d’une mise en œuvre efficace.

Mamadou GUEYE
Source Le Soleil

Article Lu 12041 fois

Mardi 3 Novembre 2009





1.Posté par boydkr le 04/11/2009 01:25
avec sa ngén beuga khalé yi kham dara

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State