Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUPPORTERS ALGERIENS FAIRPLAY: Youssouph a suivi le match Sénégal-Algérie dans la tribune occuppée par les supporters des Fennecs (Recit)

Article Lu 1966 fois

Installés sur la tribune couverte, ils sont pour la plupart des étudiants ou commerçants algériens résidant à Dakar. Pendant que les deux équipes s’échauffaient, la discussion était très animée, ils parlaient des nouvelles du pays et de certains joueurs comme Ziani l’attaquant algérien de Marseille, qu’ils indexaient par moment. Au même instant, les pronostics étaient ouverts: «je sais bien que le Sénégal a une bonne équipe, mais l’Algérie ne laissera pas faire. Mieux, nous gagnerons par 1-0 inchallah (s’il plait à dieu) » nous lance un d’entre eux, la cigarette entre les doigts (en cette journée mondiale sans tabac).



SUPPORTERS ALGERIENS FAIRPLAY: Youssouph a suivi le match Sénégal-Algérie dans la tribune occuppée par les supporters des Fennecs (Recit)
De temps en temps, ils signalaient leur présence par l’intermédiaire de quelques uns d’entre eux qui se levaient pour brandir leur drapeau ou pour être photographié ou filmé par leurs compatriotes journalistes venus avec l’équipe des Fennecs. Juste derrière, on pouvait apercevoir quelques supporters vêtus de maillots de l’équipe nationale du Sénégal. En effet, certaines personnes que l'on pouvait à première vue considérer comme des algériens étaient des libanais venus encourager l’équipe du Sénégal. L’un d’entre eux, la vingtaine, déclare: « je suis libanais. Je suis né au Sénégal et mon cœur bat très fort pour les Lions de la Téranga ».

Il est 19h2, les deux formations font leur entrée sur la pelouse. C’est par des cris et des applaudissements qu’ils sont accueillis du côté des quelques supporters algériens. On pouvait surtout voir leur émotion au moment où la musique principale des forces armées jouait l’hymne nationale algérien. 19h30, le match commence, une minute après, le centre de l’attaquant sénégalais Diomansy Kamara met le danger devant les buts des Fennecs algériens. C’est le silence du côté des supporters mais, plus de peur que de mal, le ballon est dévié en corner et c’est le soulagement: « ouf merci mon dieu ! » s’exclama un monsieur chauve, la quarantaine. Ainsi la domination sénégalaise s’accentuait au fur et à mesure que le match avançait, causant inquiétude et doute dans le camp adverse. A la 25ème minute, El hadji Diouf, milieu de terrain du Sénégal, est fauché juste à l’entrée de la surface de réparation algérienne. « Incroyable » lance Samir, un étudiant algérien, qui pensait que l’arbitre avait désigné le point de penalty. Une dizaine de minutes plus tard, la confiance semblait être de retour chez les algériens qui retrouvait l’ambiance et les sourires d’avant match. A l’origine, une belle séquence de jeu menée par le numéro quinze, Ziani, qui pendant quelques minutes en a fait voir de toutes les couleurs au latéral gauche sénégalais. Deux minutes avant la fin de la première mi-temps, Saifi qui réceptionne un centre venu de la gauche trompe de la tête le gardien de but sénégalais. C’est l’explosion de joie et les congratulations chez les supporters algériens. Mais, cette joie sera écourtée par l’arbitre de touche qui a signalé une position de hors jeu. A la mi-temps, plusieurs supporters sont allés discuter avec des joueurs algériens ayant effectué le déplacement mais ne figurant pas sur la feuille de match, ils avaient pris place dans la loge officielle.

Pendant les quinze premières minutes de la seconde mi-temps, l’ambiance était morne côté supporters algériens. On se retournait pour chuchoter quelques mots à l’oreille de son voisin où pour lui faire remarquer le déguisement bizarre d’un supporter sénégalais en pleine excitation. A la 65ème minute, alors que le gardien algérien, sort hasardeusement pour contrer une attaque sénégalaise, il touche la balle avec sa main hors de ses dix-huit mètres suscitant une vague d’insultes en arabe.

Juste après, l’animation a repris ses droits, mais pas pour longtemps. Le but marqué, par un défenseur sénégalais, va casser le moral de ces supporters qui n’y croiront plus. Certains, la tête entre les mains, avaient un regard résigné mais triste. D’autres, la main collée à la bouche, scrutaient le ciel comme s’ils espéraient un miracle. Leurs souhaits n’ont pas été exaucés, car c’est sur ce score de un but à zéro en faveur du Sénégal que l’arbitre a mis fin à la rencontre. La déception pouvait se lire sur les visages de ces supporters qui apparemment avaient du mal à quitter les gradins mais étaient fairplay en acceptant de discuter avec les supporters sénégalais venus les encourager malgré la défaite.

Youssouph Bodian

Source: Dakarblog.info

Article Lu 1966 fois

Lundi 2 Juin 2008





1.Posté par filso le 02/06/2008 21:58
BIEN BELLE IMAGE A VOIR SUR TOUS LES LES STADES

2.Posté par aloula le 17/10/2008 00:05

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State