Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUITE A UNE DECISION DE JUSTICE: L'aîné fait expulser sa famille de la maison

Article Lu 11928 fois

La famille Diop avait acquis à 14 millions de francs sa maison, encore en chan­tier, sise en face du dispensaire de Sicap Mbao Extension. Par souci de satisfaire à la requête de leur mère, ils s'accordent à porter le norn de leur aîné, Abdou Aziz Diop, sur l'acte de vente de la maison. Mais, après un séjour carcéral de 23 jours consécutif à une plainte adressée au procureur de la République par la famille, l'aîné, à en croire son frère cadet, Serigne Bassirou Diop, aurait joué de ruses pour faire expulser leur famille de la maison suite à une décision de justice.



Des armoires, des lits et autres mobiliers de maison jetés dans la rue. Des enfants désemparés col­lés à leurs parents et des femmes au visage triste. Voilà le spectacle poignant auquel les riverains du dispensaire de Sicap Mbao Extension ont assisté dans la mal­inée d'hier. Une famille du quarti­er a été expulsée de sa maison à la demande de l'aîné venu avec un huissier de justice flanqué, de policiers.

Il est midi passé de quelques minutes lorsque nous arrivons sur les lieux. Alors que les enfants et les femmes ont la mine triste et l'air désemparé, les hommes affichent calme et sérénité. Un des membres de la famille, Serigne Bassirou Diop, nous accueille à bras ouverts et nous introduit à l'intérieur, dans une pièce déjà vidée de ses matériels. Et le voilà qui explique l'origine du triste spectacle en train de se dérouler. «hors de l'acquisition de cette maison, nous étions con­venus, pour faire plaisir à notre mère, de mettre sur les papiers le nom d’Abdou Aziz Diop, l'aîné de la famille», déclare d'entrée Serigne. Ainsi tout allait pour le mieux dans leur concession, jusqu'au jour où Aziz ayant perdu son épouse et se remarie à «une fille soi-disant intel­lectuelle». La cohésion au sein de la famille commença alors à virer à la discorde. En effet, explique notre interlocuteur, Aziz l'aîné consid­érant son épouse par-dessus tout le monde, n'hésitait pas à prendre la défense de celle-ci dans la moindre dispute et tenait des propos désobligeants à sa fratrie. Même la mère n'est pas épargnée.

Voulant mettre un terme à ce climat délétère, raconte Serigne Bassirou Diop, les frères portent plainte contre l'aîné qui sera arrêté, puis mis en prison pendant 23 jours. À sa sortie de détention, Aziz, sachant que son nom figure sur les papiers de la maison famil­iale, décide de se venger en ini­tiant une action en justice pour faire expulser ses frères. Il obtient gain de cause et la suite s'est déroulée hier. «Certes, nous allons sortir de la maison, car nous ne

voulons pas que ce qui est advenu de la famille Sidibé de Kaolack nous arrive. Mais, nous n'allons pas bouger d'un iota. Nous allons rester devant la maison avec nos bagages et attendre la suite des évène­ments », renseigne le porte-parole des expulsés qui indique être prêt à s'opposer par tous les moyens au projet de vente de leur maison par leur aîné. Ce dernier, dit-il, n'a eu de cesse de tenter de les convain­cre de vendre la maison. « Il nous avait tout le temp, dit qu'il voudrait vendre la maison à 60 millions de francs et remetre à chacun sa part d'hérirage. Mais, face à notre refus catégorique, il a rusé avec les papiers de la maison portant son nom pour faire expulser la famille», s'indigne Serigne Bassirou Diop.

jusqu'au moment où nous quittions les lieux, nos tentatives pour recueillir la version d'Abdou Aziz Diop, l'aîné de la famille, se sont avérées vaines.

Vieux Père NDIAYE
Source Walf Grand Place


Article Lu 11928 fois

Samedi 31 Octobre 2009





1.Posté par ADOUNA le 31/10/2009 04:21
CETTE TERRE ET SON CONTENU SON L OEUVRE ET LA PROPRIèTè de DIEU ET TOUS CE QU'ON Y ENTREPRENDS SANS Y ASSOCIè DIEU EST VOUè a l'èchec .

2.Posté par khoundoung le 31/10/2009 10:59
vou navier pa a mettr a son nom votr mézon, et vou navier pa oci a l porter plainte contr votr propr frer c pa joli, mé bon faite kom vou dite rester devan la meson p etr k la reson lui reviendra, j sui sur k c la vengeance ki l ronge

3.Posté par ndiaye le 31/10/2009 12:18
djiguéne ak xaliss lou yakhou nioko yakh. parce que c la femme d'intellectuelle mo fi andi lii yeuppe yalla na niou yalla moussal si seytané amine.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State