Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUITE A UNE BAGARRE : Elle verse le contenu bouillant de la marmite sur le bras de sa colocataire

Article Lu 11349 fois

L’amitié entre les colocataires Aïssatou Bâ et Marième Ndiaye a volé en éclat à cause d’empoignades de leurs enfants. Suite à une bagarre remportée par sa voisine, Marième tente de se venger en déversant de la sauce bouillante sur son adversaire.



Les faits en question se sont produits à Thiaroye, dans le courant de la semaine dernière. Aïssatou Bâ et Marième Ndiaye, deux femmes qui partagent une maison en tant que locataires, ont fini de s’entendre depuis que le fils de sept ans de la première nommée a frappé celui de l’autre ayant cinq berges seulement. En fait, ce qui avait, ce jour-là, déclenché l’ire de Marième Ndiaye, c’ était la réaction inélégante d’Aïssata Bâ qui, après avoir été invitée à raisonner son enfant, n’a trouvé rien de mieux à répondre à sa voisine que de lui cracher à la figure : « ils sont tous les deux enfants, contente-toi de consoler ton fils ». Depuis ce banal échange de mots, les deux colocataires dont l’entente a été récemment saluée et encouragée par leurs époux se regardent en chiens de faïence. Depuis lors également, elles ont cessé de se saluer. Et par la même occasion, ne s’invitent plus à manger ou à prendre du thé comme elles le faisaient dans un passé très récent, à l’image de leurs maris respectifs qui se comportent en vrais amis.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase est lorsque le fils d’Aïssata Bâ fait pleurer à nouveau celui de Marième Ndiaye, cette dernière sort de ses gonds et décide de se faire justice elle-même. Elle s’en prend à l’enfant d’Aïssata Bâ qu’elle bastonne copieusement. A cet instant précis, Aïssata revenait de la boutique. Comme une bête blessée, elle se jette sur Marième Ndiaye, la terrasse puis s’assoit sur elle et se met à la rouer de coups de poings. Marième Ndiaye n’a dû son salut qu’à la promptitude des autres locataires de la maison. Notamment à Mbaye Guèye qui, avec rapidité, réussit à tirer Marième Ndiaye des griffes de son adversaire. A partir de ce moment, Marième Ndiaye, folle furieuse, se met à projeter tout ce qui lui est à portée de main en direction d’Aïssata Bâ. Séparées par la suite par les autres locataires, chacune des deux belligérantes s’engouffre dans sa chambre, au grand soulagement des voisins. Seulement, l’accalmie n’a duré qu’une poignée de minutes. Puisque Marième Ndiaye a simplement attendu que les autres se retirent pour se rendre à la cuisine et se saisir de la marmite bouillante sur le gaz. Puis, elle se dirige vers la chambre de son adversaire et s’emploie à lui en verser le contenu chaud. Comme si elle avait été avertie par son sixième sens, Aïssata Bâ esquive le contenu de la marmite. Malgré sa rapidité d’exécution ; une partie de la sauce atteint son bras. Ses cris alertent le voisinage qui accourt. Aïssata Bâ est assistée par son entourage en se faisant conduire dans un cabinet privé non loin de la maison et où elle a reçu des soins. Très attendu pour une suite à donner à cette affaire, le mari de Aïssata Bâ étonne tout son monde en intimant à sa femme l’ordre de renoncer à se rendre à la police. Ceci au nom des relations amicales qui le lient à l’époux de Marième Mbengue. Pour l’instant, cet incident en est au stade de commentaires de salons et rues. Même si Aïssata Bâ promet de faire intervenir ses propres parents pour qu’une suite judiciaire soit donnée à cette affaire.

Source: Le Soleil

Article Lu 11349 fois

Vendredi 24 Octobre 2008





1.Posté par bip le 24/10/2008 11:17
les journaux des chiens écrasés doul rek

2.Posté par lil kifi bokoul le 24/10/2008 17:50
yow bip ki t'as dis ke c des doul go way.
je souhaite ke la paix revienne entre ces deux femmes on sait tous ke la cause de la colére mais dara nako baal rek et tout ira l'enfant de assaita ba est réww trop .
la cause c kel aiment tous leur enfant

3.Posté par sady le 24/10/2008 21:00
en tout cas je suis trés éttoné par les actes de barbaries grandissants au sénégal.il ne se passe plus une semaine où l'on n'assiste a un meurtre,ou un acte de ce genre.
yalla rek mo gnouy moussoul mais il y'a plus de sécurité publique

4.Posté par kane le 29/10/2008 13:54
c'est quoi ce pays on les gens ne se pardonne jamais rien???????????????????

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State