Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUCCESSION DU PRESIDENT WADE: Le plan secret de Karim Meissa Wade

Article Lu 13123 fois

- L'epouse de Macky dans le colimateur des liberaux

- Audit du PNDL de l'Aprodak et des chantiers de Fatick

- Richard Athias a la rescousse

- Le Mythe de le centrale nucleaire...


Au sommet du Pouvoir, les choses sérieuses ont déjà commencé pour Karim Wade et ses proches. Depuis la capitale française, Wade fils a eu des tête à tête avec des hautes personnalités politiques et d’autres s’activant dans le domaine de la communication.



SUCCESSION DU PRESIDENT WADE: Le plan secret de Karim Meissa Wade
Karim Wade est par ailleurs entré en contact avec des Sénégalais vivant en France pour solliciter leur soutien en vue des combats politiques futurs.

Sur le plan de la communication

Cheikh Diallo et Hassan Bâ respectivement conseiller en communication de Karim Wade et Conseiller spécial du président de la République semblent déjà atteindre leurs limites dans l’élaboration des stratégies de communication et de marketing politiques au service de leur «produit» à vendre aux Sénégalais, à savoir le futur candidat, Karim Wade, leader de la Génération du concret. Cheikh Diallo, le penseur de l’ombre de Wade fils, a été à la tête de la délégation de l’équipe qui a déposé la demande de récépissé pour la Gc qui n’a pas encore dépassé le statut d’Association quand même reconnue par le ministère de l’Intérieur.

Ayant peur «des rayons solaires», Cheikh Diallo évolue dans l’ombre, les salons climatisés du Palais, de l’Anoci, des avions et des Palais royaux arabes depuis le lancement du concept de la Gc. Il a conceptualisé la Génération sans aller au-delà. Ainsi, il est arrivé très tôt au seuil de ses limites dans la conquête du Pouvoir par Karim Wade, son «ami». Alors qu’il reste beaucoup de chemin à faire.
Hassan Bâ qui remplit officiellement les fonctions de Conseiller spécial du Président, fonction qu’il a décrochée avec le soutien de Sindjiély Wade, s’est arrogé la mission de recruteur de la Génération du concret. Une mission qui n’a pas été de tout repos pour lui. Car aujourd’hui, il est fortement décrié par des proches de Karim et du Président Wade. Certains avancent même qu’il a été lâché par le Président de l’Anoci depuis le meeting de Guédiawaye Sam Notaire le 08 mars dernier. Dans tous les cas, il n’est pas sorti victorieux dans son bras de fer contre Abdoulaye Baldé. Karim a porté son choix sur le leader du Pds en Casamance. Cheikh Diallo et Hassan Bâ ont un dénominateur commun, ils n’ont pas de base politique dans ce pays.

Face à cette situation, Wade fils était obligé de revoir sa copie et de chercher des hommes de communication compétents, capables de mettre en œuvre des stratégies pouvant séduire et convaincre les Sénégalais pour son élection. De plus, Cheikh Diallo et Hassan Bâ ne sont pas des virtuoses de la Communication et du marketing politique pour vendre l’image de Karim dans le Sénégal.

Ainsi, au courant du mois de septembre, Karim Wade aurait, selon nos sources parisiennes, rencontré de nombreuses personnalités françaises. L’objectif de ces rencontres tous azimuts, c’était de solliciter leur soutien en vue de prochaines échéances électorales (locales et présidentielle). Wade fils aurait également, été reçu par des personnalités sénégalaises vivant en France. Pour dire que la campagne du leader de la Gc a bien démarré dans l’Hexagone.

Certainement, l’audience entre le Président français Nicolas Sarkozy et Karim Wade entre dans cette logique de conquête du Pouvoir. L’information sur la centrale nucléaire fournie à l’opinion publique n’était qu’une poudre jetée aux yeux des Sénégalais. Car les spécialistes en la matière ont soutenu que pour que le Sénégal puisse avoir une centrale nucléaire, il lui faut un budget de plus de 3000 milliards et cela dans 10 ans avec l’accord de l’organisation mondiale qui contrôle les installations nucléaires civiles. Donc c’était du faux. Karim et Sarkozy n’ont pas parlé de centrale nucléaire ou bien cette question n’était pas le temps fort de leur entretien.

Pour sa communication Karim fera de l’événementiel avec son ami spécialiste en la matière de renommée international, Monsieur Richard Attias époux de Cécilia, ancienne épouse de Nicolas Sarkozy. Richard Attias vit aux Usa. Il est l’un des meilleurs dans le Monde en matière de communication événementielle. Il est sollicité par les grands de ce monde pour l’organisation de certains grands événements : concerts, conférences internationales, meetings politiques etc… D’ailleurs, Karim a été parmi les témoins de son mariage avec l’ex-épouse de Nicolas Sarkozy.
A l’instar de Barack Obama dont le père Barack Hussein Obama est d’origine kenyane, Karim Meissa Wade dont la mère est d’origine française croit également avoir des chances au Sénégal. Karim entend miser sur la réussite d’Obama pour se présenter et Attias qui vit aux USA saura par où commencer pour réussir cette prouesse politique sur fond de marketing politique.

Sur ce plan, la communication reposera exclusivement basée sur la comparaison entre Karim et le candidat des démocrates Obama. Mettre en relief leurs points communs. Si Karim n’est pas, comme le disent certains, «un Sénégalais comme les autres», «Obama n’est pas non plus un Américain comme les autres». Seulement, il y a des réalités culturelles à prendre en compte et Obama n’a pas attendu que son père accède au trône pour se signaler à ses compatriotes.

Wade fils est plus que jamais engagé à prendre le pouvoir et, ce, à partir des élections locales à venir. Mais Richard Attias pourra t-il réussir là où Jacques Ségéla a échoué ? Wait and see…

STRATEGIES POLITIQUES DES WADE

Tous les ténors du Pds pouvant faire ombrage au fils de Wade ont été mis hors du système. Idrissa Seck l’avait dit dans un de ses CD. Le vrai fils a de réelles ambitions politiques pour succéder à son père. Le Maire de Thiès qui voulait prendre la place du vrai fils a été tout simplement combattu, puis exclu du Pds.

Arrive, le tour de l’autre prétendant à la succession de Wade, Macky Sall. C’est hier que le Parlement s’est réuni pour liquider le Maire de Fatick et les jours à venir, il sera exclu du Pds. S’il ne sera pas poursuivi, car le PNDL, l’APRODAK et les Chantiers de Fatick seraient sur le point d’être audités. Certains adversaires politiques de Macky Sall parlent également dans les coulisses d’une histoire de 5 milliards tirés du Trésor public. Comment ? Avec la complicité de qui ? Son épouse Marième Faye serait également dans le collimateur des libéraux.

Si Macky est exclu du Pds, le champ sera libre pour Karim car il n’existe pas, présentement, dans le parti un autre prétendant connu pour la succession de Wade. Et, aucun autre responsable du Pds n’osera se présenter de peur de connaître le sort d’Idrissa Seck ou de Macky Sall.

Wade fils et ses conseillers sont conscients de la menace que constitue le ticket Idy/Macky pour les locales à venir. Et des tractations seront menées pour éviter cette alliance entre ces deux anciens numéros 2 du Pds. Car les locales constitueront les premiers tests de Wade fils et le Pds New look qui sortira des renouvellements.

Les choses passeront par le Pds. Selon les informations que nous avons, Karim devrait intégrer le Parti pour briguer le poste de Secrétaire général aux termes de ces renouvellements en cours. Et s’il réussit à devenir patron du Pds, il sera naturellement le candidat du Pds à la présidentielle à venir. La Gc ne sera donc qu’un simple mouvement de soutien à la candidature de Karim.

Source: La voix plus

Article Lu 13123 fois

Jeudi 16 Octobre 2008





1.Posté par DIOLA le 16/10/2008 05:07
KARIM A DEJA ACHETE LA CARTE DU PDS

2.Posté par Kader le 16/10/2008 05:26
A la faveur de l'alternance survenue en 2000, nous avons assisté à l'éclosion d'un nouveau vocabulaire dans la landerneau politique sénégalais. En effet, c'est avec beaucoup d'espoir qu'on a entendu parlé d'audit, de transparence, de lutte contre la corruption, etc. Mais quelle ne fût pas notre déception en voyant que ces outils de surveillance et de bonne gouvernance ont été utilisés de façon tendancieuse tantôt pour éliminer des adversaires politiques trop gênants, tantôt pour les faire "transhumer" vers son camp. Plus récemment, nous avons assisté aux discussions sur l'opportunité d'auditer l'ANOCI (Agence Nationale de l'Organisation de la Conférence Islamique) ou les travaux de l'autoroute à péage.

Tout ceci devrait nous convaincre, si ce n'est déjà fait, que nous avons besoin d'institutions fortes, qui garantissent la transparence. En mon sens, les audits, en tant qu'outils de gestion et de contrôle, devraient être intégrés dans les moeurs des administrations et entreprises publiques. Les services de la présidence, les ministères, les mairies et les organisations publiques et parapubliques devraient s'attendre à être auditer à tout moment sans que cela ne soit considéré comme un règlement de compte ou un chantage déguisé.

Au delà des audits, qui sont un outil de gestion, il faudrait créer un cadre institutionnel et légal solide, de sorte que la bonne gouvernance ne dépende pas de la volonté du président ou de l'équipe dirigeante car les dirigeants passent et les institutions restent. Restaurer la confiance des citoyens envers la classe politique est très importante. Mais comment pourrait-on restaurer la confiance chez les électeurs-contribuables si l'opacité est érigée en règle ? La transparence est donc un des moyens de rétablir cette confiance.

Comme je l'ai dit plus haut les audits sont un outil de gestion et de contrôle mais pour qu'ils soient efficaces et équitables ils doivent s'inscrire dans le cadre plus large de la transparence et de l'instauration de pratiques saines. Se focaliser sur les audits en ignorants les autres aspects de gestion et de contrôle, c'est comme conduire une voiture avec le niveau de carburant comme seul indicateur sur le tableau de bord. Connaître le niveau de carburant est certes important mais si en même temps on ignore à quelle vitesse on roule, le niveau d'huile moteur, l'état du moteur, etc. on risque de ne pas aller très loin.

J'aurais quelques suggestions à faire à nos dirigeants pour espérer bâtir des institutions solides et crédibles et restaurer la confiance des citoyens. Ces suggestions concernent principalement la transparence et la bonne gouvernance. Tout d'abord les comptes publics doivent être ouverts et accessibles. Tous les citoyens doivent savoir comment leurs impôts et taxes sont dépensés, comment les dettes léguées aux prochaines générations sont investies. Pour cela, il faut que les mentalités changent, surtout du côté des dirigeants. Que le fait de devoir rendre des comptes soit normal et même naturel chez eux.

Je suggère que les citoyens puissent avoir accès aux bulletins de salaires de tous les élus, à leurs notes de frais. Il faut que le citoyen-contribuable puisse savoir comment est dépensé chaque franc que l'État est supposé gérer en son nom. Il faut que toute personne qui le souhaite puisse savoir comment les marchés publics sont attribués. Je ne parle pas juste des journalistes ou des opposants, mais bien de n'importe quel citoyen qui le souhaite.

Cette possibilité existe dans plusieurs pays. La France, par exemple, l'applique de façon très minimaliste avec sa Commission d'accès aux documents administratifs, à l'autre extrême la Suède adopte une approche plus radicale qui permet à tout citoyen d'avoir le bulletin de salaire, les notes des frais et même la correspondance officielle d'un ministre sur simple demande. Est-il alors étonnant que ce pays caracole en tête du classement de Transparency International concernant l'IPC (Indice de Perception de la Corruption) ? Entre ces deux exemples on trouve des pays comme les États-Unis avec un ensemble de lois au nom évocateur de "Sunshine Laws", ou encore la Canada avec sa Loi d'accès a l'information.

Quand on se présente devant le peuple pour se faire élire au nom de "l'intérêt supérieur de la nation" comme ils aiment si bien le dire, on devrait accepter de bonne grâce de se soumettre, non seulement aux audits, mais aussi une déclaration de patrimoine au début de leur fonction ainsi qu'à la fin. C'est le minimum auquel une personne qui souhaite prendre part à la gestion du patrimoine national devrait se soumettre.

Le jour où les députés, de leur propre initiative, voteront ce genre de loi et se l'appliqueront à eux-même, pour commencer, ils gagneront l'estime et le respect du peuple sénégalais. Pour l'instant leurs priorités semblent être ailleurs, comme réduire le mandat du président de l'assemblée nationale de cinq à un an. Il faudrait peut-être que les électeurs les rappellent à l'ordre.


3.Posté par pierre le 16/10/2008 06:14


Macky et Idy ne s'aiment pas pas ..dire qu'ils s'uniront me fait rire ...n'est ce pas

Macky qui a trahi Idy et a tout fait pour le detruire ....Idy n'oublie pas et attend de

rendre la monnaie a Macky .....ensuite Wade veut nous refaire le coup qu'ils

nous a fait avec Idy ...choisir un de son entourage ...faire semblant de

convoquer karim ....le faire passer pour un martyr et l'envoyer en prison en

l'accusant de vol et effacer ainsi la personalite de Idy....macky est un pion de

wade ...je n'ai aucune confiance en macky ....le faire passer pour un martyr est

un comble ....c'est un voleur est un voyou comme les autres ....il a eu l'heure de

gloire qu'il cherchait mais comme idy , il a voler trop pres du soleil et a bruler

ces ailes

Athias se cassera les dents de la meme facon que Seguela ....ils ne

connaissent rien aux realites africaines....

ILs nous faut un type comme Moustapha Niasse . Ce pays a besoin

d'experience , de morale , de droiture , de respect de la constitution .....

Tout le monde connait le proverbe tel pere , tel fils ....alors faut pas trop se

casser la tete pour savoir de quel facon sera gerer le pays si Karim prend le

pouvoir ...

a bon entendeur ....

pierrebahsa@live.fr

4.Posté par Khoulibayi le 16/10/2008 09:44
C'est un article "orienté et totalement bidon". Que des amalgames!! Les Sénégalais savent lire entre les lignes. C'est sans doute une lutte interne au sein même de ce "machin" nébuleux et maffieux appelé Génération du concret qui est à l'origine de l'article. De toutes les façons les citoyens les attend de pied ferme!!!

5.Posté par dame le 16/10/2008 10:03
Bien dit, ils croient trompé les gens.Ces petits messieurs se canardent.C'est leur cuisine interne.
KARIM N'OSERA PAS SE PRESENTER AUX SENEGALAIS!
c'est moi qui vous le dit.

6.Posté par joe sylla le 16/10/2008 10:35
oh ndeysanne ils oublient k le senegal a une particularité celle de ne jamé etre la ou tout le monde l attend karim ta deconvenue sera grande com le fut celle des senegalais av ec la reelection de wade le truc ce né ni argent ni communication le truc c le l homo seneegalensis est bizarre .alors fais gaffe la bataille sera rude seulement tu as plus d adversaires k de partenaires mé un seul partenaire peut te faire gagner demande a ton paap si l amnesie ne la pas pris il te dira devinez ki cé CBT

7.Posté par bamba le 16/10/2008 11:57
Faites votre cinéma, nous vous attendons. Dans quel pays sommes nous? Les gens ne sot sanctionnés que quand ils ont des problèmes avec Wade. On ne révèle les scandales que quand des problèmes cripto personnels existent. Cela signifie qu'il y'a de gros scandales cachés parce que leurs auteurs sont des pions utiliss par le parti et Wade.

8.Posté par bamba le 16/10/2008 11:59
Faites votre cinéma, nous vous attendons. Dans quel pays sommes nous? Les gens ne sot sanctionnés que quand ils ont des problèmes avec Wade. On ne révèle les scandales que quand des problèmes cripto personnels existent. Cela signifie qu'il y'a de gros scandales cachés parce que leurs auteurs sont des pions utilisés par le parti et Wade.

9.Posté par TEUSS le 16/10/2008 12:02
Il ne sera jamais président dans ce pays à condition que son pere vole les elections

10.Posté par KIKI le 16/10/2008 12:06
Il va mordre la poussière comme c'est pas possible.Son image ne passe pas , il n'est pas aimé des sénégalais il se fatigue pour rien.Ses souteneurs n'osent pas s'afficher en public car ils savent que c'est peine perdu ce qui les intéresse c'est seulement de participer au partage du gâteau ou ce qu'il en reste. Karim un conseil d'ami profites du pouvoir de papa et rentres en France à la fin de son règne pour savourer la belle vie d'un jeune milliardaire.

11.Posté par musa le 16/10/2008 12:36
Wade regne dans un pays sans opposition(ki do nit da fa rakh)il les a tous baise.Leopold senghor disait de lui qu'IL est le plus ou l'un des plus fute du djolof comme un poisson dans l'eau il va legalement faire de son fils le prochain president du SENEGAL(te wakh ak thiow dou djip).Bonne chance boy wade.A lopposition ( kou ged sa yaye mo aye)il ne vous restes qu'a aller mendier dans les rues de dakar car vous etes tous devenus des paumes financierement vous etes zero.Les chiens aboient la caravanne passe.

12.Posté par g le 16/10/2008 12:54
karime gour gor loull boub ahkway

13.Posté par la prophetesse le 16/10/2008 13:57
karim et cie semblent oublier que ce n'est pas les francais qui choisissent le president du senegal, c'est les senegalais eux-memes qui elisent ceux qui doivent les diriger, primo. deuxio, en tant que manager, karim est tres en-deca des limites objectives dans sa capacite a gerer un quartier a plus forte raison une ville ou un pays. j'en veux pour preuve les centaines de milliards que lui et son pere ont engloutis dans des agences et des actions chimeriques qui n'interessent pas les senegalais lamdas. tertio, son image est a tout jamais sali par les sous-entendus et memes les certitudes quant a son statut d'homosexuel, et last but not least, tous les senegalais sont conscients qu'il est un etranger, de mere franco-juive et d'un senegalais qui a toujours prefere vivre selon la coutume francaise , et qu'il est loin de connaitre les realites de ce pays car il ne faut pas qu'il prenne les senegalais pour des demeures: tout l'argent qu'il distribue est le fruit du travail des senegalais et cela les populations le savent avec pertinence et raison. donc, si vraiment telle est son reve, diriger le pays, il n'a qu'a l'enterree dare-dare, parceque il est temps qu'il se prepare a rendre des comptes sur la dilapidation des ressources financiere et fonciere dont il s'est rendu coupable devant DIEU et les hommes, d'autant plus que nous sommes dans un pays en voie de sous-developpement ou les crises se succedent a l'image d'un metronome.

14.Posté par zou le 16/10/2008 14:56
Ceux qui veulent éliminer les honnêtes gens, en utilisant la manipulation, l'intrigue et la désinformation par le biais de l'instrumentalisation des médias privés, se ravisent le coup de force ne passera pas.
Pour votre information, Hassan Bâ comme Cheikh Diallo, demeurent les collaborateurs, incontesté et incontestable de KMW : Parole d'un proche du leader de la GC.

15.Posté par tahirou touré le 16/10/2008 15:09
La succession du Président WADE se fera dans les règles de l’art. La dévolution du pouvoir ne se fera pas de la manière des socialistes avec leur fameux article 39 qui installa Diouf après le départ de Léo –poète. Karim WADE demeure, aujourd’hui, le meilleur élément à la succession du Président WADE. L’humilité de l’individu et la grandeur de son ambition pour le Sénégal l’installe au pôle position de cette lutte de succession. La densité de son réseau de relations tant intérieures qu’extérieures, constitue une grande faveur pour notre pays quant à l’attraction des investissements.
il est claire que sa candidature à la succession du Président WADE, empêche bon nombre de politiciens de dormir et leur insomnie durera encore longtemps car aucune force politique n’a les moyens de se dresser contre la réalisation de son destin présidentiel.

16.Posté par zed le 16/10/2008 15:19

Hassan Bâ comme Baldé ont dépassé ce stade, de guerre de positionnement. Et mieux, au niveau de la Génération du Concret, il n’y a pas d’ordre de préséance qui équivaut. C’est des Hommes de vertu qui ont un seul souci, comment traduire la vision du président de la République en acte concret et rien de plus. On n’a jamais vu, les deux hommes se livraient à de fausses querelles. La GC est un esprit, une vision !

17.Posté par questionnement le 16/10/2008 16:52
A Tahirou Touré qui a dit : "La densité de son réseau de relations tant intérieures qu’extérieures, constitue une grande faveur pour notre pays quant à l’attraction des investissements"...Vous êtes le genre de Sénégalais qui pensent avoir tout compris, et qui à la base, ne savent même pas éviter les fautes d'orthographe, c'est à cause de votre genre que le Sénégal restera toujours à la traîne...Pauvre spéculateur !
Mais de quelle densité de relations parles-tu ? A qui est-ce que ton KW a ôté le sommeil...Pas à moi, en tous cas ? Ce fils à papa sans mérite qui a attendu que Papa monte au pouvoir pour baver sa "sénégalitude" et se partager le pays (y compris la chère Corniche de mon enfance) entre ses autres copains fils à papa, ne m'impressionne guère. Il ne passera pas. Désolée. Nous, on est fiers, nous. Nous, on compte sur nous même pour remplir notre tirelire. Alors, désolée, ce gars ne passera pas, ce serait trop facile. Et on n'est plus des cons.

18.Posté par Penda K�b� le 16/10/2008 17:19
Barack Obama et Karim Wade sont trés différents, chers fréres de La Voix Plus. Leur différence est égale à la différence entre un lion et une hyène.
Gaindé dou lé méd té bouki mom rék léy doundé´
En plus, Obama est un homme tandis que Karim est un... Vous le savez déjà.
Donc attention à ce que vous dites.

19.Posté par Tahirou TOURE le 16/10/2008 18:13

Hé QUESCHIOTTEMENT

C’est particulièrement renversant de parcourir certaines interventions dans lesquelles des personnes aux idées courtes, décrètent le fait d’être fils de Président comme un obstacle infranchissable à la conquête du pouvoir.
Désolé, ma chère amie, vous ne pouvez point vous prévaloir de votre position pour confondre l’option de la masse à la vôtre. Karim WADE participera à une élection libre et transparente au cours de laquelle il soumettre en toute clarté son projet politique au peuple sénégalais. Le terme fils à papa que vous usiez de manière abusive dévoile clairement un profond sentiment de complexe qui ne fait confiner le sujet de l’aigreur. Au passage, chère amie, la manière dont vous remplissez votre tirelire n’intéresse que vous – même et de grâce faites preuve de plus de générosité pour respecter les choix différent du vôtre. En tout cas le tirelire est un terme qu’affectionne beaucoup les daltons.
Un soutien indéfectible à Karim WADE et à la Génération du Concret pour la réalisation d’autres conquêtes démocratique encore plus alléchantes.

20.Posté par tahirou touré le 16/10/2008 18:54
oh pardon questionnement

C’est vrai que j’ai commis une faute d’orthographe donc d’inattention, pour
contre la vôtre est grammaticale encore plus grave.


21.Posté par doudou le 16/10/2008 19:08
ils faux tue karime et balde doudou wad farba a mort karime balde doudouwad farbe senghore a mort karime alde doudou wad faba senghor sene tounous ndeye sene coyou baye sene tatous serigne

22.Posté par abdoul le 16/10/2008 19:59
LE SENEGAL NAURAS JAMAIS UN PRESIDENT HOMOSEXUEL UN DES PLUS GRANDS GOOR GJIGUENE TOUS LES MALS NES QUI SONT AVEC CE FRANCAIS DE DERNIERE CLASSE SONT DES VRAIS COMPEXER ET JE JURE QUE ILS NE SONT PAS ISSUS DUNE NOBLE FAMILLE SES VRAIS BUVEUR DE SANG LE PEUPLE VOUS ATTEND SUR LE TERRAIN NOUS ALLONS BAISER VOTRE MERE CEST VRAIMENT ABERANT DE PRETENDRE A ETRE PRESIDENT IL FAUT ALLEZ EN FRANCE LA OU SE TROUVE TES ONCLES POUR PRETENDRE QUI QUE CESOIT AU SENEGAL DES PROFONDEUR NOTRE CULTURE ET LA VOTRE ET CELLE DE ATHIAS SONT TROP DIFFEREND DEMANDE A SEGUALA LE PAYS DE SERIGNE TOUBA ELHADJI MALICK LIMAMOU LAYE ET LES GRANDS ERRIDUTS NAURA JAMAIS AU PLUS GRAND JAMAIS UN PRISIDENT GAY HOMOSEXUEL GOOR DJIGUENE JE LANCE UN APPEL SOLLONNEL AUPRES DES JEUNES MARABOUTS QUI CONNAISSENT TRES BIEN CE QUI CE PASSE DE DIRE A VOS PAPAS LA VERITE

23.Posté par NANA le 17/10/2008 00:10
Cet energumene de Karim croit fermement qu'il peut pretendre diriger notre cher Senegal. En tout si il croit que les senegalais vont se laisse faire, il se trompe. Il n'a qu'a niquer sa mere et puis nous foutre la paix. Le senegal appartient aux senegalais qui ont en tete l'interet du pays, pas a ses "so called" senegalais mafieux, double de Goordjiguenes qui croient qu'ils peuvent intimider avec comme arme un pere dictateur qui ne fait que decevoir de jour en jour.

24.Posté par Ali le 17/10/2008 01:20
Le temps est au travail....s'ils pensent qu'avec cette maudite corniche qu'ils ont construit au prix de notre sang que parce qu'ils on liquides Macky Sall qu'ils peuvent maintenant gouverner le Senegal. Ils ne savent vraiment pas se qui les attends..... Times have changed! Tu me trompes une fois shame on you, tu me trompes 2 fois shame on me....

Il n'est meme plus questions que l'on laisse Wade pere finir son mandat. Il a trahi la constitution, cela est suffisant pour le demetre de ses fonctions comme cela se passe dans tous pays qui se respecte. Il est temps que l'on dise a ses clounes que la recreation est termine... a bon entendeur salut!

25.Posté par PAPIS NDAO le 17/10/2008 07:46
VOUS LES JOURNALISTES ETES LES PREMIERS DIRECTEURS DE CAMPAGNES DE KARIM.CAR VOUS NE POUVEZ PASSER UNE JOURNEE ENTIERE SANS LE CITER ET DU COUP FAIRE TACITEMENT SA PROMO.

26.Posté par PAPIS NDAO le 17/10/2008 07:55
VOUS LES JOURNALISTES ETES LES PREMIERS DIRECTEURS DE CAMPAGNES DE KARIM.CAR VOUS NE POUVEZ PASSER UNE JOURNEE ENTIERE SANS LE CITER ET DU COUP FAIRE TACITEMENT SA PROMO....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State