Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUCCESSION DU MAIRE DE MBOUR: Le choc des ambitions chez les libéraux

Article Lu 1420 fois

La situation qui sévit à Mbour a tout l’air d’une accalmie ou pause dans les activités politiques. Dans le camp libéral, la veillée d’armes se poursuit .La succession du maire est ouverte et source d’enjeux de taille .Des candidats auto désignés dans la course vers la tête de la municipalité on fait connaitre leurs ambitions .Les deux libéraux de la commune de Mbour Khadim Tabet et Omar Sy se positionnent .Mbaye Diagne le maire libéral de Mbour n’attend il pas d’être investi pour sa propre succession. Des candidats tapis à l’ombre ne sont –ils pas à l’affut pour guetter le moment opportun pour jeter dans la course.



SUCCESSION DU MAIRE DE MBOUR: Le choc des ambitions chez les libéraux
L’histoire interrogée ramène Mbaye Diagne, le maire libéral de Mbour, le secrétaire général de la section communale libérale qui a à son actif plus d’une trentaine d’années de militantisme au niveau du parti démocratique sénégalais. Il a fait face à un candidat désigné par la direction libérale au niveau de primaires .Porté à la tête de la commune il s’est engagé à développer à concevoir une politique de consolidation de la conquête d’un bastion libéral.

Les faits liés à une transition de l’opposition, d’une équipe libérale, panachée de férus aux affaires municipales à côté de novices non avertis des questions de gestion et de gouvernance vont lui faire connaître des entraves de toute sorte. De multiples obstacles ont participé à vouloir le discréditer. Traîné en justice pour dives faits, inspecté par la tutelle, les interprétations et commentaires ont participé à lui rendre la tâche difficile.

Une constante demeure .Plusieurs membres de son équipe municipale ont fait savoir leurs ambitions, cherchant coûte que coûte à ouvrir sa succession avant même la fin de son mandat. Discrédité à tort ou à raison, il a fait l’impasse sur son devenir ou avenir politique. Seul son chef de qualité et quelques uns de ses inconditionnels s’interrogent sur son mutisme après sa non investiture sur les listes libérales pour les législatives et les sénatoriales qui ont suivi .Ils ont commencé à hausser le ton pour dénoncer ce qu’ils appellent une programmation d’une retraite politique de leur idole. Il reste de plus en plus absent de la ville ou de la mairie.

Khadim Tabet est dans la course à la tête de la municipalité de Mbour est un secret de polichinelle .Il est constant dans sa démarche depuis une dizaine d’années .Après le départ d’un maire socialiste limogé par décret présidentiel aux premières de l’alternance, il est freiné par Tafsir Diouf qui ne lui a laissé aucune chance à l’époque. Aux consultations locales de 2002, il s’est réjoui d’être le candidat de la direction libérale mais a vite déchanté face à des manœuvres qui l’ont écarté de la tête de l’équipe municipale. Depuis lors ,il s’est fait un point d’honneur de continuer à faire la chasse aux voix libérales à œuvrer dans l’élargissement des bases libérales et à prendre en charge l’expression de la demande sociale et des manquements à la gestion municipale .Il a fait corps avec les quartiers périphériques et spontanés mais aussi avec les frustrés de tout bord à tort ou à raison les prenant en charge ou les encadrant sur des démarches à entreprendre pour trouver des solutions à leurs problèmes . Il a fini devenir président du conseil d’administration du fonds de garantie automobile avant de devenir député lors des dernières législatives .Il reste accroché à son ambition première de devenir maire de Mbour et s’y investit en militantisme et en actions politiques.

Omar Sy est aussi député libéral, mais aussi le premier adjoint au maire de Mbaye Diagne .Il a placé la barre très haut .Il y a quelques mois, au cours d’un point de presse, interrogé sur la question de son avenir politique .Il avait fait comprendre que tous les sièges l’intéressaient en dehors de celui du président Abdoulaye Wade et de son numéro 2. Il s’est fait un nom en entretenant sa base de manière constante .Parmi ses atouts majeurs, il a la force de se faire discret sur ses orientations .Il reste présent auprès de sa base, une variante qu’il partage avec Khadim Tabet.

Omar Sy et Khadim Tabet sont en pôle position, certes .Ils occupent le terrain et se font de plus en présents. Des forces tapies dans l’ombre ne veulent pas se faire voir ont des prétentions pour diriger la commune .Elles restent à l’affût et attendent des opportunités de se faire voir.

La recomposition politique libérale de la section communale de Mbour qui est une équation à mille inconnus, la confection d’une liste libérale pouvant l’unanimité des prétendants de tout bord et remporter les prochaines élections locales sont des préalables de première ligne. En second, une autre question se pose qui va être le candidat de la direction du parti démocratique sénégalais. Ensuite le coup de 200 2 à Ngor Diarama ne va –t’il pas se reproduire ? De toute façon avant les échéances ,des stratégies définies diffèrent d’un prétendant à un autre et une lutte sans merci se mène sur le terrain pour un positionnement.

Source: Walfadjri

Article Lu 1420 fois

Lundi 8 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State