Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUCCESSION DE LAMINE NDIAYE: Bayal Sall veut un entraîneur allemand ou espagnol pour les lions

Article Lu 1994 fois

Pour la succession de Lamine Ndiaye au poste de sélectionneur national des Lions, Bayal Sall n’est ni du côté des entraîneurs locaux ni des Français. Selon lui, «nous devons changer de méthode et d’école», essayer «de voir du côté des Allemands ou des Espagnols». Le défenseur international sénégalais annonce son retour en compétition et espère «apporter plus de solidité à la défense» de Saint Etienne.



SUCCESSION DE LAMINE NDIAYE: Bayal Sall veut un entraîneur allemand ou espagnol pour les lions
Votre suspension est arrivée à son terme depuis le 9 décembre, à quand maintenant le retour en compétition ?

Je n’en reviens toujours pas. J’ai du mal à croire que la suspension est terminée. Les six mois sans compétition ont été très durs pour moi. Heureusement, j’ai su surmonter ces moments difficiles. Et cela avec l’aide surtout de ma femme, Marième Wade Sall, qui a toujours été à mes côtés. Mention spéciale à elle qui m’a été d’un soutien plus que précieux. J’en profite pour la remercier ainsi que Jean Christophe Kanu, Aboubacar Koné et le maire de Gorée Augustin Senghor. Ils ont toujours été à mes côtés. Tout comme mes parents particulièrement ma sœur Marie Sall et mes beaux-parents. Je n’oublie pas non plus mes amis. Dieu merci, j’ai repris du service. J’espère retrouver la ligue 1 ce samedi. J’ai hâte de rejouer, de retrouver la compétition. J’ai faim.

Qu’est-ce que Saint Etienne peut attendre de votre retour ?

Saint Etienne a connu une mauvaise passe, mais l’équipe est en train de sortir doucement la tête de l’eau. Je vais m’inscrire dans cette dynamique en apportant plus de solidité à la défense. Je pense que sur ce plan, j’avais laissé un vide. Mon absence s’est fait sentir. Ce qui est normal d’ailleurs parce que je faisais partie la saison dernière des meilleurs défenseurs de la ligue 1. Je vais dans un premier temps me battre pour retrouver ma place dans l’équipe surtout qu’il y a un nouvel entraîneur, Alain Perrin. Il est très ambitieux. C’est un gagneur. Il vient d’arriver, mais je pense qu’il a confiance en moi sinon il allait prendre un autre défenseur. À moi maintenant de prouver sur le terrain que je mérite cette confiance.

Qu’est-ce qui a été plus difficile, la mauvaise passe de Saint Etienne, la suspension ou l’élimination des Lions ?

L’élimination des Lions a été très douloureuse pour moi. J’espérais jouer la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, mais surtout participer pour la deuxième fois consécutive à la Can. C’est pourquoi l’élimination de l’équipe nationale a été plus pénible que la suspension et la mauvaise passe de Saint Etienne. Le moment est venu de revoir les choses. Je ne dis pas que tel ou tel ne doit plus venir. Je ne m’inscris pas dans cette dynamique.

Quel entraîneur pour rebâtir une équipe nationale performante ?

On doit être très rigoureux sur le choix de l’entraîneur. Ce dernier doit être un homme qui a du caractère. Un entraîneur qui a une grosse personnalité. Pourquoi pas un Espagnol ou un Allemand? L’équipe de 2002 qu’on avait magnifiée est l’œuvre d’un Allemand. C’est Peter Schnittger qui avait posé les jalons d’une équipe performante. Avant la Can 2008, les gens demandaient à ce qu’on fasse confiance aux locaux. Est-ce qu’on a obtenu un résultat positif avec ces entraîneurs ? Le débat n’est pas là. Aujourd’hui, le Sénégal a besoin d’un entraîneur qui a un vécu, qui a gagné des titres, quelqu’un qui a été d’un niveau supérieur au nôtre. On doit changer de méthode et d’école, essayons de voir du côté des Allemands ou des Espagnols.

Malgré votre suspension, des clubs anglais sont sur vos pas ; y a-t-il des chances de vous voir changer de club au prochain mercato ?

Beaucoup de clubs sont sur moi. Il y a même des contacts qui datent de la saison dernière, mais je ne peux pas faire trois matches et partir. Pour le moment, je me concentre sur mon club. Saint Etienne a besoin de moi. Pour les contacts, j’attends la fin de la saison.

Source: L'observateur

Article Lu 1994 fois

Vendredi 12 Décembre 2008





1.Posté par bagne plotique le 12/12/2008 16:32
gorgorloulène rèk tè bayi wakh dji

2.Posté par DEUGUE WOOR le 12/12/2008 17:40
bien dit mon frère B P bien dit

3.Posté par didier le 12/12/2008 20:50
salut
k lentraineur soit senegalais ou malien peut importe k toi tu prouve ca sur le terrain

4.Posté par lone wolf le 12/12/2008 21:24
je suis d'accord avec bayal faudra changer pour un espagnol ou un italien

5.Posté par f le 13/12/2008 08:57
C PAS UN PROBLEME D ENTRAINEUR MAIS DE NULLARDS. DES GENS QUI JOUENT POUR L EQUIPE ET QUI N ONT PAS DE VERGOGNE

6.Posté par tra le 13/12/2008 22:43
i[i[oui mon ami je s8 parfétemt d'accor c pas un probleme d'entreneur qu'on a on a un probleme de mentalité de de dicipline de patriotisme oui les lion de vérenda au lieu de se consentré sur leur compétition ils font du tourisme ces kon

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State