Référence multimedia du sénégal
.
Google

SUBVENTION DU RIZ: L’État décaisse un milliard qui pourrait ramener le kilogramme de riz à 500 francs Cfa

Article Lu 1752 fois

Le Trésor public compte débloquer aujourd’hui le milliard de francs Cfa représentant le montant de la subvention du prix du riz. Un décaissement qui intervient après trois semaines de retard. Un acte qui avait semé des doutes sur la tête de certains importateurs de riz qui étaient prêts à paralyser l’approvisionnement du marché. Ce qui pourrait ramener le kilogramme de riz à 500 francs Cfa.



SUBVENTION DU RIZ: L’État décaisse un milliard qui pourrait ramener le kilogramme de riz à 500 francs Cfa
C’est ce matin que le ministre du Budget a promis de payer aux importateurs de riz la somme d’un milliard de francs Cfa. Argent représentant la subvention du prix du riz. Ce, suite à la flambée des prix des denrées de grande consommation et plus particulièrement du riz . Toutefois, les importateurs de riz qui avaient fixé un ultimatum à l’Etat comptent lever la mesure. Retenons que l’Etat avait promis de payer aux importateurs chaque semaine. Promesse qu’il n’a pas respectée. Et, las d’attendre après deux semaines sans percevoir leur dû, des commerçants avaient menacé de paralyser l’approvisionnement du marché en riz. « Il paraît que le ministre du Budget a fait pression sur le Trésor pour qu’on décaisse l’argent dans les plus brefs délais. Et d’après nos informations, l’État va payer demain(Ndlr : aujourd’hui). Ce qui serait une bonne chose. Si l’on sait que certains commerçants ne peuvent pas accorder des crédits s’élevant à des centaines de millions de francs Cfa. D’autant plus que certains sont sous tierce détention », racontent des sources proches des importateurs de riz. Ces mêmes informateurs de préciser que « certains de leurs collègues sont prêts à se retirer de l’approvisionnement si la situation perdure ». Le Président des importateurs de riz, Ibrahima Diop, que nous avons joint au téléphone raconte que «le paiement n’a pas été effectué. Nous attendons toujours notre argent». Interpellé sur la décision de l’Etat de débloquer l’argent aujourd’hui, le Président des importateurs de riz souligne qu’il n’a pas encore reçu d’une voix autorisée cette information. « Il n’y a pas encore un document qui prouve que nous allons percevoir notre argent demain(Ndlr : aujourd’hui). Je n’ai reçu aucun document officiel ». Dans cette même lancée, il précise qu’ils(les importateurs de riz) ont respecté leurs engagements en approvisionnement le marché correctement en respectant l’arrêté ministériel sur la fixation des prix. « S’il y a quelqu’un qui n’a pas respecté ses engagements, c’est bel et bien l’Etat ».

Source: L'obervateur

Article Lu 1752 fois

Mardi 29 Avril 2008





1.Posté par ramses le 29/04/2008 17:32
le fleuve niger est débordante en eau que fait nos gouvernements? Je vous emprie il est temps de travailler , de cultiver du riz nos terres sont riches travallons et laissons tendre la main...Wassalam

2.Posté par fafa le 29/04/2008 17:34
je pensais ke le prix du kilo était de 325fà présent ; pourkoi parle -t-on de le ramener à 500f?

3.Posté par Anonyme le 29/04/2008 18:04
ah fafa xana nga sagne ko wax. moi mém je me demandé pr ce "ramené" come si le pri du riz valé o dela de 500 f. tiey xawma fou gnou dieum.

4.Posté par Anonyme le 29/04/2008 18:05
ah fafa xana nga sagne ko wax. moi mém je me demandé prkoi "ramené" come si le pri du riz valé o dela de 500 f. tiey xawma fou gnou dieum.

5.Posté par Cheikh le 29/04/2008 18:15
Qu'est ce qu'on est loin des promesses de Wade par rapport au Riz, c'était son cheval de bataille

6.Posté par kheuch leu le 29/04/2008 19:24
Fafa le et Anonyme le: Relisez 100 fois les 2 dernieres phrases ............. de meme que la conjugaison du verbe de cette derniere .......pourrait......

7.Posté par Badiane le 30/04/2008 00:56
La bombe alimentaire va-t-elle exploser au Senegal? Vous pouvez en savoir plus en accedant notre serveur vocal ( USA) .Composer le 1 641 715 3800 et utiliser le code d'acces 263358#

8.Posté par Ali le 30/04/2008 11:25
Kheuch, tu as raison de conseiller la relecture des deux dernières phrases, mais l'usage du conditionnel semblait plus à même de lever l'ambiguîté. A la place du journaliste, j'aurais dit: "Un acte qui avait semé des doutes CHEZ certains importateurs de riz qui étaient prêts à paralyser l'approvisionnement du marché; ce qui AURAIT PU ramener le kilogramme de riz à 500 francs Cfa.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State