Référence multimedia du sénégal
.
Google

STYLISTES SENEGALAISES: Entre guéguerre de leadership et jalousie des « grandes dames »

Article Lu 17123 fois

Elles créent, elles cou­pent, elles présentent leurs modèles dans les quatre coins du monde. Elles, ce sont les stylistes sénégalai­ses, celles qu'on appelle les ténors ou les grands noms de la mode sénégalaise. Elles ont pour noms Oumou Sy, Collé Sow Ardo, Diouma Dieng Diakhaté, Claire Kane, Bineta Salsao, Mame Fa Guèye etc. Des fem­mes qui n'ont plus rien à démontrer dans ce milieu, tellement elles ont voyagé et montré leurs créations sur les plus grands podiums du monde. Seulement, malgré tout le succès qu'elles ont connu, ces dames ont du mal à s'unir. Elles ne se fré­quentent pratiquement pas et se voient à la limite comme de vraies rivales. Une situation qui ne dit pas son nom et a tendance à entraî­ner une véritable guerre de leadership au sein de ces dames qui pourtant gagne­raient mieux à s'unir pour non seulement développer d'avantage le milieu mais également donner le bon exemple à la jeune génération qui a du talent à revendre. Pour comprendre cette guéguerre entre stylis­tes, nous avons essayé de recueillir leurs avis mais seule Collé Sow Ardo a accepté de par­ler de ce sujet.



STYLISTES SENEGALAISES: Entre guéguerre de leadership et jalousie des « grandes dames »
(PHOTO: DIOUMA DIENG DIAKHATE) Le milieu de la mode au Sénégal connaît un développement sans précédent. En effet, on assiste de plus en plus à une prolifération d'ateliers et boutiques de mode avec des créateurs qui rivalisent de talent et d'imagination. II faut reconnaître avec nous que notre pays compte de grandes ambassadrices de la haute couture qui font connaître et aimer la mode made in Sénégal à travers le monde entier. Ainsi, on ne plus parler de la mode africaine sans penser à ces grandes dames qui ont représenté le Sénégal dans les plus grands rendez-vous de la mode. On peut citer entre autres la grande Collé Sow Ardo initiatrice de «Sira Vision» qui a connu cette année un succès écla­tant. Grande couturière de renommée interna­tionale, la reine du pagne tissé fait partie des stylistes sénégalais les plus connus et ses modèles sont très prisés. II y a égale­ment Diouma Dieng Diakhaté, Sadiya Guèye; Oumou Sy, Bineta Salsao, Mame Fa Guèye Bâ; Dashia Nicoué, Claire kane ­etc qui ne sont plus à présenter car ayant inscrit leurs empreintes dans ce milieu. Seulement, malgré tout le savoir faire et le sens de la créativité qui le caractérise, le milieu de la mode au Sénégal reste marqué par ce qu'on pourrait assi­miler à une guerre de leadership. Dans ce monde, chacun se croit être le maître, de sorte qu'il est prati­quement impossible de les voir se regrouper pour faire telle ou telle chose. C'est un secret de polichinelle de dire que nos grandes dames de la couture ne sont pas du tout unies. La preuve, si l'une d'entre elles organise, les autres ne viennent pas. Et le dernier exemple en date est incontestablement l'édition 2008 de «Sira Vision » qui est actuellement le plus grand rendez-vous de la mode au Sénégal. Au cours de cette manifestation qui a enregistré la participation de la crème de la mode africaine comme Aphadi, pas l’ombre de ces grandes dames à part Claire Kane et Mame Fa Guèye. Un fait qui n'est pas passé inaperçu et qui n'a pas non plus manqué d'occasionner des commentaires de la part des participants. Et pas des moindres ! Les commentaires les plus fous ont fait état d'une certaine jalousie de la part de certaines créatrices qui n'auraient pas digéré le succès que connaît cette manifestation et surtout l'importance que lui accordent les autorités du pays avec à la tête le chef de l'Etat Me Abdoulaye Wade qui a presque présidé toutes les éditions de «Sira Vision». D'autres parlent de favoritisme avec certaines stylistes qui seraient favorisées par les autorités au détriment des autres. Et selon les oui dire, Collé Sow Ardo serait la styliste préférée de Madame Viviane Wade. Et ceci ne serait pas naturellement du goût des autres stylistes, du moins certaines d'entre elles. Et pourtant, une association des stylistes et créateurs du Sénégal a été créée pour raffermir les liens entre les créateurs et faire face aux difficultés du métier. Mais rien n'y fait, la concurrence et le leadership aidant, nos créatrices ont du mal à s'unir. Même si elles ne font pas souvent la même chose. Réagissant sur la question, Collé Sow Ardo qui malgré toutes nos tentatives a été la seule à parler de se sujet, explique ce fait par le manque de temps. Pour la reine du pagne tissé, c'est à cause des nombreux voyages que font les stylistes qu'elles n'arriv­ent pas à se fréquenter. «Je ne pense pas que cela soit de la jalousie, on ne se fréquente pas parce que tout simplement le temps ne nous le permet pas. Vous savez les stylistes sont très mobiles, ils vont de défilé en défilé donc c'est des gens qui voyagent beaucoup. Et le peu de temps qu'elles restent à Dakar, elles le consacrent à leurs familles. Nous avons mis en place une association de stylistes et créateurs, histoire de nous regrouper et faire avancer les choses. En tout cas, moi per­sonnellement et en ce qui me concerne, je n’ai de problème avec qui que ce soit je considère toutes comme des sœurs», Collé dixit. Sur le fait que les grandes sty­listes sénégalaises ne participent pas à Sira Vision, Collé Ardo confie avoir invité tout le monde sans distinction. «Je leur ai envoyé une invitation à toutes en deman­dant à tout le monde de participer. Depuis sa création Sira Vision est une manifesta­tion ouverte à tous les stylistes. Et je pense que si les anciennes comme vous les appe­lez n'ont pas participé ce n'est pas parce qu'elles ne l'ont pas voulu mais je crois que c'est tout simplement parce qu'elles n'ont pas pu le faire par manque de temps. Il faut cependant noter qu'il y a également certains créateurs qui ne veu­lent pas montrer leurs modèles. Et je pense qu'ils ont leurs raisons. Mais Sira Vision est ouvert à tout le monde. Néanmoins, je pense qu'avec l'espace que vient de nous attribuer le chef de l'Etat

Me Abdoulaye Wade à la Place du Souvenir, nous aurons peut-être l'occa­sion de nous regrouper et de discuter. Nous avons pratiquement les mêmes objectifs et avec l'appui du président, nous aurons plus de possibilités de ven­dre nos créations. Si j'avais vraiment un message à lancer, ce serait qu'on se retrouve car nous avons les mêmes objectifs à savoir faire développer la mode et rester de dignes représentantes de notre pays dans le monde entier» confie la Halpular qui annonce la créa­tion prochaine d'une école de forma­tion en stylisme pour aider les jeunes à se perfectionner et à exprimer libre­ment leur talent.

La jeune génération s'unit et montre ses preuves

Au moment où les anciennes se crêpent le chignon, la jeune génération quant à elle s'organise et s'améliore profession­nellement. En effet, les jeunes stylistes qui, il faut oser le dire n'ont rien en envier aux grands, développent un cer­tain engouement vis-à-vis de ce métier. II suffit seulement de jeter un coup d'oeil sur les créations de ces jeunes pour se rendre compte qu'ils ont vrai­ment leur mot à dire. C'est à la limite s'ils n'ont pas ravi la vedette aux autres considérés comme des stylistes de renom. Du savoir faire ces jeunes en ont et ce ne sont pas les modèles de Thiané Diagne, les perles de Nabou Diagne, les Jeans de Ndiaga Diaw, les créations de Angélique Diédhiou ou encore le lin du jeune Papino qui nous démentiront. Si nous prenons par exemple le cas de la casamançaise Angélique Diédhiou, elle a partagé le podium dans de grands défilés internationaux avec de grandes stylistes comme Bineta Salsao ou Diouma Dieng Diakhaté. Et ce qu'il faut saluer c'est le fait que ces jeunes s'unissent même si chacun a tendance à faire mieux que l'autre du côté de la création. Aujourd'hui, on peut dire sans risque de se tromper que les Sénégalais se tournent maintenant vers ces jeunes créateurs qui font non seule­ment de beaux modèles mais à des prix défiant toute concurrence. Comme qui dirait, la relève est très bien assurée. Cependant les anciens devraient donner le bon exemple en s'unissant histoire de faire comprendre aux jeunes que stylisme ne doit pas forcément rimer avec jalousie ou encore guéguerre. A bon entendeur...

Par Minetou Fall

Source: STATION ONE

Article Lu 17123 fois

Mercredi 28 Mai 2008





1.Posté par magic land le 28/05/2008 11:03
la mode est un métier qui as ses secrets et chaque styliste garde jalousement ses modeles et ses inspirations ,vous etes copines mais les affaires sont les affaires ,et vous pouvez participer ensembles à des défilés et c'est tout ,et si madame wade aime plus les créations de colé ardo sow que les autres c'est son droit le plus absolut ,les gouts et les couleurs ne se discutent pas.

2.Posté par bip le 28/05/2008 12:25
trouvez un sujet plus important que ça, on s'en bat l'oeil de vos commérages et radotages! Merci

3.Posté par MD le 28/05/2008 13:20
Elles ne sont pas de grandes dames, et elles manquent quelque chose en leur foi interne, sinon vues leurs positions comment DIEU a partagé ses dons sur chacun d'eux - chacun avec sa cleintèle et sa façon de créer, de coudre différemment avec l'autre et à sa façon, et que nul ne peut rien comme l'autre, et ne diminue en rien à l'autre, elles devaient s'unir, coordonner leur activité créer une entente jamais vu en afrique, se partager tout, parce qu'elles sont des musulmanes et qui meurt part avec ses connaissances, donc moi personnelllement je prie DIEU de nous consilider tous, vu le comportement de la majeure partie lors de la soirée de la mode, en couronnant les thiessoises, vous sentez en elles de la jalousie du mépris, surtout la femme qui a parlée en dernière position à la fin de la soirée, j'avais pitié d'elle. Ce que DIEU fait nul ne peut l'enlever, mettez cela dans vos têtes. / de Nktt

4.Posté par MD le 28/05/2008 13:23
je corrige : à chacune d'elle ce que DIEU a donné et à chacune d'elle ce que DIEU a couronné

5.Posté par MD le 28/05/2008 13:43
Pourquoi ne créez vous pas une mode à la vraie femme musulmane, ou bien vous avez honte de cet accoutrement, vous les femmes sénégalaises, vous n'aimez pas le foulard, vous n'aimez pas être bien couvertes, même si vous êtes des perles très jolies aussi, vos accoutrements vous rendent vulgaires dans le monde sauf bien sûr au sénégal, des femmes mariées nues de la tête au pied, même dans les soirées religieux, vous vous exibez devant les marabouts pour montrer vos châines, vos boucles d'oreilles, or que cela se fait dans votre maison face à vos maris, le reste dans la chambre nuptiale, mais non, c'est avec votre beauté dehors, vos manières (de diongué) dans la rue, les hommes laissent leurs femmes à la maison pour retrouver cette beauté dans les rues, et en les abordant finissent par partager avec vos maris , vos enfts sont nues, hé les femmes dans le monde entier là où vous regardez, les femmes sont nues. Que la Puissance de DIEU et Sa Grâce, Son Pardon Purifient les femmes, Que l'Eau de Kawsar coule sur les femmes et la Bénédiction de la Lumière (NOOR Mohamediya) Mohamed (PSL) soit sur nos femmes, nous pleurons notre sort, et nous demandons que Le Repenteur nous repentisse. qu'Il nous pardonne en nous redonnant une bonne marque, un bon image. YA ALLAHOU YA ALLAHOU YA ALLAHOU Viens à votre secours ( LAHILAHA ILLA ANTA SOUBNAKA INNI KOUNTOUM MINA ZHALIMINA)°. Amen Amen Amen thi Barké Koune Fa Yakoune.

6.Posté par maty le 28/05/2008 15:01
franchement diouma tu deconnes avec tes habits you yaraakh yi! a ton age tu dois te vetir correctement. quant à toi MD, j'ai aimé ton comment mais nak sa waay, tu confonds Islam et culture arabe. on peut porter des habits yiw sans mettre un chedor. nos ndokett et grand boubou avec moussor, plus kol pour les plus vielle n'ont rien à envier au jellabah.mour sa yaram laniou wakh, wakhouniou solou comme naar. ma maman ne s'habille pas comme une naar té kouko guiss ni ki mo yiw. moi pareil, personne ne m'a jamais traité de yiweudi. damay sagnssé bamou jek, solou bamou bakh, té douma sol chédor! wassalam

7.Posté par lyta le 29/05/2008 01:22
Diouma tu es ravissante!!!

8.Posté par pékhé le 29/05/2008 04:03
NON DIOUMA WAKH NIOU SA SECRET, Té TJRS RAVISSANTE, BELLE, ELEGANTE MANCHA ALLAH, YA TOY Té NEKH WAY NANE KO WAKH Té Dée NAK, Té UNE GRANDE DAME KOU KO WAKHOUL DAFA SOKHOR JE TE JURE, CHUI AVEC TOI LOU BAKH REK NGAY AMM INCHA ALLAH CAR TU AS UN GRAND COEUR !

9.Posté par J.A.M.D le 19/06/2008 14:38
slt bon moi je crois que etre styliste ne te donne pas le droit de s'habiller comme une fille de 18 ans.
tu es belle diouma ravissante mé nake mague ga légui pour t'habillé comme ca soit plus correcte
merci

10.Posté par cocotte le 24/06/2009 22:14
je pense que l union fait la force si les stylistes c etaient reunis les usurpateurs n auraient pas leurs place mais on dirait que ces derniers occupent plus de place .De grace fermer vos yeux sur vos competences et regarder l interet et la perenite du bon travail

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State