Référence multimedia du sénégal
.
Google

SOUTIEN A L’OCI : Les imams rufisquois initient une action solidaire

Article Lu 1555 fois


Un musulman doit honorer son hôte. C’est en partant de ce concept que les imams de la ville de Rufisque ont décidé d’organiser « une mobilisation populaire », en vue d’apporter une aide financière à l’organisation du prochain sommet de la Ummah islamique.

Les imams de la ville de Rufisque ne seront pas en reste pour la bonne organisation du prochain sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci), prévu en mars prochain au Sénégal. Ces dignitaires musulmans de Rufisque ont décidé de faire une « mobilisation populaire », en vue de d’apporter la contribution financière des musulmans dans l’organisation de cette grande conférence.

Déjà, un slogan intitulé « Se mobiliser pour la Ummah islamique » est lancé depuis les quartiers Guendel 1, 2, 3 et 4 de la vielle ville. Cette proposition faite à l’occasion de la journée du Coran organisée dans ces quartiers a vu la participation de Amadou Tidiane Wone, représentant de l’Anoci, des imams, des dignitaires, des autorités administratives dont le maire de la ville, Ndiawar Touré.

Selon l’imam Cheikh Tahir Fall, membre de l’association des imams de Rufisque, ce projet, qui va partir de Rufisque, aura pour ambition de convier tous les musulmans à verser une somme symbolique en faveur du sommet. « Nous savons que vous disposez suffisamment d’argent pour organiser ce sommet, a indiqué l’imam Fall, mais il est aussi de la tradition des musulmans de bien accueillir les hôtes. Et les invités de l’Anoci sont les invités de la Ummah islamique ». Amadou Tidiane Wone a vu cette proposition d’aide à l’Anoci comme une « manifestation de la Téranga sénégalaise ».

« C’est joli, c’est beau et c’est conforme à nos traditions africaines dont nous sommes les descendants », a commenté l’ancien ministre de la Culture.

Cette rencontre a été saisie par les imams pour décliner leur projet de citoyenneté dont le but est de sensibiliser sur les maladies comme le choléra, le paludisme qui sont d’actualité. Dans ledit projet, l’éducation des jeunes rufisquois est prise en compte. Et il s’agit de faire en sorte que le niveau des élèves soit amélioré. Aussi, un fonds de calamité est prévu par les dignitaires religieux afin de lutter contre les incendies et d’apporter assistance aux familles pendant les moments difficiles.

Le maire de la ville, Ndiawar Touré, estime que ces initiatives vont en droite ligne avec la vision du chef de l’Etat.

Car, selon lui, le ministre de l’Hygiène et du Cadre de vie, Maïmouna Sourang Ndir, est venu récemment dans la ville pour sensibiliser sur le concept d’Eco-quartier. En promettant une assistance de l’Anoci à ce projet de « citoyenneté responsable », Amadou Tidiane Wone a également recommandé aux imams rufisquois de restaurer « les solidarités actives » et de promouvoir la paix au sein des communautés.

Source: le Soleil

Article Lu 1555 fois

Lundi 12 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State