Référence multimedia du sénégal
.
Google

SOUS UN CIEL GRIS BORDEAUX: CRASH D'UN B 52

Article Lu 1672 fois

Il était prévu que ce combat entre Gris Bordeaux de Fass et Bombardier de Mbour allait marquer l’histoire. Cela s’est vérifié. Dans l’optique d’une passation de témoin qui ne dit pas son nom l’écurie dakaroise a un nouveau patron depuis hier: c'est Gris Bordeaux. Jusque –là lieutenant de Tapha Guèye, il a réussi en tant que challenger à faire « crasher » le porte étendard et patron de l’écurie de Mbour Serigne Dia alias Bombardier ou B52. Ticket gagnant pour le cercle des ténors.



SOUS UN CIEL GRIS BORDEAUX: CRASH D'UN B 52
Deux contacts et une chute. Tel est le résumé du combat qui a mis en vedette hier Bombardier à Gris Bordeaux. Dans un stade Demba Diop, archi comble Fass et Mbour ont assuré de fort belle manière cette journée de lutte qui restera à jamais graver dans les pages de l’histoire de cette discipline. Pourtant rien ne donnait lieu d’un choc terrible comme l’arène en a connu ces dernières années. Bombardier dans l’arène depuis près d’une décennie avec plus d’une quinzaine de combats dont quatorze victoires à son actif. Il dépasse de loin donc et à tous les niveaux son adversaire du jour. Parce que ce dernier Gris Bordeaux puisque c’est de lui qu'il s’agit comptait seulement avant la confrontation d’hier douze (12) combats pour 7 victoires trois défaites et deux nuls. Un tableau peu élogieux. Comparaison pour comparaison.
Et les spécialistes en étaient même plus que clairs « Gris Bordeaux est très proche des ténors, mais est trop loin des espoirs. Ce sera à lui de faire le combat pour prouver qu’il veut progresser. ». Des propos qui cachent mal la crainte affichée d’une arène, de voir un non combat entre un ténor et un ni ténor ni espoir. Mais au finish, la logique n'a pas prévalu. Gris Bordeaux optant pour le combat rapproché affiche d’entrée de jeu son intention de ne pas laisser son « grand frère » mener le combat. Malgré la différence de poids et de taille de son adversaire, le fassois ne reculera sur rien.
Son protège-dents bien en place, il enchaîne un gauche –droite bien calculé. Ce qui a pour don de déséquilibrer le B52 qui néanmoins réagit de vive manière par un crochet du gauche qui atteint Gris Bordeaux à l’épaule gauche. À ce stade du combat, rien n’est encore décidé. Les deux lutteurs cherchent chacun à maîtriser le combat. D’où le contact serré au cour duquel des coups ont plu dans tous les sens. Et personne n'ayant plus la maîtrise dans cette confrontation, le contact aboutit à une prise au sol. Une seule. Gris Bordeaux, les deux genoux sur le gazon semblent avoir perdu de l’équilibre, mais, dans sa position, il réussit à éviter la prise de son adversaire qui subitement et malheureusement suite à une glissade se retrouve les fesses sur le gazon.
Une position assise validée comme une chute par le règlement de la lutte avec frappe. Et c’est la stupeur dans Demba Diop. Le contraire n’aurait fait aucun effet. Mais Gris Bordeaux qui bat Bombardier de manière claire, cela a de quoi surprendre. Fass ayant réussi l’intronisation de son nouveau « Tigre » jubile dans tous les sens. Mbour à nouveau vaincu pleure dans tous les sens. Fass n'a pas raté le train de l’histoire. Mbour permet à Gris Bordeaux de gagner ses galons pour le cercle restreint des ténors qui s’élargit et s’agrandit.

Oumar Diarra
Source: Le Matin

Article Lu 1672 fois

Lundi 23 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State