Référence multimedia du sénégal
.
Google

SOUDAN - Les forces africaines veulent punir les auteurs de l’attaque du Darfour

Article Lu 1417 fois


africaine au Soudan (Amis) s’est déclarée hier déterminée à identifier et faire juger les auteurs du raid sanglant de samedi qui a fait au moins 10 morts dans ses rangs au Darfour.

A la suite de l’attaque la plus sanglante subie par l’Amis au Darfour, la Maison-Blanche a appelé au déploiement "aussi vite que possible" de la force de paix associant l’Onu.

D’après un dernier bilan communiqué au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, sept soldats nigérians ont été tués ainsi que deux observateurs militaires - du Mali et du Botswana - et un policier sénégalais. Il pourrait s’alourdir puisque le raid a également fait 10 blessés, dont huit graves. Le nombre de disparus a été ramené à 25, dont 21 "L’enquête est en cours et ses conclusions seront rendues publiques. Les auteurs de cette attaque seront durement sanctionnés", a affirmé le porte-parole de l’Amis à Khartoum, Noureddine Mezni. A Washington, la porte-parole de la Maison-Blanche, Dana Perino, a indiqué que le président George W. Bush souhaitait que "la force de maintien de la paix de l’OnU arrive aussi vite que possible".

"Nous sommes déterminés à tenir notre engagement de mettre fin à la violence et de porter assistance à ceux qui souffrent", a-t-elle souligné.

L’Union européenne a de son côté "condamné fermement" le raid. Le gouvernement sénégalais a aussi "prié instamment la communauté internationale de tout mettre en œuvre pour le déploiement rapide de la force hybride Onu/Ua".

Le président Abdoulaye Wade a ensuite menacé de retirer ses troupes si une enquête démontrait que le Sénégalais tué samedi n’était pas armé. Le Sénégal compte près de 550 hommes au sein de la force africaine au Darfour et a annoncé le triplement de ses effectifs, jusqu’à 1.600 éléments, pour la future force hybride de 26.000 hommes.

Celle-ci est appelée à remplacer l’Amis, qui ne compte que 7.000 éléments, mal armés et mal financés.

Le chef de l’Amis et futur patron de la mission hybride, Rodolphe Adada, s’est rendu hier à Al-Facher, le principal Quartier général de la force africaine, dans le nord du Darfour, pour suivre personnellement l’enquête. L’attaque a été menée par un groupe lourdement armé encore non identifié et s’est déroulée dans un camp de l’Amis à Haskanita, dans le sud du Darfour.

L’armée soudanaise, qui a accusé les rebelles d’être derrière l’attaque, s’est déployée en force dans la localité. Les survivants du camp, où étaient cantonnés 157 personnels, ont tous été évacués sur Al-Facher. L’installation a été "totalement détruite" et des véhicules et équipements ont été dérobés.

Lancé à moins d’un mois des négociations de paix prévues en Libye sous l’égide de l’Union africaine (Ua) et des Nations unies, le raid a également été vivement condamnée par ces deux organisations.

Aussi, l’Onu et l’Ua ont affirmé être déterminées à poursuivre la recherche de la paix dans cette région en guerre civile depuis 2003. Ce n’est pas la première fois que l’Amis est attaquée : début avril, cinq soldats sénégalais avaient péri dans un raid attribué à la faction du Mouvement de libération du Soudan (Slm), pourtant la seule à avoir signé la paix avec le gouvernement en 2006. Le conflit au Darfour, qui oppose les forces gouvernementales et leurs alliés - des miliciens arabes appelés djanjawids -, aux rebelles de souche africaine, a fait quelque 200.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés, selon des organisations internationales.

Khartoum conteste ce chiffre, parlant de 9.000 morts, ainsi que celui des déplacés dans une région aussi vaste que la France et peuplée par quelque six millions de personnes.


AFP
Source: Le Soleil

Article Lu 1417 fois

Mardi 2 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State