Référence multimedia du sénégal
.
Google

SON PROCÈS DE NOUVEAU RENVOYÉ AU 18 JUILLET: Les 3 erreurs qui peuvent sauver Boy Djinné

Article Lu 1422 fois


Baye Modou Fall alias Boy Djiné encore renvoyé. Le célèbre spécialiste des évasions devait être jugé hier, mais son audience a été renvoyée au 18 juillet prochain. La cause : ses avocats de la défense, Mes Abdoulaye Tall, Abdoulaye Babou et Souleymane Diagne veulent purement et simplement l’annulation de la procédure. Ils ont soulevé des exceptions qui peuvent sauver le célèbre multi récidiviste.

Baye Modou Fall alias Boy Djiné va devoir repasser. Son procès se heurte une nouvelle fois à un renvoi au 18 juillet 2017, malgré la présence de deux parties civiles que sont Alassane Demba Ba et Mbaye Gningue. Cependant, les autres parties civiles que sont Baba Guèye, Mariama Sall, Jean Gabriel Senghor, Mouhamed, Moustapha Nar, Yaya Gningue, Diogoye et les témoins Ousseynou El Hache et Souleymane Diaw ont brillé par leur absence.
Et pourtant, le juge à tenté de mener à bien cette audience, car il a d’abord ordonné au greffier Me Ndoye de procéder à la lecture de l’ordonnance de renvoi de l’accusé Boy Djiné, qui s’est présenté à la barre vêtu d’un Lacoste rouge assorti à un pantalon kaki.

Les 3 exceptions qui peuvent sauver Boy Djinné

Juste après, les avocats de la défense ont soulevé de multiples exceptions pour annuler toutes les charges qui pèsent sur les épaules de leur client. En premier lieu, c’est Me Souleymane Diagne qui a demandé que la Chambre annule toute la procédure à l’encontre de Baye Modou. Selon la robe noire, le premier procès-verbal d’enquête préliminaire est nul pour inobservation des règles de l’article 101, alinéa 5, qui dit que l’accusé doit être avisé de son droit de bénéficier d’un conseil lors de son interpellation. Et là, le tribunal ne peut en aucun cas fournir la preuve qui le démontre dit-il. Toujours dans le même sillage, la robe noire soutient que Baye Modou ne peut pas être jugé pour les faits de Mbour. Car le dossier a été déjà jugé le 10 octobre 2010 et qu’il avait à l’époque été condamné à 6 mois de prison ferme. L’avocat de brandir en même temps le contenu du plumitif, qu’il a retrouvé après d’intenses recherches aux archives du tribunal.
Abondant dans le même sens, Mes Abdoulaye Tall et Abdoulaye Babou arguent : «Le Tribunal n’a pas de preuves sur l’avocat commis d’office pour notre client, donc l’annulation de la procédure s’impose». Avant de demander à la Chambre de ne pas joindre cette exception au fond.

Le Procureur de la République démonte les avocats

Hélas, le Procureur s’y est opposé. Le représentant de la société a rejeté vigoureusement toutes les exceptions soulevées qui, selon lui, sont mal fondées. Pour le parquetier, l’article 186 a prévu la prolongation des compétences concernant les faits de Mbour qu’ils évoquent. Et qu’une même personne ne peut pas être jugée deux fois sur les mêmes faits. Poursuivant, le ministère public indique que rien ne dit dans l’extrait du plumitif qu’une partie civile ou une victime a été identifiée. Et sur l’exception du procès-verbal, le procureur de la République indique que toutes les pièces montrent que Baye Modou a bénéficié d’un conseil lors de son inculpation par le Doyen des juges Mawo Sémou Diouf. Et à l’époque, ses avocats Mes Jacques Baudin et Abdoulaye Tall, se sont battus jusqu’à ce qu’ils obtiennent une liberté provisoire pour leur client. Finalement, le juge a mis en délibéré le jugement sur les exceptions au 18 juillet 2017. Il a aussi demandé la comparution des autres parties civiles qui n’étaient pas présentes à cette audience.

Fatou Diouf Dione (Stagiaire)

Article Lu 1422 fois

Mercredi 5 Juillet 2017




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State