Référence multimedia du sénégal
.
Google

SOMMET DE L’OCI: Les hôteliers mettent l'ensemble de leurs réceptifs à la disposition de l'Anoci

Article Lu 1844 fois

Le Syndicat patronal de l'industrie hôtelière au Sénégal (Spihs) a accepté de mettre l'intégralité de la capacité d'accueil et d'hébergement des hôtels de Dakar à la disposition exclusive de l'Agence nationale de l'Organisation de la Conférence islamique (Anoci), pour la période allant du 6 au 16 mars 2008. Cette offre a fait l'objet mercredi d'un protocole d'accord signé entre le Directeur exécutif de l'Anoci, Abdoulaye Baldé et le président du SPIHS, Mamadou Racine Sy au cours d'une cérémonie marquée par la présence de l'ambassadeur chef du Protocole de la Présidence de la République, Bruno Diatta, et de nombreux hôteliers de la capitale sénégalaise et de Saly (80 km à l'est de Dakar).



SOMMET DE L’OCI: Les hôteliers mettent l'ensemble de leurs réceptifs à la disposition de l'Anoci
Pour la station de Saly, l'accord prévoit la mise à disposition de l'Anoci par les hôteliers de 50 % de leur capacité d'accueil. Les mêmes hôteliers vont aussi mettre à la disposition de l'Anoci le complément nécessaire (50 %) en chambres sous forme de résidences, étant entendu que la restauration dans les villas sera assurée par les propriétaires des hôtels. Pour sa part, l'Annoci "se porte fort, en relation avec le ministère chargé de l'Economie et des Finances et le ministère chargé du Tourisme, d'assurer la couverture financière des chambres", précise l'accord qui souligne toutefois que "seuls les séjours des délégués et invités officiels de l'Etat du Sénégal dans les chambres affectées à ces derniers auprès des établissements hôteliers concernés sont réglés par l'Etat du Sénégal qui accorde, en outre, la garantie d'usage y afférente, notamment la production d'une lettre d'engagement".
L'accord comporte plusieurs articles relatifs notamment aux conditions tarifaires, de paiement et d'annulation. Le Directeur exécutif de l'Anoci et le président du Spihs ont magnifié le protocole d'accord, ce qui fait dire à M. Sy : "nous ne pouvons que nous féliciter de l'excellent état d'esprit qui a présidé à cette manifestation et de l'esprit de partenariat qui a caractérisé les différents échanges que nous avons eus avec l'Anoci depuis quelques semaines". Il s'est également réjoui de l'effort fait par l'Etat pour prendre en compte les préoccupations des hôteliers qui "ont un rôle vital" à jouer lors du Sommet de l'Oci, prévu en mars 2008.
"Nous vous assurons la volonté de l'ensemble des professionnels du tourisme de participer pleinement à la réussite de ce sommet" dont la médiatisation sera très positive pour la destination Sénégal tout en relevant son standing, a encore dit le patron du Spihs. Pour le Directeur exécutif de l'Annoci, le protocole d'accord qui va définir les rapports entre l'Annoci et le Spihs pendant la période du Sommet (6-14 mars) permet aux hôteliers de mettre à la disposition du Gouvernement du Sénégal l'ensemble de la capacité des hôtels à Dakar et une bonne partie à Saly. M. Baldé a indiqué qu'en "paraphant ce document, nous pouvons dire que nous avons assuré le volet hébergement du Sommet" avec un total de 5 167 chambres, ce qui représente une capacité d'hébergement supérieure aux 4000 personnes qui ont pris part au dernier sommet de l'Oci qui s'est tenu en Malaisie. Ce chiffre ne prend pas en compte les nouveaux hôtels en construction par des privés, en collaboration avec l'Anoci.
Selon M. Baldé, le Sénégal attend un peu plus de participants que le Sommet de Malaisie compte tenu du fait que celui de Dakar "intervient à une période charnière et de la situation géographique de notre pays". L'accord fixe les prix qui seront appliqués durant le Sommet suivant la classification faite par le ministère du Tourisme, a indiqué le Directeur exécutif de l'Anoci précisant qu'il sera matérialisé par un arrêté du ministre du Tourisme qui sera transmis aux hôteliers. Il a enfin salué l'effort fait par les hôteliers qui dans ce contexte de haute saison du tourisme ont accepté "par patriotisme et sens élevé du devoir" de mettre à la disposition du Gouvernement leur capacité hôtelière

APS

Article Lu 1844 fois

Vendredi 18 Janvier 2008





1.Posté par lugi le 18/01/2008 06:55
Est ce une confirmation de tout ce qui se dit par rapport a ce sommet.Ils ont eu 7 ans pour le preparer et au finish on se contente de ce qui existait deja.
Que dire de ce tapage sur des travaux qui doivent etre livres dans 4 semaines.Il y'aura toujours ce probleme en Afrique ou les competences sont laissees en rade au profit de relations ambigues,ou familiales.
Les diplomates senegalais sont connues a travers le monde pour leur connaissance du milieu,leur savoir faire.Organiser un sommet de 2 jours ne devrait etre chose impossible a leurs yeux.Les milliards qui tournent autour ont attire l'attention du cercle Wade,a present ils mettent Balde devant les cameras pour expliquer maintenant que l'incertitude s'est installee.Si c'etait de bons resultats,ils auraient appele karim Wade faire son show devant les senegalais.Wade n'a aucun respec pour les enfants d'autrui,il a mis des boucliers partout pour proteger son fils,des finances a l'Anoci,Karim n'est responsable de rien.Ca au moins c'est constant et j'espere que balde en est conscient.

2.Posté par MARVEL le 18/01/2008 09:29

Le profil de Karim WADE

En lisant ce profil du p'ti Karim, vous comprendrez pourquoi ce jeune homme se cache et n'ose engager aucun débat, n'ose affronter aucun journaliste alimentairement indépendant (sauf dans son fameux show orienté). Ce p'ti incompétent serait incapable de justifier la moindre des compétences que lui prête son ...... papa, il serait incapable de défendre la moindre pertinence des projets farfelus et inutiles que lui sert sur un plateau son papa. Karim Wade est le symbole même de l'imposture intellectuelle.

1° Il est français, d'une mère française, d'un père au passeport français

2° Il a vécu en France, fait ses études en France, a travaillé en Angleterre

3° A redoublé 5 fois lors de ses études humanitaires. Il a présenté son mémoire à la même année que sa petite sœur, et aidée par cette dernière.

4° Il a fait ses études à Jussieu, même si son père tente de faire croire que son petit a mis les pieds à la Sorbonn,e sans être capable de le prouver par le moindre diplôme

5° Il n'a été que Cambiste à la banque UBS Warburg à Londres, avec un salaire de +ou- 2300 Livres Sterling. Ses économies ne peuvent donc pas être grand-chose si il en avait

Avant 2000, il n'avait pratiquement jamais mis les pieds au Sénégal, seulement occasionnellement, lorsque son père faisait un gros coup en tant que ministre de Diouf, comme lorsqu'il a eu sa part (200 millions) suite à la reprise des relations diplomatiques entre le Sénégal et Taïwan sous le régime Diouf alors que Wade était son ministre

6° A partir de Mars 2000, Karim se souvient qu'il y'a un pays qui s'appelle Sénégal, où vivent des p'ti singes manipulables à souhait quand on est aux commandes des institutions comme son père vient de l'être. Il répond à l'appel à la bouffe de son papa, accompagné de sa sœur spécialiste des rallyes et des défilés de mode à milliards

7° Son premier lien avec le Sénégal sera ce passeport diplomatique sénégalais qu'il recevra après la prestation de serment de son papa.

8° Dès les premiers mois de l'arrivée de Karim au Sénégal, tous les hommes d'affaires le surnommaient déjà "Monsieur 10 %". Ca, c'était avant qu'il n'atteigne sa véritable vitesse de croisière, avant que son père ne lui apprenne réellement les "bonnes manières", c'est-à-dire multiplier les devis, non pas par 1,1, mais par 10 car il est la justice, la cours des comptes, la constitution, l'assemblée, l'IGE, la DIC, etc……

8° Parmi ses premières petites dépenses feront partie l'achat de ce bar Ozio à 500 millions et sa réfection à 80 millions. Avec quel argent se demanderont ceux qui ne sont pas idiots

9. Tout ce qu'il touchera se transformera en catastrophe.

- 5,6 milliards de francs partis en fumée après que son garde du corps Victor Kantoussan ait touché les 6 chèques à la CBAO provenant du compte des fonds politiques qui ne peuvent légalement contenir plus de 650 millions

- 2 milliards de prêt par la CBAO à son ami Bibo Bourgi, mais prêt remboursé par les contribuables sénégalais

- Sa contribution dans la surfacturation de la réfection de l'avion présidentiel, une facture qui s'est finalement élevée à 30 milliards, c'est-à-dire le prix d'un avion tout neuf

- ICS => qui passera des bénéfices de 20 milliards d'avant 2000 aux pertes de 80 milliards après l'infiltration de Karim dans la gestion

- Les phosphates de Matam, bradée à Jérome Godart

- Sonacos => bradée à 7 milliards qui ne valent même pas le coût des terrains et immeubles

- Véolia => dont le contrat pour la propreté de Dakar coûtera 10 fois plus cher aux sénégalais (les effets de la surfacturation version Karim Clepto Wade), et Dakar devenu une porcherie à ciel ouvert

- Senelec, alors que la production augmente annuellement d'à peu près 8 %, le déficit lui se creuse. Le déficit de trésorerie atteint les 77 milliards à Avril 2007

- La concession du terminal à conteneurs, des dessous de table de 60 milliards à payer par les contribuables

- La perte des 500 milliards de financement du MCA pour la plateforme de Diamniadio. Karim n'y voyait pas le moyen de détourner ces milliards qui seront gèrés et contrôlés par les américains. Don substitué par un prêt de plus de 200 milliards, sans compter les dessous de table habituels

- L'Anoci, 71 milliards dans 16 Km de décoration de route (Corniche et VDN), 300 milliards de valeur foncière détournés, plus de 100 milliards de budget annuel à cette seule agence qui n'a rien apporté au Sénégal, mais lui a plutôt fait perdre des centaines de milliards

10° Les échecs de l'organisation du sommet de l'OCI

- Des reports à ne plus en finir parce que le p'ti garçon est incapable de faire un petit boulot d'organisation depuis 2003

- Un sommet qui, du fait de l'incompétence et de la cleptomanie de ses organisateurs, ne rapportera pas UN FRANC au Sénégal, mais qui lui coûtera des centaines de milliards. Tout le contraire du sommet de 1991 qui a laissé au Sénégal des dons en milliards et un hôtel qui servira à nouveau au même sommet 17 ans après.

- Une location de bateaux pour héberger des dignitaires et des réunions, pour une valeur de 10 milliards, c'est-à-dire des pertes sèches pour les sénégalais qui paieront ces 10 milliards

- Des centaines de millions dépensés pour aller inviter à nouveau des participants au sommet, des participants qui sont sensés avoir confirmé depuis 2005, puis 2006.

Et tous les sénégalais alimentairement indépendants, libres de pensée, savent que l'on peut continuer comme cela pendant des pages et des pages pour montrer en quoi Karim Clepto Wade est bien le fils de son père (qui n'a jamais pu décrocher son BAC), et a le profil pour succéder à son père à la tête du gang de malfrats alimentaires qu'est le PDS.

Quant à parler de la succession du triste président par défaut Abdoulaye Wade à la tête de ce pays par ce petit vaurien qu'est Karim Clepto Wade, cette hypothèse souvent évoquée par une presse alimentaire et ses journalistes mercenaire n'est qu'une manipulation pour ancrer dans la tête des sénégalais cette éventualité. Le matraquage Karim Wade et sa génération des "cons crées" par son papa n'est qu'une opération de prostitution permanente orchestrée par les journaux que sont principalement L'OBS, WALF, et les torchons habituels dirigés ou crées par des prédateurs au pouvoir.

Refusez de vous comporter comme les p'ti singes que veulent vous faire passer Karim Clepto Wade, ses larbins, son papa, et torchons qu'ils alimentent ou à qui ils envoient des os à ronger pour les plus naïfs. Le seul sort que doivent réserver les sénégalais à Karim et ses larbins, c'est de les pendre par les bijoux de famille au milieu de la place de l'Indépendance, histoire de symboliser à nouveau l'indépendance des sénégalais à ceux qui ne s'en souviendraient pas, et de démontrer l'attachement des sénégalais à leurs bijoux de famille (leurs ressources cette fois-ci) que le clan Wade brade depuis 2000.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

3.Posté par MARVEL le 18/01/2008 09:31

Le profil de Karim WADE

En lisant ce profil du p'ti Karim, vous comprendrez pourquoi ce jeune homme se cache et n'ose engager aucun débat, n'ose affronter aucun journaliste alimentairement indépendant (sauf dans son fameux show orienté). Ce p'ti incompétent serait incapable de justifier la moindre des compétences que lui prête son insatiable papa, il serait incapable de défendre la moindre pertinence des projets farfelus et inutiles que lui sert sur un plateau son papa. Karim Wade est le symbole même de l'imposture intellectuelle.

1° Il est français, d'une mère française, d'un père au passeport français

2° Il a vécu en France, fait ses études en France, a travaillé en Angleterre

3° A redoublé 5 fois lors de ses études humanitaires. Il a présenté son mémoire à la même année que sa petite sœur, et aidée par cette dernière.

4° Il a fait ses études à Jussieu, même si son père tente de faire croire que son petit a mis les pieds à la Sorbonn,e sans être capable de le prouver par le moindre diplôme

5° Il n'a été que Cambiste à la banque UBS Warburg à Londres, avec un salaire de +ou- 2300 Livres Sterling. Ses économies ne peuvent donc pas être grand-chose si il en avait

Avant 2000, il n'avait pratiquement jamais mis les pieds au Sénégal, seulement occasionnellement, lorsque son père faisait un gros coup en tant que ministre de Diouf, comme lorsqu'il a eu sa part (200 millions) suite à la reprise des relations diplomatiques entre le Sénégal et Taïwan sous le régime Diouf alors que Wade était son ministre

6° A partir de Mars 2000, Karim se souvient qu'il y'a un pays qui s'appelle Sénégal, où vivent des p'ti singes manipulables à souhait quand on est aux commandes des institutions comme son père vient de l'être. Il répond à l'appel à la bouffe de son papa, accompagné de sa sœur spécialiste des rallyes et des défilés de mode à milliards

7° Son premier lien avec le Sénégal sera ce passeport diplomatique sénégalais qu'il recevra après la prestation de serment de son papa.

8° Dès les premiers mois de l'arrivée de Karim au Sénégal, tous les hommes d'affaires le surnommaient déjà "Monsieur 10 %". Ca, c'était avant qu'il n'atteigne sa véritable vitesse de croisière, avant que son père ne lui apprenne réellement les "bonnes manières", c'est-à-dire multiplier les devis, non pas par 1,1, mais par 10 car il est la justice, la cours des comptes, la constitution, l'assemblée, l'IGE, la DIC, etc……

8° Parmi ses premières petites dépenses feront partie l'achat de ce bar Ozio à 500 millions et sa réfection à 80 millions. Avec quel argent se demanderont ceux qui ne sont pas idiots

9. Tout ce qu'il touchera se transformera en catastrophe.

- 5,6 milliards de francs partis en fumée après que son garde du corps Victor Kantoussan ait touché les 6 chèques à la CBAO provenant du compte des fonds politiques qui ne peuvent légalement contenir plus de 650 millions

- 2 milliards de prêt par la CBAO à son ami Bibo Bourgi, mais prêt remboursé par les contribuables sénégalais

- Sa contribution dans la surfacturation de la réfection de l'avion présidentiel, une facture qui s'est finalement élevée à 30 milliards, c'est-à-dire le prix d'un avion tout neuf

- ICS => qui passera des bénéfices de 20 milliards d'avant 2000 aux pertes de 80 milliards après l'infiltration de Karim dans la gestion

- Les phosphates de Matam, bradée à Jérome Godart

- Sonacos => bradée à 7 milliards qui ne valent même pas le coût des terrains et immeubles

- Véolia => dont le contrat pour la propreté de Dakar coûtera 10 fois plus cher aux sénégalais (les effets de la surfacturation version Karim Clepto Wade), et Dakar devenu une porcherie à ciel ouvert

- Senelec, alors que la production augmente annuellement d'à peu près 8 %, le déficit lui se creuse. Le déficit de trésorerie atteint les 77 milliards à Avril 2007

- La concession du terminal à conteneurs, des dessous de table de 60 milliards à payer par les contribuables

- La perte des 500 milliards de financement du MCA pour la plateforme de Diamniadio. Karim n'y voyait pas le moyen de détourner ces milliards qui seront gèrés et contrôlés par les américains. Don substitué par un prêt de plus de 200 milliards, sans compter les dessous de table habituels

- L'Anoci, 71 milliards dans 16 Km de décoration de route (Corniche et VDN), 300 milliards de valeur foncière détournés, plus de 100 milliards de budget annuel à cette seule agence qui n'a rien apporté au Sénégal, mais lui a plutôt fait perdre des centaines de milliards

10° Les échecs de l'organisation du sommet de l'OCI

- Des reports à ne plus en finir parce que le p'ti garçon est incapable de faire un petit boulot d'organisation depuis 2003

- Un sommet qui, du fait de l'incompétence et de la cleptomanie de ses organisateurs, ne rapportera pas UN FRANC au Sénégal, mais qui lui coûtera des centaines de milliards. Tout le contraire du sommet de 1991 qui a laissé au Sénégal des dons en milliards et un hôtel qui servira à nouveau au même sommet 17 ans après.

- Une location de bateaux pour héberger des dignitaires et des réunions, pour une valeur de 10 milliards, c'est-à-dire des pertes sèches pour les sénégalais qui paieront ces 10 milliards

- Des centaines de millions dépensés pour aller inviter à nouveau des participants au sommet, des participants qui sont sensés avoir confirmé depuis 2005, puis 2006.

Et tous les sénégalais alimentairement indépendants, libres de pensée, savent que l'on peut continuer comme cela pendant des pages et des pages pour montrer en quoi Karim Clepto Wade est bien le fils de son père (qui n'a jamais pu décrocher son BAC), et a le profil pour succéder à son père à la tête du gang de malfrats alimentaires qu'est le PDS.

Quant à parler de la succession du triste président par défaut Abdoulaye Wade à la tête de ce pays par ce petit vaurien qu'est Karim Clepto Wade, cette hypothèse souvent évoquée par une presse alimentaire et ses journalistes mercenaire n'est qu'une manipulation pour ancrer dans la tête des sénégalais cette éventualité. Le matraquage Karim Wade et sa génération des "cons crées" par son papa n'est qu'une opération de prostitution permanente orchestrée par les journaux que sont principalement L'OBS, WALF, et les torchons habituels dirigés ou crées par des prédateurs au pouvoir.

Refusez de vous comporter comme les p'ti singes que veulent vous faire passer Karim Clepto Wade, ses larbins, son papa, et torchons qu'ils alimentent ou à qui ils envoient des os à ronger pour les plus naïfs. Le seul sort que doivent réserver les sénégalais à Karim et ses larbins, c'est de les pendre par les bijoux de famille au milieu de la place de l'Indépendance, histoire de symboliser à nouveau l'indépendance des sénégalais à ceux qui ne s'en souviendraient pas, et de démontrer l'attachement des sénégalais à leurs bijoux de famille (leurs ressources cette fois-ci) que le clan Wade brade depuis 2000.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

4.Posté par niang le 12/02/2008 16:20
slt marvel toi tu peut pas laisser le vieux trankil stp toi tu nous ammerde avec tes putaines conneries wade est un homme credible pa comme les autres donc arretes tes putaines commentaires ok .

5.Posté par réalité le 12/02/2008 18:09
Marvel,
Tu commences à nous énerver avec tes accusations sans preuves. Comment sais-tu que Karim était si mauvais à l'école ? Je ne savais pas que tu étais son camarade de classe!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Franchement, si le sommet est une réussite (ce que je souhaite) tu passeras pour le roi des incrédules.

salut

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State