Référence multimedia du sénégal
.
Google

SOCIETE: Non à l’indifférence

Article Lu 1775 fois

Les images diffusées récemment sur une chaîne de télévision de la place montrant deux malades mentales, l’une avec son enfant errant dans les rues et l’autre squattant un abri d’infortune avec le sien, devraient tarauder les esprits.



La question qui mérite d’être posée aujourd’hui est de savoir si notre pays a un dispositif institutionnel fonctionnel permettant la prise en charge des ces marginaux sociaux. L’état actuel des structures de référence tels que les hôpitaux psychiatriques de Thiaroye et de Fann nous laisse perplexe. Le Centre psychiatrique de Kénia situé à la périphérie de la ville de Ziguinchor connu jadis pour son rayonnement est en ruine depuis quelques années. La situation des structures de santé mentale est partout peu enviable eu égard aux nombreuses sorties médiatiques du président de l’Association des malades mentaux pour dénoncer la discrimination dont ils font l’objet.

Outre la discrimination, ils sont également victimes de stigmatisation aussi bien au sein de leur famille que dans la société de manière générale. C’est pourquoi, les personnes confrontées à des problèmes de santé mentale, de peur d’être cataloguées, refusent de demander de l’aide et finissent par tomber dans la « folie ». Et cela rend difficile leur socialisation. Du coup, partout dans les rues des grandes villes du Sénégal ,le spectacle est le même. Le nombre de malades mentaux ne cesse d’augmenter créant ainsi un problème de sécurité publique pour les populations. Les enfants laissés aux mains de ces malades sont une préoccupation réelle qui mérite de trouver des réponses dans les meilleurs délais.

Les autorités à travers les services de l’Action Sociale sont interpellées car cette situation est préjudiciable à la santé physique et psychique de l’enfant, à sa scolarisation et plus tard à son insertion dans la société en tant que citoyen. Et pourtant dans l’Afrique traditionnelle l’enfant était un « Etre » plein de mystère qui mérite considération et respect. Sa pureté faisait de lui un « Ange » dont les prières sont exaucées par Dieu.

Cette conception de l’enfant n’est- elle pas en train de s’effilocher au fil des années. Tout laisse à le croire d’autant plus que les enfants sont aujourd’hui victimes de l’indifférence de la société et d’un système d’exploitation mis en place par des adultes. La mendicité à laquelle sont soumis les enfants et leur utilisation dans des réseaux occultes (trafic de drogue, prostitution…) l’illustrent de fort belle manière. Il est donc temps que la société soit davantage solidaire pour que chaque Homme puisse jouir de ses Droits et d’un minimum de respect.

Abdou BADJI
Educateur Spécialisé/ Formateur en intervention sociale
Source SudQuotidien

Article Lu 1775 fois

Mardi 21 Avril 2009





1.Posté par SAMORY le 21/04/2009 06:08
Où SONT NOS "chefs religieux".....?'???????

2.Posté par doffe le 21/04/2009 14:07
salam
notre pays ne reflette rien d autre que notre culture ,nous sommes egoistes,nous pensons que le malheur n arrive qu'a lautre .
qui est un malade mental? c est notre pere,mere,frere ou soeur et c est juste une maladie comme les autres,alors et si par le malheur l un d entre nous se met sur son chemine toute sa famille le repudie et c est ce qui rend le probleme irreversible
le gouvernement n est rien d autre que l image de cet egoisme et il est temp qu 'on change de mentalite le malade mental a besoin beaucoup plus le support de ses proche pour pouvoir sortir de cette defiance mentale et aussi une structure bien organisee pour leur prise en charge et leur bien etre.
UN MALADE MENTAL A LE DROIT DE VIVRE AUSSI
UN MALADE MENTAL N EST RIEN D AUTRE QU UN ETRE HUMAIN

3.Posté par bechirwade le 21/04/2009 14:19
il n'est plus question d'attendre 2012,le front national va mobiliser toute la population pour mettre fin à ce règime qui ne fait que de la diversion et wade n'a pris aucune dècision pour un changement au meme moment karim wade fait dèbarquer une quarantaine de 4/4 au port ,assez c'est assez et le courant est coupè partout et personne ne peut travailler tous les prix ont augmentè alors que le cours du pètrole a baissè depuis .l'histoire nous appelle à prendre nos responsabilitès pour chasser wade.famille en dehors du palais.nous publions le plan d'action.
nous prions à toutes les familles senegalaises de ne plus suivre la rts pour une semaine pour protester contre la coupure du courant.

4.Posté par liberersenegal2009 le 21/04/2009 14:22
CAMPAGNE DE BOYCOTT CONTRE LA RTS POUR LA COUPURE DU COURANT.


QUE PERSONNE NE SUIT PLUS LA RTS POUR UNE SEMAINE

5.Posté par president du front national de liberation le 21/04/2009 14:35
le front national se rèjouit de l'adoption par la plupart des nouveaux maires de son exigeance d'une dèclaration sur leur patrimoine finançiers et fonçiers ,un bon signe pour la rupture gènèrationnelle sur l'echiquier politique senegalais.

6.Posté par xam leep wakh leep le 21/04/2009 14:47
la ligue internationale des homosexuels a remis plus de 40 4/4 à karim et un budget consistant pour sa campagne ,raison pour laquelle ,ses confreres sont libèrès,il faut dènoncer cette instrumentalisation et la violation de la charte de la libèration que wade avait signèe qui entraine la dèpènalisation de l'homosexualitè qui a toujours existè au senegal par une impunitè sociologigue .partout wade n'arrete que les pauvres meme pour les homosexuels alors autour de lui se deambulent des gays qui occupent de haute responsabilitè.alors que les criminels finaniers et fonçiers de son règime sont libres .

7.Posté par boydkr le 21/04/2009 16:50
SAMORYb[ SERING yi dou niou si wakh pask nio niou dou niou diokhé adiyyah SIPMLE AS THAT!!

8.Posté par XXXXX le 22/04/2009 03:59
VOILA DES CAS POUR ENDA TIERS MONDE AU LIEU DES HOMOS QU IL ABRITE DS UN HOTEL DE LA SOMONE. ENDA OCCUPEZ DES MISERABLES OU SORTEZ DU SENEGAL

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State