Référence multimedia du sénégal
.
Google

SNOBÉE PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE:La société civile invite Wade à respecter la séparation des pouvoirs

Article Lu 1365 fois


Prévue initialement pour le 3 janvier 2008, l'audience entre le Président la République et le Collectif de la société civile, a été reportée à une date ultérieure par les soins de Me Wade. La décision a été rendue publique hier, aux environs de 9 heures. Le Collectif a été informé au téléphone par le Directeur de cabinet, le ministre d'État Zacharia Diaw. Soucieuse de la préservation d'un climat de paix et de stabilité politique, la délégation du Collectif des membres de la société civile a initié une démarche d'écoute, d'alerte et d'apaisement auprès du Président de l'Assemblée nationale Macky Sall le mercredi 2 janvier.
Le seul obstacle à cette démarche de médiation (même s'ils s'en défendent) demeure ce report de l'audience de la société civile avec le Président de la République Abdoulaye Wade. Face à l'impératif et à l'urgence d'apporter une solution définitive à cette situation de crise latente qui peut être lourde de conséquences sur le fonctionnement normal des institutions, la délégation tient à réaffirmer solennellement que sa démarche ne s'inscrit nullement dans le sens d'une médiation. Ainsi, la Société civile, du moins sa représentation attitrée, "invite le Président de la République, gardien des institutions, à s'abstenir de toute ingérence dans le fonctionnement de l'Assemblée nationale et lui demande de veiller au bon fonctionnement de celle-ci et de mettre fin aux initiatives de déstabilisation en cours contre l'institution», révèle le communiqué.
Elle est convaincue que la seule solution est fondée sur le respect scrupuleux des institutions et de la séparation des pouvoirs. Le collectif tient également à réaffirmer que la crise institutionnelle latente entre la Présidence de la République et l'Assemblée nationale ne constitue pas le monopole exclusif d'un parti politique. Ainsi la délégation déclare dans le communiqué rendu public à cet effet «que chaque institution doit respecter scrupuleusement ses domaines de compétences et les prérogatives des autres institutions».
Selon elle, la question interpelle tous les citoyens sénégalais et, fondamentalement la société civile sénégalaise qui ne saurait rester inactive et indifférente sans renier sa mission fondamentale d'alerte et de prévention des conflits. La Société a également décidé de prendre contact avec les représentations diplomatiques au Sénégal pour «attirer leur attention sur les graves menaces d'instabilité institutionnelle qui guettent le Sénégal». Le patron de l'Assemblée nationale avait reçu la délégation de la société civile. Au cours de cette audience, Macky Sall est revenu sur la genèse de la «crise» et a affirmé son respect des institutions et des principes républicains.

Source: Le Matin

Article Lu 1365 fois

Vendredi 4 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State