Référence multimedia du sénégal
.
Google

SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL EN 2009: L’Union européenne prédit le pire pour le Sénégal

Article Lu 13174 fois

Ce n’est pas demain la veille le règlement de la crise économique et financière. Le pire reste à venir en 2009, prévient l’Union européenne, non sans appeler les pouvoirs publics à éviter les «dérapages et autres gaspillages».



SITUATION ECONOMIQUE DU SENEGAL EN 2009: L’Union européenne prédit le pire pour le Sénégal
L’année 2008 a été difficile, et malheureusement, tout indique que 2009 le sera aussi, a prévenu, hier, Gilles Hervio, chef de la Délégation de la Commission européenne au Sénégal. «La crise financière et économique touche de plein fouet les économies du monde entier et, en premier lieu, celles qui étaient les plus puissantes», indique M. Hervio. L’impact sur les pays en développement sera indéniablement important, demandant certainement une rigueur accrue tant au niveau international qu’à l’intérieur des pays, prévient encore le chef de la Délégation de la Commission européenne au Sénégal. Le minimum que nous devions faire, c’est de continuer, voire d’améliorer encore l’efficacité dans la mise en œuvre de nos appuis, a notamment dit M. Hervio. Interpellé sur la situation économique du Sénégal, M. Hervio a, en marge de la Revue annuelle conjointe du Programme de coopération entre le Sénégal et la Commission européenne, conseillé à l’Etat du Sénégal de faire de la bonne gouvernance économique son credo. «Il faut éviter les gaspillages et les dérapages de toutes sortes», recommande-t-il. «L’année 2008 a été, sur le plan international comme sur le plan national, une année très difficile. Les crises énergétique, alimentaire et le début de la crise financière ont frappé de plein fouet les populations du Sénégal. Vous le savez mieux que quiconque, ces crises, aggravées par des erreurs de gestion, ont abouti à une situation budgétaire très difficile, à des arriérés de paiements importants qui nous ont amenés à nous rencontrer souvent au cours de cette période», rappelle encore le Représentant. Pour aider les populations sénégalaises à atténuer les effets de la crise, M. Hervio a annoncé que l’Ue va augmenter d’environ 4 milliards de francs Cfa ses ressources réservées au Sénégal et une enveloppe de 9,5 milliards de nos francs affectée, pour l’essentiel, au Programme alimentaire mondial pour assister les groupes vulnérables en zones urbaines et rurales. Pour sa part, le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances a indiqué que la croissance économique du Sénégal pourrait chuter à 4% en 2009 du fait de la situation économique et financière désastreuse en 2008. Revenant sur la dette intérieure, Abdoulaye Diop rassure que celle-ci est globalement apurée. Seulement, souligne-t-il, «il y a des reliquats liés aux dépenses extrabudgétaires. Ces dépenses sont en train d’être auditées par un expert indépendant sélectionné après un appel d’offres. Nous verrons ce qu’on peut faire après les résultats d’audit», a-t-il dit en substance. L’argentier de l’Etat a répété que le Sénégal subit le contrecoup de la crise. Toutefois, dément-il, il n’y a pas de baisse de transfert des émigrés contrairement à ce qu’on a fait croire. «Au contraire, se réjouit le ministre, «il y a même une augmentation des transferts». Par quelle magie ? «C’est un phénomène que nous n’expliquons pas. Mais, nous essayerons d’en trouver les raisons», a dit le ministre.


Article Lu 13174 fois

Vendredi 3 Avril 2009





1.Posté par mmmmm le 03/04/2009 11:33
no pasport consultan senegal bi nek madrid defaratouñou pasport journaliste yi wakh lène bok sonounanou

2.Posté par xam leep wakh leep le 03/04/2009 15:59
avant que le pire n'arrive ,le front national va prendre le pouvoir et recuperer tous les milliards detournes par le regime de wade

3.Posté par Oumar NGUETTE le 07/12/2009 21:48
La crise financiere qui sévit actuellement le monde peut avoir des consequences desatreuses pour les pays en developpemnt comme le Senegal'. C'est vrai que la bonne gouvernace doit etre imposé à nous autres etats pauvres surtout mais les europeenns et les Francais particulierement sont critiquent que si leurs interets sont menacés. Pour mieux comprendre leurs motivations il faut consulter les documents relatifs à la devaluation. Par ailleurs, le ministre d'etat doit comprendre que la hausse des transferts des immigrés peut trouver une explication dans le besoin de ces derniers de rapatriés leurs economies pour se couvrir des incertitudes qui planent sur l'occident et que ceci neva pas s'inscrire dans lemoyen terme. de ce fait, les previsions doivent etre revues à la baisse et de maniere substantielle.

4.Posté par orky le 22/04/2010 15:58
je ne crois pas aux européens encore moins à leurs prédictions, puisse qu'en réalité,tout ce qui nous arrive est relativement imputable de leur responsabilité. En effet ils nous ont conduits au font du trou et nous aident à y rester.alors il est tant d'opérer la rupture

5.Posté par aliou b sylla le 06/09/2010 16:49
je ne comprent pas pour quoi le senegalais n est plus le patriote qu on connaisser avant un peuple qui laisse ses dirigent faire se que bon leur semble. quant allons nous faire face a ce regime . je ne croit pas qu attendre 2012 serai une meilleur solution des chefs qui n pense qu a eux et leur famille ne merite pas d ettre exclus par des cartes

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State