Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



SITEU-PAPE MOR LO, AMANEKH-MOUSSA DIOUM, DIENE KAIRE-MALAW SERAS : Trois grandes affiches pour la journée du 4 avril !

Les amateurs de lutte seront bien servis le 4 avril prochain, lors du grand gala qu’organise le nouveau promoteur Prince de Pabc Events. En effet, le match-maker va regrouper trois gros chocs dans une même journée, entre le très populaire Siteu de Lansar et l’autre phénomène Pape Mor Lô de « Sakou Xam-Xam » ; Amanekh de Lébou Gui et Moussa Dioum, chef de file de Parcelles Mbollo ; Diène Kaïré, l’hériter de Boy Kaïré, et Malaw Séras, le coéquipier de Ama Baldé.



SITEU-PAPE MOR LO, AMANEKH-MOUSSA DIOUM, DIENE KAIRE-MALAW SERAS : Trois grandes affiches pour la journée du 4 avril !
Siteu-Pape Mor Lô : le choc des techniciens
Prévu, ce 4 avril, au stade Demba Diop, le combat entre Siteu de Lansar et Pape Mor Lô de l’école de lutte « Sakou Xam-Xam » est l’une des affiches les plus attendues de la saison. Pour cause, les trajectoires sont opposées du côté des deux adversaires. Après une belle victoire face à un lutteur beaucoup plus expérimenté que lui, Malaw Séras, le 16 février 2013, le jeune espoir voulait récidiver devant l’un des « Papi » de l’arène, Boy Sèye. Mal lui en a pris, car ce dernier avait usé de son expérience pour le battre, à la surprise générale de ses supporters. C’est pourquoi Siteu, pour se racheter, doit impérativement battre Papa Mor Lô.
« Ce combat ne sera pas facile. Je ne le dis pas juste pour faire sa promotion. C’est une réalité. Pape Mor Lô doit comprendre que je ne lutte pas pour lui. Notre face-à-face sera très disputé ». Pape Mor Lô n’a cessé d’impressionner le public en usant de belles prises techniques pour battre des adversaires. Pour preuve, il a, entre autres, terrassé de fort belle manière Tapha Guèye 2, Laye Gaïndé de Guinaw Rails Mbollo et Cheikh Kane, le fils de l’ancien lutteur Pape Kane. Mais depuis quelques saisons, le coéquipier de Saloum-Saloum ne fait plus rêver. Car il enchaîne les revers. Pape Mor Lô a, en effet, enregistré deux défaites de rang contre Tidiane Faye, le professeur de Lansar, et Lac Rose de l’écurie Fass. Puis, il s’était racheté devant Tapha Boy Bambara. Face à Siteu, Pape Mor Lô n’a pas droit à l’erreur. « Ce combat est très important pour moi. Je ne pense même pas à une défaite. J’ai battu des adversaires plus redoutables que Siteu, et je veux retrouver mon meilleur niveau. D’ailleurs, je laisse à mes supporters le choix de la prise qu’ils veulent pour terrasser Siteu », a-t-il donné comme réplique.

Amanekh-Moussa Dioum : entre rachat et confirmation
Quant au choc Amanekh-Moussa Dioum, ce sera un duel de feu, car les deux lutteurs en perte de vitesse veulent reprendre leur place dans l’arène. Le sociétaire de Lébou Gui a besoin de redorer son blason après sa dernière défaite contre Ama Baldé. Parti pour être l’un des meilleurs espoirs de l’arène après une brillante prestation lors du Championnat de lutte avec frappe (Claf) de la saison 2007-2008, Amanekh a finalement connu une carrière en dents de scie. Pourtant, il a terrassé des poids lourds, à savoir Usine Doolé de l’écurie « Amoul Séral », Mone 1 du Sine-Saloum, Khadim Gadiaga de Rock Energie, et freiné de jeunes espoirs, comme Boy Niang 2 le 27 février 2011, et Lac Rose de l’écurie Fass le 25 juin 2012. Surnommé « le bourreau des espoirs », Amanekh n’a toutefois pas relevé le défi face à Ama Baldé lors de la défunte saison. Un revers qui a donné un sacré coup dans sa carrière marquée par trois autres défaites. Son combat contre Moussa Dioum sera alors une occasion pour se racheter. « Moussa Dioum ne va pas m’enfoncer. Je suis parti aux Etats-Unis rien que pour préparer ce combat. Et je suis revenu plus fort ». Seulement, la tâche ne sera pas facile vu que son prochain adversaire revient aussi de très loin. En effet, le chef de file de l’écurie Parcelles Mbollo a vu sa carrière basculer après une succession de revers, alors qu’il était presque dans l’antichambre de la classe Vip après sa victoire par Ko sur Khadim Ndiaye 1 de Thiaroye sur mer le 22 février 2009. Révélé au grand public lors du Claf 2007-2008, Moussa Dioum avait tout ravagé sur son passage, enchaînant les victoires devant Tonnerre de Pikine Mbollo, Rock Mbalakh de « Pencum Ndakaru » et Mamadou Diouf de l’écurie Sogas. Nonobstant, le puncheur a été freiné par Soulèye Dop de Sine-Saloum lors de la grande finale. Et depuis 2010, il est en chute libre. Battu en un temps record par le frangin de Balla Gaye 2, Sa Thiès, le 4 avril 2012, le chef de file de Parcelles Mbollo s’est finalement racheté devant Amet Dème la saison passée. Face à Amanekh, une deuxième victoire de rang lui permettra de revenir au premier plan.

Diène Kaïré-Malaw Séras : le choc de génération
Diène Diouf Kaïré, le fils de Boy Kaïré, est très entendu cette saison. Il vient de franchir une nouvelle étape dans sa carrière en affrontant, pour une première, un lutteur qui n’est pas de sa génération, Malaw Séras de l’écurie Falaye Baldé. Un adversaire qui a bâti sa carrière à côté des lutteurs les plus réputés, tels que l’An 2000 de l’écurie Zap, Super Etoile et Matar Guèye, tous deux de l’école de lutte Lansar. En manque de victoires certes depuis quelques temps, Malaw Séras voudra relancer sa carrière en dents de scie et va engager ce combat avec un esprit de revanchard. Pour cause, le protégé de l’ancien lutteur Falaye Baldé a raté toutes ses chances d’êtres parmi les meilleurs de sa génération. Frustré après des défaites les plus humiliantes les unes que les autres et assoiffé de victoire, surtout après son revers contre Siteu, le 16 février 2013, il a encore décidé de redescendre les marches afin de trouver un adversaire. « C’est vrai que j’ai enregistré des revers, mais j’ambitionne de revenir en force dans l’arène. Je préviens Diène Kaïré ; je ferai tout pour sortir vainqueur de ce combat », a-t-il soutenu lors de leur face-à-face. Mais le fils de Boy Kaïré qui revient d’une belle victoire contre Cogna de l’écurie Habib Ndiaye, voudra surement confirmer son statut de leader. Et il a déjà promis une belle victoire à ses nombreux supporters le 4 avril prochain « Les gens me soutiennent. Je ne dois pas les décevoir. J’ai un plan de carrière et je veux progresser. Je vais gagner pour mes supporters », a-t-il dit.

SOLEIL Absa NDONG

Vendredi 28 Mars 2014



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés