Référence multimedia du sénégal
.
Google

SIDA ET PROSTITUTION: 19% des travailleuses du sexe atteints au Senegal

Article Lu 12427 fois

Au Sénégal, 19 pour cent des travailleuses du sexe sont atteintes du sida, contre 1,4 pour cent de camionneurs séropositifs, révèlent les résultats d'une enquête nationale de surveillance combinée des IST et du VIH/Sida, dont les résultats ont été rendus publics mercredi à Tambacounda. Selon cette étude, menée en 2006 sur des groupes cibles (militaires, policiers, camionneurs, pêcheurs et travailleuses du sexe), la prévalence du sida est de 1 pour cent chez les pêcheurs, de 0,7 pour cent chez les militaires et de 0,6 pour cent chez les policiers. Les résultats de cette étude informent également que près de 100 pour cent des groupes cibles connaissent l'existence du sida, ce qui démontre que des progrès sont réalisés notamment dans la connaissance de la notion de séropositivité.



SIDA ET PROSTITUTION: 19% des travailleuses du sexe atteints au Senegal
Une prise de conscience des risques personnels est par ailleurs en nette progression, notamment parmi les militaire et les travailleurs de sexe, selon la même enquête qui précise que l'autoévaluation de leur vulnérabilité provient à la fois de leur connaissance de la pandémie et de leurs comportements sexuels à risques. De manière générale, pour tous les cinq groupes ciblés, près de la moitié des personne interrogées estiment que le sida est une ''grave menace'' pour leur groupe professionnel, à l'exception des policiers.
Dirigée par l'Agence pour la promotion des activités de population Sénégal (APAPS) et le laboratoire de bactériologie virologie, l'étude a permis de mesurer et d'expliquer les changements dans les comportements et la prévalence des IST comme du VIH parmi ces groupes, affirment les responsables de l'enquête. Pour l'APAPS, il s'agit de fournir des informations sur les réseaux et rapports sexuels entre ces groupes et la population générale, de mesurer les associations entre les connaissances, les perceptions et les comportements sexuels à risque, d'un côté, et l'exposition au VIH, de l'autre. Le travail d'enquête a aussi consisté, selon ses responsables, à définir une méthodologie d'enquête combinée ''valide, efficiente et reproductible''. Ils ont souligné que des efforts doivent être poursuivis, pour traduire ces progrès dans les changements de comportements.
La combinaison de l'enquête comportementale à celle biologique a permis d'identifier de nouveaux facteurs et de nouvelles situations à risques moins documentés jusqu'à présent, ont-ils indiqué. Le brouillage des connaissances par les ''fausses croyances'', qui augmente le risque d'infection et l'impact d'une ''séropositivité à l'herpès'' sur le risque d'infection au VIH participent notamment des facteurs bloquants évoqués par les responsables de cette étude.
La publication de l'étude a été mise à profit pour revenir sur la prostitution clandestine, qui est un comportement à risques au niveau des périmètres bananiers où le sida est déjà installé, avec la forte présence de travailleurs saisonniers. L'utilisation du préservatif a aussi été fortement recommandée aux participants qui n'ont pas manqué de mettre l'accent sur la sensibilisation des populations sur le danger de cette pandémie.

Source: APS

Article Lu 12427 fois

Samedi 2 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State