Référence multimedia du sénégal
.
Google

SERRER LA MAIN A UNE PERSONNE OUTRE QUE LES MEMBRES DE SA FAMILLE: Quand la société prend le pas sur la religion

Article Lu 19630 fois

Les avis sont partagés même si c’est formellement interdit par la religion musulmane. Et, les Sénégalais se perdent dans des explications qui souvent ne tiennent pas la route. Dans ce dossier, la parole est aux acteurs. Les hommes, les femmes, les hommes de Dieu, bref tout le monde donne son avis. Mais reste clair que les avis prennent souvent des trajectoires insoupçonnées.



SERRER LA MAIN A UNE PERSONNE OUTRE QUE LES MEMBRES DE SA FAMILLE: Quand la société prend le pas sur la religion
C'est connu de tous. La religion musulmane interdit à tout pratiquant de serrer la main d’une personne qui n’est pas un membre de sa famille surtout si celle-ci est du sexe opposé. Tout musulman qui désobéit à cette interdiction commet un péché. Car «Allah ne veut pas que ses serviteurs transgressent les interdictions du coran. Donc tout ce qui procède à l'approchement ou à l'attouchement pouvant provoquer des sensations fortes est interdit» (verset 20, sourate la lumière). C'est pour cette raison que certains musulmans refusent de serrer la main à un homme ou à une femme avec qui ils peuvent former un couple. Et ne le font qu'avec des personnes leurs frères et/ou sœurs consanguines. Par contre, 99 % des musulmans n'ignorent pas ce péché, mais ne se gardent pas de le commettre arguant que c'est par pure habitude qu'ils serrent la main à tout le monde. Fut-il un péché ? Les avis sont partagés sur la question.



Ibadou ou exception à la règle

Chez la femme, c'est le voile qui montre qu’on est une «Ibadou». Chez l’homme, c'est la barbe longue et les habits courts. Ceux-ci s'abstiennent de serrer la main à quelqu'un qui peut devenir leurs conjoints. Mais dans la rue, il y a des personnes qui ne se distinguent pas des autres par le port vestimentaire, qui refusent de serrer la main à une personne outre qu’un membre de sa famille. «Je suis musulmane, je ne porte pas le voile. Mais, je fais comme les Ibadous. Je ne salue pas un homme qui peut devenir mon mari» a soutenu Soukeyna Diop, vendeuse. Selon elle, depuis qu'elle a pris la décision de ne plus serrer la main des hommes alors qu'elle n'a pas mis de voile, on la prend pour une femme compliquée. Mais, elle dit ne pas se lasser de leur dire pourquoi elle a pris cette option «je ne me lasse jamais de leur faire comprendre que c'est interdit par la religion. Dès fois pour éviter de frustrer un homme que je connais bien, je lui serre la main mais je lui explique que la prochaine, je ne ferais plus» fait-elle remarquer avant de préciser «c'est un problème de culture chez nous. Mais en tant que musulmane, je sais que je dois donner la main uniquement à un homme qui ne peut pas être mon conjoint. Si je serre la main à une personne qui m’est étrangère, c'est uniquement pour éviter de la frustrer» s'empresse–t-elle de noter. Sa collègue Sophie Ndiaye donne un avis tout à fait contraire «je serre la main des hommes car je n'y trouve pas d'inconvénients. Serrer la main d'un homme n'a rien à voir avec la foi. Qui est une affaire de cœur. Seules les intentions comptent. Je suis célibataire, mais quand je serais mariée, je ne vois pas pourquoi je ne serrerai pas la main des hommes». Kiné abonde dans le même sens. «Je serre la main des hommes car je trouve qu'il n'y a pas de mal à cela. Mais chacun a ses principes. Même si je me marie un jour et que mon époux me l'interdit, je serrerai la main des hommes. Car, c'est plus un signe de respect qu'un péché». Michèle pense que c'est frustrant de tendre la main à une personne qui refuse de te saluer. «La religion musulmane privilégie les rapports humains. Tout ça c'est du «bida» et rien d'autre. L'islam est tolérant. Les gens ont tendance à vouloir se compliquer la vie. Tout ce qui se dit dans la religion n'est souvent écrit nulle part dans le Coran. Serrer la main d'une personne qui n’est pas un parent ne peut pas diminuer la foi. C'est une habitude chez nous les Sénégalais. Comme la bise chez les toubabs ! Les gens racontent des histoires. Si on veut se conformer aux recommandations de la religion musulmane, il faut que les femmes se couvrent de la tête au pied. C'est paradoxal de mettre le voile ou de refuser de serrer la main aux hommes et laisser paraître des parties de son corps».



L’intention prime sur l’acte

Sur la question, des hommes interpellés n’y trouvent aucune gravité. Alioune Fall, cadre dans une banque avoue qu'il ne lui est jamais arrivé de penser qu'il ne doit pas serrer la main des femmes qui lui sont étrangères. Car, estime-t-il qu'il n'y a pas de mal. «Dans la religion musulmane, c'est l'intention qui est blâmée et non l’acte. Si la personne salue une autre sans éprouver quoi que ce soit, ce n'est vraiment pas grave. Si maintenant c'est le contraire, cela devient grave». Pour ma part je suis marié, mais je n'interdirais jamais à mon épouse de serrer la main des autres hommes. Cependant, je ne comprends pas ces femmes qui ne portent pas le voile et qui refusent de serrer la main des hommes. C'est paradoxal. Soit on est intégriste ou on ne l'est pas. Les gens doivent savoir qu'on ne peut pas tout appliquer à la lettre dans la religion musulmane. Serrer la main d'une personne étrangère n'est pas un fait déterminant. La foi, c'est dans le cœur et non dans de petits gestes anodins». Pape Demba Fall enseignant estime qu’il y a une dimension religieuse et une dimension socioculturelle «s'agissant de la religion, serrer la main des personnes étrangères est formellement interdit. C'est aussi valable pour l'homme que pour la femme. Mais sur le plan socioculturel, on doit se saluer mutuellement sans pour autant tenir compte de la religion». Pour M. Fall, il y a la dimension «tiédo» qui nous hante. Au Sénégal on n'a pas eu une éducation religieuse, même si tous les musulmans ont fréquenté l’école coranique qui n'a rien à voir avec l'éducation religieuse».



Les exigences de Dieu

Ibrahima Khalifa Diop islamologue qui anime des émissions religieuses dans des radios de la place soutient que tous les musulmans doivent adopter ce que leur exige le coran. Ce que le prophète Mohamed définit en trois axes : le comportement, ses recommandations et le consentement. Pour lui, la prudence doit animer tout musulman car le prophète disait «ne vous approchez pas de l'adultère». Mais de l'avis de l'islamologue, il faut freiner toute tentation «les gens se donnent la main prétextant qu'ils ne veulent pas manque de respect à l'autre. Le premier respect pour un musulman, c'est le respect envers Dieu en s'appropriant ses interdits. Après il y a les recommandations de son Prophète. Sinon le musulman est passible d'une sanction très pénible le jour de la résurrection. «Quiconque sert la main d’une personne étrangère de sexe opposé mérite qu'on lui attache les deux poignets avec des chaînes plus une forte flamme le jour de la résurrection. C’est le châtiment du péché qu’on commet en serrant la main d'une personne qui n'est pas son conjoint» explique l'islamologue Diop. A l'en croire le coran est précis «si vous saviez le mal qu'il y a de serrer la main à une personne étrangère de sexe opposé. C'est comparable à ce qu'on vous plante une pointe sur la tête et que le clou vous traverse le corps jusqu'au pied». Ibrahima Khalifa Diop note qu'il faut utiliser les salutations édictées par l’islam. «Assalamou alaykoum qui veut dire que la paix soit avec vous. Et cette manière de saluer peut se faire sans que la personne n’éprouve le besoin de tendre la main et d’attendre que l’autre la serre. «La salutation des musulmans nous est dictée par le prophète qui l'a reçu d'Allah. Avant la naissance de l'islam, nos aïeux ne se serraient pas la main. Ils s'agenouillaient. Les musulmans qui n'exécutent pas les recommandations de Dieu savent dans les pays islamiques l’application des principes du coran et de la souna sont obligatoires. Mais ceux qui sont au Sénégal et qui ne respectent pas les interdits doivent savoir que le jour de la résurrection, la sanction divine s'appliquera».

El Hadji Tall
Source L'Observateur

Article Lu 19630 fois

Vendredi 18 Septembre 2009





1.Posté par LIBIOP le 18/09/2009 10:48
les recommandations de DIEU et du prophète (saws) doivent être suivies pour qui se dit croyant. Chers croyants, vous savez ce qui nous manque au Sénégal c'est le TAWHIT. Pour celà je vous recommande d'assister aux conférences de IBRAHIMA KHALIL LO ou d'écouter ses cassettes. On apprendra beaucoup

2.Posté par AC le 18/09/2009 10:51
Les hommes peuvent croire toutes sortes de choses même les plus abjectes. Les terroristes fanatiques croient que tuer un mécréant leur donne des points pour aller au paradis. Les auteurs d’attentats suicides sont persuadés de faire une bonne chose. Les wahabites d’Arabie ont décapité les musiciens à la Mecque…

Il serait interdit de serrer la main d’un étranger. Mais quelle est la signification ? Dieu a-t-il vraiment demandé cela ?

Il n’y aucune justification. La seule explication est qu’un homme a utilisé l’astuce religieuse pour manipuler les gens. Il a pensé « je veux que… » mais il a dit « Dieu veut que… ».

3.Posté par Maara le 18/09/2009 18:33
'Avant la naissance de l'islam, nos aïeux ne se serraient pas la main. Ils s'agenouillaient'

C'EST VRAI

4.Posté par b52 le 18/09/2009 19:05
Les hommes peuvent croire toutes sortes de choses même les plus abjectes. Les terroristes fanatiques croient que tuer un mécréant leur donne des points pour aller au paradis. Les auteurs d’attentats suicides sont persuadés de faire une bonne chose. Les wahabites d’Arabie ont décapité les musiciens à la Mecque…

Il serait interdit de serrer la main d’un étranger. Mais quelle est la signification ? Dieu a-t-il vraiment demandé cela ?

Il n’y aucune justification. La seule explication est qu’un homme a utilisé l’astuce religieuse pour manipuler les gens. Il a pensé « je veux que… » mais il a dit « Dieu veut que… ».



GUESTOU DJIL SA DINE C MIEUX POUR TOI IGNORANCE BAKHOULE
SANS RANCUNE

5.Posté par elso ass le 28/09/2009 22:57
Bonjour a tous! concernant le fait de serrer la main ou pas! lislam a ete tres clair la dessus !lislam ne dit pas de ne pas serrer la main aux etrangers ou aux non musulmans; non du tout !lislam dit quon peu serrer la main a toutes les femmes et a tout les hommes sauf celles ou ceux dont le mariage est licite entre vous§ on peut serrer la main au vielles personnes 3eme ages, on peut serrer la main aux petis enfants.soyons tolerants chers freres et soeurs que ceux ou celles ki peuvent lappliquer le fassent avec respect; que ceux ou celles qui ne le peuvent pas ,fassent comme ils peuvent tout en sachant quils violent une des recommandations islamiques qui ne les empeche pas detre musulmans pour autant !mais cest un peché !quallah guide le pas de tout les croyants merci!

6.Posté par rifi le 06/11/2011 10:55
ésque en peu céré la main a un non musulman de même sexe bien sur ..................

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State