Référence multimedia du sénégal
.
Google

SERIGNE LAMINE SALL SUR LES UNIONS ENTRE MUSULMANS ET NON MUSULMANES: « 95% de ces mariages ne sont pas valables»

Article Lu 13962 fois

Un mariage entre un musulman et une non-musulmane scellé dans une mos­quée n'est pas valable. Car, c'est le parrain de la femme, lui aussi forcément non musulman, qui doit déterminer le lieu où il faut le célébrer. Fut-il dans une église. C'est du moins la conviction de Serigne Lamine Sall qui a saisi Walf Grand-Place pour exprimer son point de vue sur ce sujet qui le préoccupe



Il est souvent de coutume de voir un musulman épouser une femme d'une autre religion. Cela est acceptable pour l'Islam. Seulement, rappelle l'islamologue Serigne Lamine Sall de Louga, «c'est au niveau de la concrétisation du mariage que se pose le problème.» Et le marabout d'expliquer : «Les qua­tre principes fondamentaux qui légi­timent le mariage sont la dot; l'ac­cord des deux parties, la possibilité de l'union reconnue par l'islam (absence d'une maladie incurable de l'un des conjoints, le fait de ne pas être de mêmes parents, etc.) et l'accord du kilifa (le parent ou le parrain).» Ainsi, selon le fils de Serigne Abass Sall, «chacun de ces principes est sous­tendu par une charte ».

Seulement, explique Serigne Lamine Sall, «l'une des chartes dit que le kilifà de la femme doit être de la même religion que la femme.» «Ainsi compris, si la femme est chré­tienne, son kilifa doit être chrétien au même titre qu'elle. C'est dire qu'une chrétienne ne peut en aucun cas avoir ­comme kilifà un musulman pour être son témoin dans le mariage », explique le marabout. Qui poursuit : «L'islam a dit que le musulman peut épouser une femme d'une autre reli­gion. Mais ce qu'il y a à préciser, c'est que ce mariage ne peut-être scellé qu'avec l'accord du kilifa et à l'endroit où il le souhaite.» Car, à en croire, Serigne Lamine Sall, le Coran dit : «Vous les musulmans, vous ne pouvez être les parents ou les parrains d'une non musulmane pour lui accorder votre bénédiction pour le mariage.» C'est pourquoi, d'après le marabout, «si le parent (ou le parrain) de la femme souhaite que le mariage soit célébré dans la cathédrale, dans l'église, dans sa maison ou dans un autre endroit, c'est là-bas qu'il faudra aller sceller l'union.»

«Le mariage scellé dans une mos­quée entre le musulman et la femme catholique ou chrétienne n'est pas valable dès lors que le kilifà de la femme se présente comme un musulman. Ce n'est pas acceptable pour l'islam», soutient, catégorique, Serigne Lamine Sall. En tout état de cause, poursuit-il, «une femme non musulmane ne peut être mariée qu'avec l'accord de son kilifa qui doit être de sa propre religion et non un kilifà musulman, parce que ce cas de figure n'est pas accepté par l'islam.» «C'est pourquoi, avance-t-il, 95% de ces mariages scellés dans les mosquées où se retrouvent seuls les musulmans ne sont pas valables.» Alors, ajoute-t-il, «quand on demande la main d'une chrétienne, il faut avoir l'accord de son kilifà, car cela ne regarde pas les musulmans. Si l'imam de la Mecque te donne la main de la fille, même dans la Kaaba, ce mariage n'est pas valable. Alors que si l'abbé te la donne dans la cathé­drale, elle est valable. Le fondement du mariage est clair là-dessus. Tout le reste n'en fait pas partie.» Et Serigne Lamine Sall d'ajouter : «Donc, si on exige votre présence dans la cathé­drale, dans l'église ou dans un autre lieu pour épouser une non-musu­lamne, vous devez accepter. Tous les livres l'ont reconnu. On peut trouver cette assertion dans «Hissala» ou Mouguadimatoul Izia. Ils disent tous que la non-musulmane ne peut avoir comme kilifa un musulman.»

Par ailleurs, selon toujours Serigne Lamine Sall, «si le Prophète Mouhamed (Psl) a dit dans un «hadith» que pour toute femme mariée sans la présence de son kilifa, le mariage ne peut être valable, il va s'en dire que le mariage célébré dans les mosquées entre un homme musul­man et une femme d'une autre reli­gion n'est pas valable dès lors que son parrain n'est pas présent.» Par contre, dit-il, «si la femme se convertit à l'Islam, son père ou son parrain ne peuvent plus la donner en mariage, car ils ne sont plus ses kilifas.»

Thierno A. DIENG
Source Walf Grand Place

Article Lu 13962 fois

Vendredi 13 Novembre 2009





1.Posté par soter le 13/11/2009 06:52
LES MARABOUTS ONT RENDU L'ISLAM IMPRATICABLE......POURQUOI SONT ILS DEVENUS ENNEMI DE LEUR PROPRE RELIGION?............JE CROIS IL EST PLUS FACILE DE PRATIQUER NOS RELIGIONS NEGROS AFRICAINES....LE TIEDOISME.

2.Posté par 3,14 le 13/11/2009 07:29
Pourquoi ce marabout veut nous compliquer la vie? Au senegal l'Islam est trop radical.

3.Posté par banquier le 13/11/2009 08:55
On m'a dit, que c'elle qu'on doit épouser, on ne doit jamais poser la main sur son corps à plus forte raison la fleurté, palpé baisé and and so............

Ma question est de savoir si on peut épouser une copine dont on a fleurté, palpé, et même couché ensemble.

Les Experts vos opinions.....

4.Posté par diaxlee le 13/11/2009 09:05
ah mane dé je vais refaire mon mariage merci imam

5.Posté par conquérant le 13/11/2009 09:08
Dites à ces soi disant magistrats de l'islam qu'ils nous pompent finalement l'air avec leurs interprètations à la con dans lesquelles ils se perdent eux-mêmes. Ils n'ont qu'à plancher sur les faits de société préoccupants tels que le refus ou la réticence des jeunes gens à se marier, les divorces en cascade, la montée en flêche des unions libres ou concubinage, les cas viols quasi quotidiens, la pédophile etc...C'est sur ce terrain qu'on vous attend et non des tortuosités qui n'ont pour seul fondement que vos esprits aveuglés par l'obscurantisme.

6.Posté par francia le 13/11/2009 09:18
mé ki é kilifa de ki? c koi un kilifa déja t parents? un proche?

7.Posté par Thierno le 13/11/2009 09:28
L'une des chartes dit que le kilifà de la femme doit être de la même religion que la femme.» «Ainsi compris, si la femme est chré­tienne, son kilifa doit être chrétien au même titre qu'elle. C'est dire qu'une chrétienne ne peut en aucun cas avoir ­comme kilifà un musulman pour être son témoin dans le mariage."
Que M. Sall nous indique doc le texte (Coran ou Sunnah) qui prouve son point de vue. Le parrain/kilifa (mahram en Islam) pour la femme doit etre l'Imam s'elle n'en a pas. Une femme chretienne ou juive peut se marier avec un musulman et son parrain doit etre un musulman qu'elle se choisit. Allaah knows best!

8.Posté par sa2r le 13/11/2009 10:17
on sen fou de ca pensee on fait ce qu on veut car on est libre de vivre comme on veut

merci

9.Posté par lune le 13/11/2009 10:19
Dans le saint coran, Sourat'al Maéda n° 5 dit qu'on peut épouser les femmes chrétiennes.

Pour le reste, tous ces imbéciles de marabouts n'ont qu'à la boucler.

10.Posté par Dalé le 13/11/2009 11:43
Ce marabout doit donner des références exactes par rapport à ce qu'il dit. Car remettre en cause 95% des mariages entre musulmans et autres religions ets grave dé. Moi je pense que la mariée peut choisir son kilifat, et ce dernier peut être musulman ou non. Pourquoi les musulmanes ont pour kilifat leur oncle dans certains cas ou une autre personn choisie? Démané mêmes les mariages célébrés avec les deux prétendants seulement est valable ( présence de kilifats des deux parties). Ne nous compliquez pas la vie cher marabout.

11.Posté par lom. le 13/11/2009 13:08
arrété vos critique si vs n savé pa d koi vs parlé.
lislam né pa "j pense k "ou "c sré mieu si"!! on l pratik kom ALLAH la voulu. lui il fé k dire lé enseignement du profét si sa vs dérange c kon doit rmettre en cause vtr "musulmanité". pourkoi voulé vs marié une femme sans laccord d la sariya(loi islamik)? entant k musulman il d' k dan c genre d mariage l labbé(non musulman) a plus d pouvoir k limam(le musulman) pour le scéller!
c pa une excuz entant k musulman d dire kon l savé pas on a l dvoir ou méme lobligation d'apprendre la science d la religion.
un conseil: on n pratique pas la religion comme ça nous arrange, on l pratique comme ALLAh nous demande d la pratiké!!
j mexcuse sil ya dé dérives!!

12.Posté par diop le 13/11/2009 13:33
Au lieu de nous tympaniser avec leurs discours stupides, ces donneurs de leçons doivent s'eduquer d'abord à commencer par ces soit disant chefs religieux qui ne croient qu'aux plaisirs d'ici bas.

13.Posté par la plus belle le 13/11/2009 13:59
Marabout nga baal ma dé wayé hamoulo touss. rien de ce que tu as dit n'est vraie. je suis vraiment désolée.

Nous dans la religion chrétienne le kilifa est différent du témoin. le kilifa c la pur tradition, c en général l'oncle maternel ou paternel de la fille. c'est à lui que ceux qui viennent demander la main de la fille s'addressent. et le jour du mariage à l'Eglise quand les kilifa du garçon viennent chercher la fille c ce kilifa de la fille qui remet la fille aux kilifas du garçon. Demain si ya problème dans le mariage ce kilifa est contacté aussi.

Le témoin en général c une amie de la fille. c'est elle qui va témoigner le mariage et qui va signer sur l'acte de mariage. comme la fille, lhomme aussi a un témoin.

nous savons tous que les familles sénégalaises sont en général composées de chrétiens et de musulmans. alors ce marabout veux nous faire croire que le kilifa doit systématiquement être musulman? c pas vrai je le redis. vous compliquez l'islam et vous la rendez impraticable. le plus important c le coeur.

En plus le mariage avec disparité de culte ne se passe pas comme ça. si le garçon est musulman et la fille chrétienne, le mariage doit être célébrée et à la mosquée et à l'église. cependant le mari doit accepter d'accompagner sa femme à l'eglise le jour du mariage et les enfant doivent être éduquées dans la religions chrétienne. ils doivent être baptisé, communié et recevoir le sacrement de la confirmation afin que leur maman ne soit pas excommunié.

14.Posté par lom le 13/11/2009 14:29
"si le garçon est musulman et la fille chrétienne, le mariage doit être célébrée et à la mosquée et à l'église. cependant le mari doit accepter d'accompagner sa femme à l'eglise le jour du mariage et les enfant doivent être éduquées dans la religions chrétienne. ils doivent être baptisé, communié et recevoir le sacrement de la confirmation afin que leur maman ne soit pas excommunié."
tu t mé en contradiction ma chére!!
on é pa dan la méme religion donc il s p kon né pa lé mém définition du mot " kilifa" . toi c k tu di c pa la religion c la tradition "adda" et c différent d la religion!
en résumé Mr sall v dire k dans le mariage entre musulmans et non musulmanes il faut l'accord imperatif de la famille de la fille qui est non musulmane et le lieu de mariage est choisi par les parents de la fille et non par la famille du garçon. c ki signifi k si un garçon musulman veut se marie avec une fille chretienne (par exemple), il faut le jour du mariage que le fille soit representé par ces "kilafa" ki son d la méme religion k élle méme si le mariage é celébré à léglise ou a la mosquée. Frenchement parler cela n"exclu pas le mariage entre musulman et chretienne. moi j trouve k c vous ki navé pas compri c kil a di.
enfin dans notre religion musulmane les enfant sont éduqués dans la religion de leur pére (islam).
Je signal aussi que la religion musulmane n'oblige pas la fille chretienne de rentrer dans lislam.

15.Posté par Garmi norway le 13/11/2009 14:41
Eywaay Ndaw samba!! la plus Belle, Ya NEEKH!! Koula bayyi nga nè " et les enfant doivent être éduquées dans la religions chrétienne. ils doivent être baptisé, communié et recevoir le sacrement de la confirmation afin que leur maman ne soit pas excommunié"......

16.Posté par la plus belle le 13/11/2009 14:45
Je le redis les enfants doivent être eduqués dans la religion chrétienne kay. que voulez vous? nous aussi on a nos principes hein. votre marabout ne connait rien ou ses explications ne sont pas clairs.


17.Posté par lom le 13/11/2009 14:54
la belle j croi k ta pa compri c kil a di. j t l résume.
il a di en résumé k il é permi a un musulman dépousé une chretienne par exemple mais il faut l'accor dé kilafa d la fille é c eux ki choisissent l lieu ou le mariage sera célébré k s soi a la mosqué ou a léglise.
cela peut exclure des polémique dans l futut é sa permet a la fille d respécté sa religion .
imagine sa la fille fé apél a un parent ki né pa d la méme religion k lui é k sa famille né pa daccor du mariage; tu t rend compt d c k cela e engendré comme cosequences demain?

la raison saine est témoin de la vérité!!!!!!

18.Posté par KNS le 13/11/2009 16:18
On s'en tape... Foutez nous la paix !!!!!!!!!!!! Arrêtez de nous emmerder avec vos interprétations à la con. Le pire c'est que y'en des marabouts (Oiseau Paraisseux) qui se prennent pour Dieu sur terre. L'un des principes fondamental de l'islam c'est "nulles contraintes" arrêter de nous embobiner.

19.Posté par lba le 15/11/2009 12:09
جزاك الله عنا خيرا

20.Posté par darou le 17/11/2009 20:01
bon travail cher marabout pour nous avoir indique le droit chemin selon l´islam .le reste des commentaires n´est que pensee cartesienne que nous avons etudie a l´ecole du blanc que nous soyons musulmans ou chretiens

21.Posté par KANDAW le 18/11/2009 10:44
voila quelqu'un qui a osé posé un problème parmi tant d'autres qui sont d'actualité .la question à se poser est de savoir si on a toujours bien fait dans notre pays, monsieur Sall ne fait que relater ce qui a été dit dans les livres et il donne des sources; le reste c'est le bon sens et l'esprit de tolérance et surtout accepter que l'autre pense différemment et l'expose de façon courageuse et civilisée .

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State