Référence multimedia du sénégal
.
Google

SERIGNE BARA MBACKE obtient de Wade la libération des manifestants contre les homos: La police s’explique

Article Lu 1963 fois

Serigne Bara obtient de Wade la libération des manifestants. L’itinéraire et les banderoles font reculer l’Etat. La police et les responsables de la manifestation s’expliquent. Tout a été fait dans les règles de l’art. Mais, il y a eu des affrontements entre des musulmans qui voulaient marcher contre la libération sans jugement de personnes arrêtées pour homosexualité, et les forces de l’ordre, dans l’enceinte même de la grande mosquée de Dakar ! Les manifestants ont été vigoureusement réprimés. Retour sur les non-dits d’une manifestation. Du début à la fin.



SERIGNE BARA MBACKE obtient de Wade la libération des manifestants contre les homos: La police s’explique
Des jets de pierres en provenance de la grande Mosquée de Dakar, contre des tirs de lacrymogènes dirigés vers l’intérieur dudit édifice religieux ! Il s’en est suivi l’entrée au pas de charge, des forces de l’ordre dans la mosquée. Pour mater et déloger les manifestants ! Il y a eu des blessés et des arrestations. Le tableau se passe de commentaires. Jamais dans l’histoire de la jeune nation sénégalaise, un tel fait ne s’était encore produit. Surtout à la veille de la tenue du sommet de l’Organisation de la conférence Islamique au Sénégal. C’est une marche officiellement non autorisée, qui a été à l’origine de cette situation. La communauté musulmane, sous la houlette du Mouvement de la réforme pour le développement social (Mrds) de l’Imam Mbaye Niang, a voulu manifester pacifiquement. Ce, contre la libération sans jugement de personnes arrêtées pour homosexualité. Les musulmans venus pour la prière du vendredi à la Grande Mosquée de Dakar, ont bravé l’interdiction de marcher, et sont tombés sur les forces de l’ordre, qui les ont repoussés.

Revenant sur les faits, le Pr Iyane Sow, adjoint de l’Imam Mbaye Niang, explique que le jeudi, ils ont parlé avec Ibrahima Sakho, préfet de Dakar, sur sa demande. M. Sakho leur a exprimé son inquiétude par rapport à l’itinéraire de la marche. Mais ils l’ont rassuré en changeant l’itinéraire. Partant de l’Institut islamique, pour finir à la place de l’Obélisque. C’est en ces termes qu’ils se sont quittés. Mais le soir, un de leurs éléments a été convoqué par le commissariat de la Médina, pour lui notifier l’arrêté d’interdiction de la marche. Ce dernier a refusé de signer l’arrêté, considérant que le Préfet a déjà donné son approbation. Et c’est à quelques minutes de la prière du vendredi (14 heures) que l’interdiction a été rendue publique.

La police s’explique

Le colonel Alioune Ndiaye, chargé des relations publiques, a déclaré que l’interdiction de marché a été notifiée à M. Ibrahima Ciss le jeudi soir. Mais l’émissaire de l’Imam Mbaye Niang a refusé de signer la notification. M. Ndiaye a aussi précisé que le préfet ne délivre pas d’autorisation. Il prend acte ou sort un arrêté d’interdiction de la marche. Et dans ce cas, il a interdit la marche pour «risque de troubles à l’ordre public».

L’itinéraire et les banderoles font reculer l’Etat

L’Imam Mbaye Niang et ses amis ont eu raison d’être surpris par l’interdiction de la marche. Car le préfet était sur le point de prendre acte et de faire encadrer la marche. Mais de sources policières, c’est l’itinéraire de la marche, mais aussi le contenu de certaines banderoles qui attaquent des autorités de l’Etat, qui posaient problème. Et ce sont des agents qui ont infiltré les marcheurs qui ont averti les autorités.

Iyane Sow signale à ce sujet que beaucoup de banderoles ont été censurées à l’avance. Et ils ont mis leur logo sur leurs banderoles, pour éviter tout équivoque. Mais pour le reste, ils ne pouvaient pas tout contrôler. Le colonel Ndiaye a déclaré qu’il n’a rien à dire sur ce sujet qu’il ne maîtrise pas.

Serigne Bara obtient de Wade la libération des manifestants

Hier, la police a fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants. Mais aussi, elle a interpellé plus de deux dizaines de personnes, dont, Oustaz Alioune Sall chroniqueur religieux à Sud Fm. Mais c’est vers les coups de 18 heures et en présence de l’Imam Mbaye Niang, qu’ils ont été libérés des grilles du commissariat central. A ce propos aussi, des sources bien au fait de la marche, suivie depuis Touba, informent que Serigne Bara Mbacké khalife général des Mourides a appelé pour qu’on libère les manifestants interpellés. Ce qui a été fait.

Source: L'observateur

Article Lu 1963 fois

Samedi 16 Février 2008





1.Posté par mouride le 16/02/2008 06:02
LE 18 SAFAR 1429 : GRAND MAGAL DE TOUBA
Les grâces attachées à la célébration du jour




Serigne TOUBA dira au sujet du MAGAL : "étant donné deux personnes, Si l’une prend en haute considération ce jour et que l’autre le néglige, celui qui lui vous de la considération ne cessera jamais de voir les titres de prééminence qu’il a sur l’autre." (Cf appel Magal 1990 Serigne Saliou MBACKE)

Quant à la Célébration du MAGAL, je la recommande, celui qui S’y associe à moi dans l’Action de Grâce, s’il Plaît à DIEU, lorsque dans l’Au-delà nous serons au Paradis aussi, certes notre SEIGNEUR OMNISCIENT, d’un Parfait Discernement - malgré l’inexistence au Paradis des mois et des jours - a une Clairvoyance au-dessus de tout et une Transcendance sur toute chose. Mais notre SEIGNEUR Lui, ayant suscité la création reconnaît parfaitement le repère qu’avait chaque jour au monde, de sorte que quand le Jour reviendra, nous ne douterons point qu’il s’agit de celui-ci.

Ce Jour, lorsque nous y parviendrons, il (DIEU) lui réservera des Honneurs et les lui déversera surabondamment à telle enseigne que quelque soient les Délices du Paradis, cette distinction sera une exception de DIEU à son endroit à propos de laquelle, dit-il, celui qui aura communié avec lui dans l’Action de Grâce, où qu’il se trouvera au Paradis, recevra sa part de cela. Voilà ce qu’il a déclaré ; c’est ce qu’il a dit à propos de ce Jour. (cf. appel Magal 1991 Serigne Saliou MBACKE)


2.Posté par quidam le 16/02/2008 11:35
la réaction des autorités et de leurs forces de répression aveugles envers les marcheurs est inacceptable. En tant que croyant, je m'indigne que les autorités osent profaner un lieu de culte. oui c'est bien de ça dont il s'agit. les forces de l'ordre ont commis une grave bévue en s'attaquant à des manifestants retranchés dans la grande mosquée. Un tel scénério se serait produit dans un pays occidental que nos autorités seraient les premiers en s'en offusquer.
J'interpelle formellement les autorités religieuses, surtout celles qui oeuvrent pour la réussite du sommet de l'OCI, à condamner avec la dernière énergie cette furia des forces de l'ordre et à mettre en garde l'Etat que pareille connerie ne se refasse plus.
Franchement, il est ridicule pour les autorités sénégalaises de prétendre oeuvre pour la cause islamique en acceptant d'abriter le sommet de l'oci et de s'en prendre ainsi à des défenseurs de la religion dont le seul tort est d'en appeler à la restauration de la foi.
J'étais trés remonté hier de constater que la RTS n'ait pipé mot de cette marche et oser nous montrer un élément sur le bilan des visites effectuées par ces pseudo-religieux aux familles maraboutiques dans le cade de la préparation du sommet de l'OCI.
Ce qui s'est passé hier constitue un motif de plus de boycotter ce sommet de l'OCI qui est plutôt un évenement orchestré pour tailler une belle image à wade et à son fils. Tous ces gens là qui parlent de l'OCI n'ont me pas daigné condamné cette bavure policière. ce sont tous de vrais faux dévots.

3.Posté par fa le 16/02/2008 13:08
j`ai l impression que vous voulez faire de la publicite pour le grand marabout.
mais laissez le diriger le senegal bok.
je ne sais pas ou va le senegal avec ce regime de wade.

4.Posté par sow le 16/02/2008 19:26
Il serait mieux pour le marabout de condamner publiquement la repression et l intruction policiere dans une mosquee. Nos parents sont tjs la pour des choses moins importantes mais ici silence complet complet.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State