Référence multimedia du sénégal
.
Google

SEPT JOURNALISTES ARRETES PAR YAHYA JAMMEH: La presse gambienne vient pleurer à Dakar

Article Lu 11313 fois

Ils sont pas moins de sept journalistes à avoir été arrêtés par les autorités gambiennes. Et la huitième sur la liste n'est personne d'autre que la présidente du syndicat des journalistes gambiens. L'ayant échappé de justesse, Ndey Tapha Sosseh a tenu une conférence de presse hier à Dakar pour dénoncer les agissements du régime de Yahya Jammeh.



SEPT JOURNALISTES ARRETES PAR YAHYA JAMMEH: La presse gambienne vient pleurer à Dakar
La presse gambienne vit une situation difficile depuis le 15 juin dernier, date à laquelle sept journalistes dont trois membres du bureau exécutif du Syndicat des journalistes gambiens (Gambia Press Union) ont été arrêtés. Á ces journalistes, i1 est reproché d'avoir protesté contre «des propos injurieux» du président Jammeh concernant l'affaire, Deyda Hydara du nom de ce journaliste assassiné en décembre 2004. En effet, le président gambien aurait déclaré, lors d'une intervention sur la télévision publique gambienne que l'assassinat du journaliste, Deyda Hydara était un crime passionnel. Ce qui a soulevé l'ire des journalistes gambiens qui ont publié une déclaration 48 heures aprés pour dénoncer l'affirmation du prési-dent Jammeh et, par ricochet, «la situation alarmante de la liberté d'expression en Gambie».

Suffisant pour mettre le régime de Jarnmeh dans tous ses états. Ainsi, sept journalistes seront arrêtés pour «conspiration par publication d'informations agitatrices», «conspiration pour diffamation»... Et la présidente du Syndical des journalistes gambiens, Ndey Tapha Sosseh devait être la huitième sur 1a liste. Heureusement, pour elle, les arrestations l'ont trouvée en terre malienne. Et depuis, elle ne peut plus remettre les pieds en Gambie. Toutefois, a-t-elle indiqué, au cours d'une conférence de presse tenue hier au siége du Syndicat national des professionnels de l'information et de la communication au Sénégal (Synpics), «je n'ai pas peur d'y retourner, mais je sais que c'est en étant dehors que je pourrais mobiliser l'opinion inter-nationale en vue de libérer les opprimés.» D'ailleurs, selon Ndey Tapha Sosseh, 1e début du procés des sept journalistes fixé hier s'est terminé en queue-de- poisson avec des avocats qui n'avaient pas droit à la parole et le refus catégorique du juge de fixer une caution.

En outre, Ndey Tapha Sosseh dit avoir écrit à la Cdeao et à l'Unité africaine (Ua). Aussi des journalistes d'Europe et d'Afrique se sont mobilisés en écrivant des correspondances aux ambassadeurs de leurs pays respectifs pour la libération immédiate et sans condition des prisonniers.

Pour sa part, Madiambal Diagne, représentant les éditeurs de presse du Sénégal, estime que «la situation est préoccupante» en Gambie. Parce que, pour lui, «le régime de la Gambie est un régime de terreur ». Selon lui, l'Afrique de l'Ouest doit réagir. Car, explique-t-il, «au-delá de la Gambie, c'est l'Afrique de l'Ouest qui est la seule sphère au monde où il n'y a pas de liberté de la presse.» Et de lancer un appel à la presse sénégalaise qui selon lui, est la première concernée par cette affaire, pour dénoncer cet acte. D'ailleurs, un avocat a été, commis par le forum les éditeurs d'Afrique pour aller à Banjul afin de soutenir les trois avocats comrnis pour défendre les sept journalistes arrêtés par le régime de Yahya Jammeh qui, selon un avocat gambien présent à la conférence de presse d'hier, «ne respecte pas les droits de l'homme et viole sa propre constitution. »



Khady FAYE

Source: Walf Gran Place

Article Lu 11313 fois

Dimanche 5 Juillet 2009





1.Posté par DARA le 05/07/2009 11:21
il n honore pas la gambie....avec sa maniere de shabiller comme un fou.....il est le seul president du monde qui a sa coupe coupe comme les sultans d'arabie le faisaient...il est completement fou....

2.Posté par salambaye le 05/07/2009 11:39
http://fr.delicast.com/radio/C%C3%B4te-dIvoire/Radio_Albayane
http://www.radio-albayane.info/
c'est une radio musulmane de la republique de cote d'ivoire...en francais et manding.....
tres franchement c est une radio excellente qui peut aider tout un chacun à comprendre et à aimer la religion musulmane.....

3.Posté par Marietou le 05/07/2009 11:41
c'est du n'importe quoi ce qui se passe en gambie

4.Posté par sang noir le 05/07/2009 12:03
Où viennent-ils pleurer? au senegal?
hahaah c'est cequ'on appelle fuire du feu et tomber dans du broussaille sec..

5.Posté par dek le 05/07/2009 12:36
Posté n° 4, esqué ta ms tes pied en Gambie ou tu a lu au moins une les presse Gambienne, je crois non. Parce mois ce qui je voit dens les presse senegalais personne en Gambie puet ecris sa dens la presse. Jedits pas la presse senegalais et libre mais cas meme ils ya la liberté pour la presse en senegal. Je suis neé en senegal et jefaits mes etue en Gambie donc je sais que est passe la bas c'est la misére pour le journalistes " believe me" merci

6.Posté par dekk le 05/07/2009 12:43
Jammeh, il les meme pas digne de etre un chief de village qui c trouve aujourdh'ui en tete de une pays. ce dommage 'mais ce sa l'afrique

7.Posté par Debolo le 05/07/2009 12:54
Voilà pourquoi les présidents africains ne veulent pas de la CPI. Ils veulent emprisonner, humilier, torturer, massacrer leur peuple, sans qu'ils puissent etre inquiétés. Le pire est qu'ils ont le soutien de certains africains masochistes. Quand certains cancres, comme ce Yahya Jammeh dirigent un pays, ils s'attaquent et détruisent tous ceux qui peuvent leurs opposer une contradiction dialectique; à savoir les journalistes, les intellectuels, les artistes, et tous ceux qui ont envcore un minimum de dignité pour dire "non". En Gambie, il ne sont qu'au début du commencement, le pire doit encore arrivé. Ce type est complétement cinglé, il ne s'arretera que quand il aura massacré tous ceux qui peuvent lui faire ombrage. C'est connu, les cancres quand ils ont le pouvoir, ils deviennent encore plus complexés qu'il ne l'étaient auparavant, parce que toutes leurs limites s'étalent devant eux, et devant le monde entier, au grand jour; et celà ne fera qu'accentuer leur soif destructrice, pour compenser leur retard intellectuel. Ce type est de la trempe de feu Lansana Konté, il ne quittera le pouvoir qu'aprés la mort. Chers frères gambiens, je vous souhaite beaucoup de courage, et beaucoup de change. Good luck!!!

8.Posté par Carl le 05/07/2009 14:52
Un vrai fou ce President.

9.Posté par sang noir le 05/07/2009 19:59
Dear Deek, i'd never been in the Gambia, or read the newspapers, but I think that even if the senegalese's press writes some heavy thing they don't have a better situation than those of the Gambia, because every day there're any threat and abuse .. This is Africa, even seeking a single gallery...

10.Posté par manou le 06/07/2009 19:44
pessoum kanam,borom mo koy fadial bopom que les gambiens se soulevent contre ce fou de president.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State