Référence multimedia du sénégal
.
Google

SENEGAL: Quand Wade se joue de la souffrance des Sénégalais

Article Lu 11792 fois

XIBAR.NET (Dakar, 04 Septembre 2009) Le président sénégalais, Me Wade, est obnubilé par l’aura de panafricanistes comme Kwamé Nkrumah, Léopold Senghor, Cheikh Anta Diop et, récemment, Nelson Mandela. Ainsi il n’a de temps que pour manigancer des plans pour faire croire à ses compatriotes que s’il n’est pas au Sénégal, ce sera le déluge.



SENEGAL: Quand Wade se joue de la souffrance des Sénégalais
Il est certain que le président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade, dort et se réveille avec le célèbre livre de Machiavel, « Le Prince ». Celui-ci ayant théorisé comment prendre le pouvoir et s’y maintenir. Ainsi, depuis qu’il est neuf ans à la tête du pays, Me Wade a choisi de tout laisser pourrir, pendant qu’il s’absente du pays. Ainsi, cette année encore, pendant qu’il se la coulait douce entre La Suisse et la France, son peuple dormait dans les ténèbres ; faute de jus. Pendant qu’il se tapait des tournées de villégiature, son peuple croupissait dans les inondations. Ainsi en a décidé Me Wade ; tant pis si les pneus sont allumés à chaque carrefour de la capitale sénégalaise. Il le faut d’ailleurs. Parce que Me Abdoulaye Wade tient à démontrer qu’il est la « seule constante » du Sénégal ; tout comme de son Parti démocratique sénégalais (Pds). C’est à ce prix qu’il minimise, renvoie et
expose à la vindicte populaire ses ministres, et Premiers ministres en particulier. Il avait expérimenté la formule avec son « fils » et libéral de souche : Idrissa Seck. L’actuel maire de Thiès et président, forcé, du parti dénommé « Rewmi » sera emporté par les accusations contre lui fabriquées : il n’avait pas cherché à défendre Me Wade contre les accusations contenues dans le livre écrit au vitriol par le journaliste Abdou Latif Coulibaly : « Abdoulaye Wade un opposant au pouvoir : l’alternance piégée ». Macky Sall, le successeur de celui-ci, sera largué sur des braises ardentes pendant près de quatre ans qu’il a trôné à la tête de la Primature.

Sous son remplaçant, Cheikh Hadjibou Soumaré, Me Wade débarquera de ses vacances, pour foncer vers la banlieue pleine de sinistrés, du fait des inondations. L’actuel Premier ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, est assis au même banc. Il a été dénigré par un ancien ministre, Farba Senghor, qui lui a prédit qu’il ne sera « jamais » numéro 2 du Pds. Le « fou du village », comme on nomme ce non moins responsable de la propagande du Pds, a déboulonné bien des chefs de gouvernement. Il passe pour être un protégé de la Première Dame du Sénégal, Viviane Wade ; voire son premier couteau. Me Wade, dont le retour est pour ce jeudi, a, encore, plongé son pays dans le noir ; comme du temps de Macky Sall. La lumière reviendra avec lui. Il se considère comme elle. Ses agissements sont tous politiques. Ils visent à faire ancrer dans les consciences de ses concitoyens qu’à part « lui », son fils Karim, tous les Sénégalais, sont « nuls ». Wade revenu, les inondations seront solutionnées ; les délestages, également. Ce sera un jeu d’enfant. Il délivrera à son ministre de l’Energie, Samuel Sarr, la formule. Me Wade est économiste et mathématicien. Samuel Sarr a fait la prison, avec lui, suite à l’assassinat du juge Me Bacar Sèye en 1993. Entre eux, tout est entendu. Mais, pour combien de temps ? Car, le déluge qu’ils programment risque fort de les emporter. De Machiavel, l’Église disait qu’il s’était échappé des enfers pour la déperdition du genre humain. Demain, de Me Wade que dira-t-on ?

La Redaction

Article Lu 11792 fois

Vendredi 4 Septembre 2009





1.Posté par Biran le 04/09/2009 07:18
C'est bien. Mais dou mouj fen.

2.Posté par lesage le 04/09/2009 07:18
Ce gars là est un lâche. Un manipulateur de la pire espece.

3.Posté par fesnam le 04/09/2009 07:44
J'aime bien le journal xibar,mais serieusement ce photo de Wade ne doit pas pas etre publie dans le web,bien que je suis opposant de ce regime et il faudrait un plus beau photo a l'avenir s'il vous plait. Ont dirait un photo pris aux environ de 3 heure du matin.

4.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 04/09/2009 07:59
Où est Wade ?

Même avec le strict respect qui est dû à l'institution présidentielle ...

Certes lorsqu'un village, prend le risque d'élire un chimpanzé domestiqué,

Les villageois ne doivent pas s'émouvoir que le singe vieillissant et sa guenon, se taillent dans la savane verdoyante en période de soudure et d'inondation,
après avoir volé les réserves alimentaireset saccagé les greniers .

Il n' y aura guère de reproche à lui faire s' il ne revient jamais d'exil.

La question essentielle est de savoir que fait Wade, présentement ?

Il s'amuse dans une clairière avec le babouin joueur, Karim naguère occupé à traire l'Ane-aussi

5.Posté par conquérant le 04/09/2009 09:41
"Certes lorsqu'un village, prend le risque d'élire un chimpanzé domestiqué,

Les villageois ne doivent pas s'émouvoir que le singe vieillissant et sa guenon, se taillent dans la savane verdoyante en période de soudure et d'inondation,
après avoir volé les réserves alimentaireset saccagé les greniers" .

Trop fort ce Dr Senghor!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!. la métaphore est à la fois saisissante et pathétique.Elle illustre hélas une bien triste réalité.Pauvre Sénégal!

6.Posté par Assises le 04/09/2009 10:41
Pour sauver l'Afrique il faut appliquer cette recommendation des assises nationales :

"Le Président de la République n´est plus chef de parti et lui sont opposables les principes de révocabilité et de responsabilité ; son mandat n´est renouvelable qu´une fois et aucun membre de sa famille (ascendant, descendant et allié au premier degré, conjoint) ne peut lui succéder directement; il est élu au suffrage universel direct et est le garant de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire, de la paix et du fonctionnement régulier des institutions.
Il est passible de poursuites judiciaires pour les crimes et délits caractérisés commis dans l’exercice de ses fonctions. En outre, il sera donné un contenu précis à la notion de haute trahison. "

7.Posté par pape le 04/09/2009 10:56
Nous sénégalais confondons:

liberté d'expression avec liberté d'injurier.
liberté de la presse avec liberté de calomnier.

Nous sénégalais ignorons ou faisons semblant d'ignorer que

la démocratie est encadrée par des lois (droits et devoirs).

De toute les façons de par notre comportements il n'est pas exagéré de dire que la démocratie que nous exigeons nous est parvenue avant que nous sénégalais soyons moralement et intellectuellement prêts.

8.Posté par Assises le 04/09/2009 11:18
Pour sauver l'Afrique il faut appliquer cette recommendation des assises nationales :

"Le Président de la République n´est plus chef de parti et lui sont opposables les principes de révocabilité et de responsabilité ;

son mandat n´est renouvelable qu´une fois et aucun membre de sa famille (ascendant, descendant et allié au premier degré, conjoint) ne peut lui succéder directement;

il est élu au suffrage universel direct et est le garant de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire, de la paix et du fonctionnement régulier des institutions.

Il est passible de poursuites judiciaires pour les crimes et délits caractérisés commis dans l’exercice de ses fonctions. En outre, il sera donné un contenu précis à la notion de haute trahison. "

9.Posté par mousse le 04/09/2009 11:31
reservons un accueille digne d un voleur a wade .........le jour de son arrivee....que les gens prepare des seaux d eau........et des pierres........qu on brule les pneus sur le passage de cette cortege..........de voleur........pour qu on dise a ces narcotrafiquants qui neme le pays vers le desastre que le peuple met fin a leur regne.......un president qui ne souci des souffrance de sa population...

10.Posté par 5 le 04/09/2009 16:32
accueillons le vieux avec des coups de baton

11.Posté par Oscar le 04/09/2009 16:48
Il ne faut pas se laisser divertir. Wade veut arriver en même te,ps que le rétablissement de l'électricité pour que les Sénégalais disent que quand il n'est pas là c'est le bordel et quand il revient, nous sommes sauvés. Il faut lui resever un accueil des plus froids sinon des plus violents. C'est un manipulateur. Il faut le dégager vaille que vaille en 2012.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State