Référence multimedia du sénégal
.
Google

SENEGAL: Le repentir d’une ancienne exciseuse qui plaide pour une croisade contre les récidivistes

Article Lu 11013 fois

Adja Maroun Touré, ancienne exciseuse établie à Médina Marie Cissé, revient sur les raisons qui l’ont conduit à ranger le couteau, tout en plaidant pour une croisade sans répit à l’encontre de personnes qui seraient tentées de reprendre du service.



SENEGAL: Le repentir d’une ancienne exciseuse qui plaide pour une croisade contre les récidivistes
A 63 ans, elle n’éprouve aucun mal à reconnaître le tort qu’elle avait causé jadis en excisant pendant plus d’une vingtaine d’année les petites filles de son village et de ses environs. Des personnes qui, aujourd’hui, ont adhéré à une convention proposant l’abandon total de l’excision.

‘’Je ne sais pas en quelle année j’ai commencé à exciser, mais cela remonte à loin, parce que je l’ai hérité de ma mère, qui elle-même l’a hérité de ma grand mère. Plus d’une vingtaine d’année après la disparition de ma mère, je n’ai fait que cela’’, explique l’exciseuse.

Tout en manifestant son dépit, cette vieille dame n’en souligne pas moins avoir exercé son métier sous le sceau de la tradition.

Malgré certaines récriminations, elle soutient que c’est sa culture et ses origines qui l’ont poussé à exercer ce travail.

Aujourd’hui, elle se dit satisfaite d’avoir rangé le ‘’bistouri’’, un vieux couteau à l’aide duquel elle accomplissait le travail d’excision, sans aucune anesthésie ou autre mesure élémentaire d’hygiène.

Mal nettoyé, c’est ce même instrument qui devait pourtant, à chaque fois, servir à exciser la ‘’prochaine victime’’.

‘’Je suis la dernière de ma famille a hérité de cette tache ingrate, mais grâce à Dieu, je ne le fais plus. Mon cœur ne l’accepte plus’’, a dit avec un brin de mélancolie Adja Maroun Touré en présence de sa fille, laquelle est aujourd’hui membre du Comité de pilotage chargé de lutter contre la pratique de l’excision.

Elle ajoute : ‘’dès lors que j’en connais maintenant les méfaits, c’est fini à tout jamais. Depuis qu’on nous a expliqué la souffrance que cela cause et les dommages que ça engendre, je ne le fais plus depuis un an. Je ne veux même pas connaitre une personne qui en fait’’.

Aidée dans sa tache par sa coépouse, Adja Maroun Touré excisait deux à trois filles par mois.

Au total, elle a exercé son métier pendant plus de dix ans, avant d’aller à Charlotte, en Sierra Leone. Elle rappelle qu’il lui arrivait même de revenir dans sa localité pour s’adonner à sa pratique et retourner ensuite à Charlotte.

‘’Mais depuis que je suis revenue, il y a quelques années, je n’en faisais presque plus, avant d’arrêter définitivement quand on nous a clairement expliqué que cela faisait mal et qu’il pouvait en découler des sanctions en cas de résistance’’, dit-elle.

Toutefois, elle s’estime heureuse, expliquant qu’il ne lui est jamais arrivé qu’on signale que les personnes qu’elles avaient excisées avaient eu à rencontrer un quelconque problème de santé.



LTF/ASG
Source APS

Article Lu 11013 fois

Dimanche 23 Novembre 2008





1.Posté par Deug le 23/11/2008 23:42
Dieu merci que les consciences ont changé. L´excision c´est vraiment cruelle.

2.Posté par deuk le 24/11/2008 00:16
vraiment c'est redugule l'excision pour moi jamais que je laisserais mes filles excisees mais aussi c'est rassurent que les viellles demons ont cessees de faire cette sale travail c'est pour cela la majorite des filles excisees ne sentent pas l'amour meme avec leurs epoux et c'est du pire danger pour la societe mais aussi dieu merci que le gouvernement les a convecus les excisseuses nouvelle generation a plussssssssssss

3.Posté par maty le 24/11/2008 11:05
c tres grave lexcision mai dieu merci kél a arrété

4.Posté par mairam le 24/11/2008 20:38
ELLES NE S AVENT PAS LE TORT QU ELLES ONT CAUSES A DES MILLIONS DE FEMMES DE PART LE MONDE.

FRIGIDITE
PROBLEMES LORS DE L ACCOUCHEMENT
STERILITE
ET J EN PASSE ; QUE LE BON DIEU PARDONNE LEURS ACTES ET LEURS DOULOUREUSES CONSEQUENCES

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State