Référence multimedia du sénégal
.
Google

SENEGAL-ISLAM-LITTERATURE: Nouvel ouvrage de Malal Ndiaye sur le Prophète : aperçu d’une lumière ’’ni saisissable ni cernable’’

Article Lu 12151 fois

’’A ceux qui aiment le Prophète’’, c’est le titre du nouvel ouvrage du Muquadam et conférencier Sidi Malal Ndiaye qui en vérité et comme il le reconnaît lui-même, entretient plutôt ses lecteurs de l’’’embarras’’ qu’il ressentit au plus profond de son être lorsqu’il fut amené il y a deux ans de cela à parler d’un être aussi complexe qu’insaisissable parce que ’’dépassant’’ les intelligences humaines.



SENEGAL-ISLAM-LITTERATURE:  Nouvel ouvrage de Malal Ndiaye sur le Prophète : aperçu d’une lumière ’’ni saisissable ni cernable’’
Paru aux éditions ’’Khäf-Noùn’’ le livre qui s’étale sur prés de 90 pages, est né de l’invite qui lui a été faite en juillet 2006 de remplacer au pied levé un conférencier chargé d’introduire le thème ’’La personnalité humaine et spirituelle du Prophète’’, lors du 4-ème colloque de l’association Dahiratoul Anfass (Le Cercle des Souffles), tenu à Fès au Maroc.

Le Muquadam, détenteur de la Grande Idjaza —il fut journaliste au Soleil dans les années 70— devait initialement en tant qu’invité d’honneur faire une contribution sur ‘’le sacré et le social’’, mais le conférencier principal ayant un problème de ’’vol à partir de New York’’, il est au finish propulsé au-devant de la scène. Choisi par l’un des responsable de la manifestation, Sidi Ibrahim Tidjani.

Commentaire de Salâmatou Daraini Sow du Niger, auteur de la préface : ’’Ce choix était loin d’être fortuit : intellectuel maîtrisant le tassawuf, la langue de Molière et la pensée gréco-latine, Sidi Malal Ndiaye était +l’homme de la situation+’’.

Pourtant, c’était loin d’être gagné, car d’après l’adepte tidiane, son ’’respecté Chérif’’ était ’’dans un grand embarras’’. Et pour cause ! ’’Il est, écrit-elle, d’abord difficile de décliner la demande du Sherif (Ndlr, Sidfi Ibrahim Tidjani) et ensuite comment présenter le Prophète qui est essentiellement lumière en dehors de toute temporalité, comment humaniser celui qui, après le Tawhid, parachève notre foi, celui est microcosme et macrocosme à la fois ? Comment présenter celui dont la mission traverse les épaisseurs de la Shari’a, de la Tariqa et de la Haqiqa d’Allah ?’’

Reprenant à son compte les questionnements de sa ’’talibé’’, Sidi Malal Ndiaye note, tout en soulignant la caractère ’’redoutable’’ de l’honneur qui lui était fait : ’’je redoutais encore le sujet qui m’était assigné. Si Dieu, selon la belle formule de Thierno Bocar de Bandiagara rapportée par Hampaté Bâ, +est l’embarras des intelligences humaines+, la +personne+ du Prophète, précisément parce que première lumière issue de la Lumière Primordiale (ANA MINE NOURILAHI …) n’est, rationnellement, ni saisissable ni cernable’’.

Mission impossible pour le Mouqadam ? Sa prouesse sera tout au long des pages du livre écrit dans un français accessible qui révèle la grande maîtrise par l’auteur de la chose coranique, de reconnaître ses limites dans la quête de l’identité du Prophète de l’islam tout en en nous faisant découvrir dans sa démarche pleine de modestie des facettes inconnues de celui qui ‘’était déjà prophète avant qu’Adam ne fût…’’

Lumière issue de la Lumière divine avant que ne soit ’’créée toute chose’’, le Prophète, indique Sidi Malal Ndiaye, ’’nous est venu avec un enseignement à trois degrés, offrant ainsi la possibilité de satisfaire tous les types d’aspiration religieuse’’.

Partant de là et faisant référence via sa vaste culture à de grands érudits de la pensée islamiques dont les grands dignitaires de la Tidjanya comme le Cheikh marocain Abdoul Aziz Dabbagh (homonyme du regretté Sage de Tivaouane, El Hadj Abdoul Aziz Sy), l’ancien journaliste se lance dans une série de questionnements ponctués de développements d’une grande densité heuristique.

Comment parler du Prophète quand on a affaire à ‘’un homme si hautement divin et pourtant si profondément humain ?’’, ‘’d’un homme qui avant même la révélation de sa mission faisait partie des +afrad+, ces grands sages +solitaires+ (ou +singuliers+) si haut placés que les connaissants les décrivent comme des +rapprochés+ (Al Mouqarraboûne) !’’.

Comment, martèle Sidi Malal Ndiaye, entretenir son assistance d’’’un homme dont Adam +entendait+ la…Lumière glorifiant Dieu alors qu’il était encore dans les reins de son ancêtre, produisant un bruissement semblable à celui des oiseaux ? d’’’un homme qu’ont dit illettré et qui est pourtant en même temps le +centre des intelligences et des significations+ ? d’’’un homme dont Dieu a créé les âmes à partir de son âme dans le royaume des premiers êtres créés, +dans la meilleure des formes’’ ?

’’Si célestiel’’ et ’’hautement divin’’ qu’il disait :’’J’ai des moments avec Allah. Dans de tels moments, rien ne peut se placer entre nous, ni l’ange le plus proche de Lui, un prophète’’, Mouhammad est assurément un personne complexe, reconnaît Sidi Malal déchiré à l’idée d’avoir affaire à un simple +bachar+ à la ‘’face sans nuque+ qui voit +partout+ et sans la lumière duquel +aucun secret ne serait apparu sur terre, aucune source n’aurait jailli, aucune rivière n’aurait couru’’ ?

Après une pique sans l’air d’y toucher aux ‘’littéralistes, éxotéristes purs et durs ayant appris la Religion comme on apprend les mathématiques (avec la tête et sans le coeur)’’ qui vont ‘’s’étrangler de rage’’ en lisant ses écrits, le Muquadam emmène enfin ses lecteurs à la communication qu’il fit sur commande expresse et à laquelle il ne pouvait se soustraire, y compris même en opposant ‘’un refus poli’’ à ses hôtes.

Ce fut sous forme d’un conte soufi. Intitulé ’’L’Etoile ou la naissance du prophète’’, il raconte dans de très beaux élans poétiques les circonstances de la venue au monde de ’’l’Envoyé de Dieu’’.

Beau, sublime et envoûtant, le conte ne se résume pas, il se lit (se savoure !) d’un trait, comme du reste l’ensemble des autres pages qui l’englobe et constitue le sixième ouvrage de Sidi Malal Ndaiaye, auteur déjà de ’’Lettre musulmane’’, ’’Epître sur les origines coraniques du soufisme’’, ’’Tariqa tidjane, rappels et clarifications’’, ‘’Mouhammad le maître de la voie’’ et ’’La Tidjania en questions’’.

Cheikh Tidiane Ndiaye
Source APS

Article Lu 12151 fois

Lundi 29 Décembre 2008





1.Posté par adjama le 29/12/2008 07:33
choucran Sidi Malal. Que DIEU te benisse Amin

2.Posté par assiar le 29/12/2008 11:13
Merci Monsieur Ndiaye.

3.Posté par un passant le 29/12/2008 12:28
que Dieu te garde pourque tu puisses toujours écrire sur le prohéte Mouhammad cet homme qui dépasse de loin les hommes et qui est l'élu préféré de Dieu je l'aime plusque tout au monde si je pouvais une seule fois le voir physiquement


4.Posté par MOUSSA le 29/12/2008 12:29
salam,
je voudrais savoir si quelqun sait comment avoir ce livre, puisque vivant aux etats unis je me demande comment faire pour avoir cet ouvrage.
thanks

5.Posté par baye le 29/12/2008 12:34
rien a dire sinon allusion a MOUHAMADOUL BOUCHRIYOU (MOUHAMADOUNE BACHAROUNE LAKAL BASSAR BAL HOUA KAL YAKHOUTI BAYNAL HAJAR) salla lahou halayhi wa salam wahala allihi wa sahbihi wa salam, wa radiya lahou hanil houtbil maktoumi CHEIKH AHMED TIJANI wa hani hilafil ahzami a sahiboul fayda al kanzil ahzam wa nouril moutalsam mawlana cheikh ibrahim ibn abdallah niass wa han jamiha khoulafa ihi

6.Posté par beug baye depuis saint-louis,ami mou baye le 29/12/2008 13:23
Voila un être multidimensuel saydina Mouhamed (qu'allah le béni) que le monde doit aimer et connaitre plus que toute chose,plus que nos deux parents.Vous savez cet être merveilleux qui est le prophète que nous a envoyé pour sauver l'humanité ne se soucier que nous c'est à dire sa communauté.même dans les derniers de sa vie.Donc nous devons lui êtres reconnaissants et suivre ses recommandations.L'humanité aura plus jamais un être comme lui de par sagesse,son amour envers sa communauté.Vous savez que Mohamed (PSL) avant de quitter ce-bas monde avait à son seigneur de supporter l'intégralité des souffrances de la mort par amour pour sa communauté:c'est un signe de l'amour.Donc chèrs musulmans rendons grâce et prions chaque jour que dieu sur notre bien-aimé Mohamed.N'essayons jamais de le comparaitre à un autre:nul n'est égal à lui.Nous devons l'aimer plus que tout au monde:c'est cela que devons de véritable musulman.merçi.

7.Posté par sopé Mohamed le 29/12/2008 13:25
Voila un être multidimensuel saydina Mouhamed (qu'allah le béni) que le monde doit aimer et connaitre plus que toute chose,plus que nos deux parents.Vous savez cet être merveilleux qui est le prophète que nous a envoyé pour sauver l'humanité ne se soucier que nous c'est à dire sa communauté.même dans les derniers de sa vie.Donc nous devons lui êtres reconnaissants et suivre ses recommandations.L'humanité aura plus jamais un être comme lui de par sagesse,son amour envers sa communauté.Vous savez que Mohamed (PSL) avant de quitter ce-bas monde avait à son seigneur de supporter l'intégralité des souffrances de la mort par amour pour sa communauté:c'est un signe de l'amour.Donc chèrs musulmans rendons grâce et prions chaque jour que dieu sur notre bien-aimé Mohamed.N'essayons jamais de le comparaitre à un autre:nul n'est égal à lui.Nous devons l'aimer plus que tout au monde:c'est cela que devons de véritable musulman.merçi.]u]qt

8.Posté par Aida le 29/12/2008 14:19
merci Cheikh Malal de nous apprendre encore plus sur le Prophete(psl).J'ai lu tous vos livres et c'était avec impatience que j'attendais le prochain ouvrage.Quand est il va sortir?

9.Posté par samir18 le 29/12/2008 14:39
toute forme de vie sur terre :zahiroun wa batinoun a ete nourri a la Lumiere du prophete de tous MOUHAMADOU RASSOULOULAHI (psl). c est tout noble d ecrire sur MOUHAMADOU (PSL) en verite faire des enseignements sur le prophete valorise donne un sens a notre vie. Seydi Mallal Ndiaye ziarr nala yalla na yalla yokk sa lerrr amine.

10.Posté par kifi bokoul le 29/12/2008 15:41
djeureudjeuf Cheikh malal et Monsieur Ndiaye c'est trés interessant en plus c'est ces genres d'articles kon a besoin dans ce site c'est vraiment trés interessant

Wa salam

11.Posté par dodo le 30/12/2008 14:53
Bismillahi Rahmani Ar-Rahim,
Mes encouragements sur ce Livre, que l'on aimerai vraiment posséder, nous sommes à Nouakchott, Ne nous oubliez pas, Que DIEU Tout Puissant nous guide droit sur ce Livre, et nous accorde Sa Grâce pour le lire et en tirer plus de profit.

Merci encore Cheikh Mamal N'Diaye, nous serons très attentif pour suivre ce Livre étant loin mais très près à cause de cette (Baraka du Livre) / de Nouakchott-Mauritanie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State