Référence multimedia du sénégal
.
Google

SENEGAL –COTE D’IVOIRE : (1-1) - Les “Lionnes“ hypothèquent leur chance

Article Lu 1492 fois

L’équipe nationale de football féminin a concédé un match nul (1-1) face à la Côte d’Ivoire, samedi dernier, au stade Iba Mar Diop, dans une rencontre “aller“ comptant pour les éliminatoires de la Can 2008 prévue en Guinée-Equatoriale. Après l’ouverture du score par Séréna Léna Gomis, la Capitaine du jour, à la 21e minute, les “Lionnes“ ont été rejointes à la 36e minutes par les Ivoiriennes dominatrices de cette rencontre. Un résultat qui hypothèque la chance des filles de Bassouaré Diaby, qui ambitionnait de qualifier le Sénégal pour une première phase finale.



SENEGAL –COTE D’IVOIRE : (1-1) - Les “Lionnes“ hypothèquent leur chance
“Un match nul à domicile est un résultat négatif“, admet Bassouaré Diaby, sélectionneur des “Lionnes“ du Sénégal de football qui ont été tenues en échec, samedi dernier (1-1) par la Côte d’Ivoire. De l’autre côté, son homologue ivoirienne considère “ce nul comme une défaite“. Dans tous les cas, aucun observateur ne pouvait s’attendre à une victoire des “Lionnes“. Ceci à cause d’une préparation bâclée. Les joueuses qui n’ont plus foulé les aires de jeu depuis les derniers jeux africains d’Alger, au mois de juin, n’ont eu que trois jours de regroupement pour se remettre en jambes. Voilà pourquoi ce match nul est plus que satisfaisant. Et c’est peut-être pour cette raison que, Madame Koudougnou Adelaïde, entraîneur de la Côte d’Ivoire, considère en ce match nul comme une défaite.

Les Ivoiriennes qui jouent encore leur championnat avec 13 équipes, ont démontré qu’elles étaient plus en jambes. Qu’elles étaient plus fraîches physiquement en dominant la rencontre de bout en bout avec notamment Zita R. Bancouly à la pointe de l’attaque.

Mais ce sont les Sénégalaises qui vont d’abord trouver la faille par l’intermédiaire de Séréna Léna Gomis contre le court de jeu. A la 21e la Capitaine des “Lionnes“ réussit un bon contrôle aérien avant de lober, de la pointe du pied droit, Ange M. Tiamale. Le stade explose ! Les supporters croient alors au miracle. Mais très rapidement, Ange Chiepo Atse, remet les pendules. A la 36e minute, l’attaquante bien servie à l’intérieur de la zone de vérité sénégalaise, fait abdiquer Oulèye Dièye, jusque-là imparable.

La Côte d’Ivoire, consciente de faiblesse physique de son adversaire met le pied sur l’accélérateur, mais manque d’efficacité. Si ce n’est le portier des “Lionnes“ qui sauve son camp, c’est la barre transversale ou encore son poteau qui vient à son secours. Dominée dans tous les compartiments du jeu, l’équipe sénégalaise réplique par des contres menées souvent par Mamy Ndiaye. Seulement la “Star“ des “Lionnes“ bute à chaque fois sur la muraille ivoirienne.

Les entrées de Bassine Thiaw et de Ndèye Bineta Dieng n’y changeront rien. Le Sénégal, comme on pouvait s’y attendre, a manqué terriblement de fraîcheur physique et peut savourer son match nul à domicile. Reste à savoir maintenant s’il pourra renverser la vapeur dans quinze à Abidjan.

Les équipes :

Sénégal : Oulèye Dièye – Séréna Léna Gomis (Capitaine), Absa Diop, Bineta Sylla, Ndèye Welende Ndiaye (puis Hourèye Sy), Marième Diop Yally, Khady Fall Sall, Mamy Ndiaye, Maty Diop (puis Ndèye Bineta Dieng), Seynabou Kane, Walimata Seyni Sèye (puis Bassine Thiaw)

Côte d’Ivoire : Tiamale Ange – Gnagno A. Jeanne, Coulibaly Valle Fatou, Kacou M. Akoua, Coulibaly Djelika, Essoh Jeanne Nalège, Kouassi M. Dibice (puis Koffi Nguessann), Bancouly R. Zita, Akaffou J. Rita, Bohoussou Huguette, Atse Chiepo Ange.

Réactions…

BASSOUARE DIABY, SELECTIONNEUR DU SENEGAL

“L’espoir est encore permis“

“C’est un résultat négatif, parce que nous voulions au moins avoir un but de plus pour essayer mieux se comporter à Abidjan. Mais malgré, le manque de préparation, faire un match nul à domicile est et reste un résultat négatif. Nous avons commencé très tardivement le regroupement. Ajouter à cela, le fait que l’équipe ne joue plus depuis quelques moments. Ce qui fait qu’il n’y avait pas de rythmes.

Nous avons beaucoup de problèmes dans les 15 premières minutes. Les filles ont accusé un coup de fatigue. Mais c’est compréhensible. Pour le match retour, nous allons nous entraîner pendant 10 jours pour aller affronter la Côte d’Ivoire qui est une très bonne équipe. Elle joue plus que le Sénégal actuellement. Mais au niveau des valeurs, elles se valent. Il reste une manche et l’espoir est permis. Je suis et je reste confiant jusqu’au dernier coup de sifflet de l’arbitre à Abidjan“.

KOUDOUGNOU ADELAÏDE, ENTRAINEUR DE LA COTE D’IVOIRE

“Ce nul est une défaite pour nous“

“Quand on n’arrive pas à gagner, on préfère prendre un match nul et ne pas perdre. Mais plus ou moins, j’accepte ce score d’un but partout parce que c’est un match que nous devions gagner. Rien que pour la première période, nous avons raté cinq occasions. Des buts nets. Dès la première mi-temps, on aurait pu gagner par (5-1) et tuer le match. Mais nos joueuses ont manqué de confiance, ajouter à cela, l’état de la pelouse. A notre arrivée, on nous a dit que nous allons jouer sur un terrain synthétique, nous nous sommes entraînés sur cette pelouse (Demba Diop). Et à la dernière minute, on vient nous dire que nous allons jouer sur un terrain qui n’est même pas gazonné où il y a des creux par endroits. On joue dans la boue. Nous n’avons pas été préparés à tout ça. Malgré tout ça, je crois que nous avons manqué d’efficacité devant les buts voilà pourquoi nous avons perdu ce match. Parce qu’il s’agit d’une défaite pour moi et non d’un match nul.

Nous avons un championnat de 13 équipes qui se poursuit et il est d’un très bon niveau. Nous sommes bien préparés aussi. Le président de la Fédération nous a donné des moyens cette année et il a toujours été à nos côtés. Idem pour la Direction technique et le président de la commission de football féminin. Cette forte mobilisation, nous a donné du courage. C’est pourquoi je dis que ce match nul est une défaite parce que nous avions toutes les capacités techniques et morales pour gagner ce match. Mais, il nous reste le match retour que je vois avec beaucoup d’espoir“.

Mamy Ndiaye (attaquante des “Lionnes“)

“Nous avons massacré les Ivoiriennes à Abidjan“

“Je ne dirais que nous n’avons pas bien joué. Nous avons fait ce que nous pouvions. Il ne faut pas oublier nous n’avons eu que trois jours de regroupement. Ce n’était même pas évident qu’on ait ce résultat. Et grâce au bon Dieu, nous avons pu obtenir un match nul. Ce qui reste à faire, c’est d’essayer de rectifier en perspective du match retour afin d’obtenir un bon résultat. Inchallah, nous allons bien nous comporter. J’ai confiance à nos coéquipières. Elles sont très braves. Elles se sont battues pour obtenir ce match nul. Ce qui fait que je reste sereine pour le match retour. Nous allons nous entraîner et nous allons les massacrer à Abidjan“. A une question relative à son poids visiblement en hausse. Elle répond : “Ce n’est pas du poids. Ce sont des muscles (éclats de rires)“.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1492 fois

Lundi 3 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State