Référence multimedia du sénégal
.
Google

SEDHIOU - RUMEURS SUR UNE ATTAQUE IMMINENTE A YARANG: Les populations déguerpissent leurs villages

Article Lu 12665 fois

La panique a fini de s'installer dans le Balanta­counda au sud de la région de Sédhiou. Avant-hier nuit, dans la communauté rurale de Yarang, un mili­taire en congé a aperçu une cinquantaine d'individus armés qui s'apprêteraient à attaquer les paisibles citoyens de cette localité. Les populations des dix vil­lages de cette contrée se sont enfuies massivement vers des localités environnantes.



SEDHIOU - RUMEURS SUR UNE ATTAQUE IMMINENTE A YARANG: Les populations déguerpissent leurs villages
Situé dans le département de Goudomp au sud de la région et à quelques encablures de la fron­tière bissau-guinéenne, Yarang a été le théâtre d'une panique générale après une longue accalmie. Avant-hier nuit, les pop­ulations de cette localité n'ont pu fermer l'oeil. Pour cause, une cinquantaine d'individus sup­posés appartenir au Mouvement des forces, démocratiques de la Casamance (Mfdc) ont fait irrup­tion dans les villages de Bagnima, Faradioto, Kossy... a appris un militaire en congé dans cette con­trée. Ce dernier a alerté toutes les populations. Ce fut alors la panique totale, dans la commu­nauté rurale; d'où le déplacement massif de la population. Craignant des attaques, les populations des dix villages de cette zone se sont réfugiées vers d'autres localités environnantes comme Samine, Tanaff, Goudomp, Diattacounda, etc., car redoutant une attaque. Ils ont emportés avec eux tout ce qu'ils peuvent en biens matériels et leur cheptel.

D'après nos sources, d'autres habitants entendent se réfugier dans le Boudhié à l'ouest du département de Sédhiou et à Sédhiou même.

Alertés, des hommes en tenue se sont vite arrivés sur les lieux pour assurer la sécurité.

Joint au téléphone, le président du conseil rural de Yarang, absent lors du passage des individus armés, nous a appris qu'il a rendu visite à quelques populations déplacées hier même. Par ailleurs, le Pcr de Yarang demande à l'Etat de renforcer le dispositif de sécu­rité avec l'implantation de camps militaires dans cette localité en particulier dans le Balantacounda et le long de la frontière.

Le Balantacounda a été le théâtre d'attaques et de pillages dans la région de Sédhiou. Après une accalmie, voilà que la psy­chose de la violence refait surface dans cette contrée. Il y a quelques mois, une attaque des hommes armés avait fait plusieurs victimes du côté des militaires. Le 10 janvi­er, un mort a été enregistré dans le village de Bindaba situé à quel­ques kilomètres de la commune de Goudomp lors d'une attaque des éléments supposés appartenir au Mfdc.

Adja Fatoumata FATY
Source Walf Grand Place

Article Lu 12665 fois

Dimanche 24 Janvier 2010





1.Posté par lom le 24/01/2010 17:23
Je me demande si notre armée est vraiment solide.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State