Référence multimedia du sénégal
.
Google

SEDHIOU : APPUI AUX COLLECTIVITES LOCALES: L’Adm injecte 400 millions dans la commune de Sédhiou

Article Lu 1583 fois

Dans le cadre du partenariat qui la lie aux collectivités locales, l’Agence de développement municipal du Sénégal (ADMS) vient de dégager une enveloppe de 400 millions de francs CFA pour la commune de Sédhiou en vue de réhabiliter ses infrastructures urbaines. Révélation faite le vendredi 02 Mai dernier à Sédhiou par le Directeur général de l’ADM à l’occasion de la signature du contrat de ville.



SEDHIOU : APPUI AUX COLLECTIVITES LOCALES: L’Adm injecte 400 millions dans la commune de Sédhiou
C’est une enveloppe de quatre cents millions en valeurs de nos francs qui vient d’être octroyée à la commune de Sédhiou par l’Agence de développement municipal du Sénégal(Adm). La signature du contrat de ville a eu lieu vendredi dernier, entre les représentants des deux institutions partenaires.

Cette manne servira à réhabiliter la voirie communale urbaine, l’assainissement et la consolidation des équipements marchands qui ont été exécutés dans le cadre du programme d’Appui aux communes (PAC), renseignent les termes du contrat.

Le deuxième aspect à trait au renforcement des capacités des agents municipaux pour, dit-on, mieux les outiller à faire face aux enjeux de suivi des ouvrages.

Dans cette même rubrique, est inséré l’équipement de bureau dont les outils informatiques. Le troisième volet prendra en charge le programme d’entretien prioritaire dont la vocation est de permettre à la commune de faire face à l’entretien de toutes les réalisations faites par la commune.

Sédhiou, un bon élève de l’ADM d’après son directeur général

A en croire le Directeur général de l’ADM, le choix de Sédhiou résulte d’une transparence de la gestion des ouvrages antérieurement réalisés dans la commune. « Il a fallut un double audit à Sédhiou qui consiste à apprécier tous les équipements qui sont réalisés particulièrement ce que nous avons réalisé dans le cadre du PAC, ceux qui ont été faits par d’autres partenaires et ce qu’a fait Sédhiou ville, elle-même.

C’est donc sur cette base que nous avons identifié ensemble, dans le cadre de notre partenariat fécond et démocratique, un certain nombre de projets pertinents jusqu’à concurrence de l’enveloppe financière qui leur a été allouée », a déclaré le DG de l’ADM Mouhamadou Kabir SOW.

Pour rappel, une validation de l’ensemble des programmes de l’Adm a été faite en présence des maires du Sénégal. La banque mondiale a mis sur la table le financement à côté de l’AFD qui y a mis quinze millions d’Euro et l’Etat du Sénégal dix sept milliards de francs CFA.

Une très grande rencontre a eu lieu à Dakar pour discuter de la répartition de ce montant à partir de critères jugés « transparents et démocratiques ». A noter que le financement total alloué à la commune n’est pas entièrement gratuit. Une bonne partie (non définie par la direction générale) est donnée sous forme de subvention et une partie prêt qui est accordé sur une période de douze ans : « ce prêt est remboursé mensuellement. Et il y a une partie qu’on appelle auto financement qui est tirée de l’excédent des recettes par rapport aux dépenses. »

Si la commune parvient à mettre en place ses financements, c’est parce qu’elle gère bien, selon M. Sow, c’est-à-dire ses recettes dépassent ses dépenses. Mais dans le cadre de l’exécution du programme, il a été retenu un certain nombre de principes pour que, au cours de ces quatre années, les recettes puissent augmenter régulièrement chaque année ; que les dépenses également soient mieux maîtrisées. Ce qui permettra d’augmenter aussi l’épargne. Et ainsi, les communes mieux nanties pourrons financer leurs programmes à partir de recettes propres.

S’exprimant à ce sujet, le député maire de Sédhiou fait remarquer ceci : « je ne peux que m’en réjouir et en être fier. J’ai été investi sur la base de la confiance des populations et je dois montrer que je mérite bien cette confiance. C’est pourquoi nous nous battons régulièrement à honorer nos engagements pour prétendre à d’autres prêts dans le cadre de notre partenariat avec l’ADM dont je remercie au passage le directeur général pour ses témoignages réconfortants. Et vous savez ici dans la région de kolda de manière générale nous sommes classés parmi les plus pauvres et donc nous avons un très grand défi à relever. »

« Quand j’entamais pour la première fois un mandat municipal j’avais des frayeurs. J’ai trouvé ici un budget de vingt millions de francs CFA avec une dette de plus de quarante millions de francs CFA. Non seulement je ne pouvais même pas payer les agents municipaux que j’avais mais j’étais obligé chaque mois de me référer au payeur général du trésor pour m’autoriser à faire des découverts et à payer les agents municipaux ; pour vous dire comment la commune a souffert et sur quel pieds nous sommes partis. Nous étions en 1990 », explique le maire de Sedhiou Balla Moussa Daffé en présence du préfet du département Magatte Diallo et de plusieurs autres chefs de service.

A la suite de la concrétisation de cette signature de contrat de ville, des séances de travaux techniques s’étaient poursuivies jusqu’au lendemain. Pour le citoyen lamda, si ces ouvrages sont menés comme il se doit, la ville de Sédhiou sortirait quelque peu la tête de l’eau du désespoir qui l’éclabousse à chaque coin de rue du fait du piètre état de la voirie communale et de ses équipements marchands en désuétude.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1583 fois

Lundi 5 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State