Référence multimedia du sénégal
.
Google

SECURITE - Peur sur les obsèques de Nino Vieira à Bissau: Abdoulaye Wade recule face au danger

Article Lu 11766 fois

Une alerte de type militaire jugeant dangereuse l’atmosphère qui prévaut à Bissau a conduit le président sénégalais à annuler son voyage dans la capitale guinéenne où, aucun chef d’Etat étranger n’était présent.



SECURITE - Peur sur les obsèques de Nino Vieira à Bissau: Abdoulaye Wade recule face au danger
Le président de la République aurait bien voulu être présent aux obsèques de Joao Bernardo Nino Vieira, assassiné par des «hommes non identifiés» le premier week-end de ce mois. Autant par solidarité avec le défunt président dont il se disait proche, et sa famille qui, elle, est partie de Dakar pour rejoindre Bissau, que par nécessité par rapport à un pays où le destin du Sénégal est susceptible d’être mis en péril.

Les services de la Présidence avaient bien prévu que Me Abdoulaye Wade assiste à l’inhumation du Président Vieira. Dans le communiqué du Conseil des ministres tenu le 5 mars dernier, ce déplacement à Bissau était mentionné et calé pour lundi 9 mars. Mais, les exigences de la sécurité d’Etat ne sont pas toujours compatibles avec celles d’un politique comme Me Wade. Selon nos informations, les renseignements militaires ont fortement déconseillé ce voyage au motif que la sécurité du chef de l’Etat sénégalais ne pouvait être assurée dans un environnement incontrôlable comme Bissau. Les conditions particulières dans lesquelles le général Tagme Na Wai a été exécuté, ainsi que l’ambiance délétère régnant actuellement dans la capitale guinéenne, ont servi d’argumentaire principal à l’annulation du voyage programmé de Me Wade. Des bombes téléguidées, ça ne fauche peut-être pas forcément les autres. L’alerte a été entendue et retenue. C’est le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Cheikh Tidiane Sy, qui a finalement représenté le Sénégal.
A posteriori, le président sénégalais a, sans doute, pris la bonne décision, d’autant plus qu’il aurait été le seul chef d’Etat étranger présent à Bissau. Eu égard aux récriminations soulevées, il y a quelques semaines, par son soutien à la junte guinéenne qui s’était emparée du pouvoir, aussitôt après le décès de Lansana Conté, Me Wade a préféré s’aligner sur la «communauté internationale». Car hier, il n’y avait trace d’un chef d’Etat à Bissau. Ce sont, en général, les chefs de missions diplomatiques qui ont représenté leur pays à la cérémonie. Apparemment, personne y compris le président sénégalais, ne voulait donner l’impression de cautionner la situation actuelle de pré-chaos.
Concernant la cérémonie de deuil en elle-même, notre confrère Antonio Silva nous a signalé que la famille de Nino Vieira a refusé de se rendre au cimetière municipal de la capitale, après l’hommage rendu au défunt Président dans les locaux de l’Assemblée nationale. Ce boycott est survenu à la suite d’une mésentente entre les militaires et les Vieira à propos du lieu d’inhumation. Une partie de ceux-ci devaient revenir à Dakar, hier soir.

A Bissau, les politiques sortent peu à peu de l’ombre pour condamner les violences survenues au début du mois. Intervenant hier sur les antennes de Rfi, Idrissa Diallo, Secrétaire général du Parti de l’unité nationale (Pun), a jugé indispensable la création d’une Commission d’enquête internationale indépendante. Il a également considéré comme impossible, l’organisation d’élections sérieuses dans deux mois, comme stipulée par la constitution du pays. Sur la même longueur d’ondes, Antonio Silva a dénoncé, à son tour, ce qu’il appelle un «coup d’Etat» perpétré par un «groupe politique» en fonction au sommet de l’Etat. Il s’étonne, par ailleurs, que le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et le Cap-Vert (Paigc) soit le seul parti politique à n’avoir pas encore condamné les pogroms survenus dans le pays.

Source: Le Quotidien

Article Lu 11766 fois

Mercredi 11 Mars 2009





1.Posté par essamaye le 11/03/2009 16:32
Je pense que c'est une sage décision et celà peut pousser les guinéens à prendre conciance de leur vie politique,que ce n'est pas en s'éliminant que l'on développera leur beau pays

2.Posté par dikha le 11/03/2009 17:17
Mame Laye sa khéssal bi masséwoul prend la crème civic plus du créme vit-fé et mélangé avec un peu de néoprosone ça ira mame boye

3.Posté par lamiss le 11/03/2009 17:40
chou!!foto bi graaw na !!! lol

4.Posté par arabe le 11/03/2009 17:48
ce zombie fait peur aux enfants, il doit être mis en cage avec sa famille. nos enfants risquent de ne pas dormir le soir ou de faire des cauchemars de ce sale satan.

5.Posté par lo le 11/03/2009 20:26
mé pabi foto bi graw na dé !!! ah non les journalistes un peut de respect au vieu kamém!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State