Référence multimedia du sénégal
.
Google

SECURITE DE JULES DIOP A PARIS «Je suis obligé de veiller à ma sécurité partout où je me déplace...»

Article Lu 11165 fois


SECURITE DE JULES DIOP A PARIS «Je suis obligé de veiller à ma sécurité partout où je me déplace...»
Veiller sur sa sécurité, nuit et jour : voilà le quotidien du journaliste-chroniqueur, Souleymane Jules Diop. «Quand des Sénégalais sont agressés par des prétendus gardes du corps du président de la République et que vous partagez la même communauté de vie, la même communauté sociale, vous pouvez comprendre que moi qui vis au Canada, avec ma langue, je puisse avoir des inquiétudes.» L’ancien collaborateur de Idrissa Seck sait qu’il encoure des risques. Le précédent Talla Sylla est là pour l’obliger à se méfier en permanence : «Je suis obligé de veiller à ma sécurité partout où je me déplace. Avant l’alternance, je n’aurai jamais pensé qu’un Sénégalais aurait besoin de veiller à sa propre sécurité, si un jour Wade devenait Président.» Cette situation, il la vit péniblement : «C’est dommage quand je me rends compte que je ne peux pas me rendre au Sénégal. Même en France, je ne me sens pas en sécurité.» En l’invitant à débattre avec les Sénégalais, le Forum Res Publica était donc prévenu. Les organisateurs sont partis d’un fait : malgré la distance entre la France et le Sénégal, il fallait tout de même parer à toute éventualité.

Pour le dîner-débat organisé à l’hôtel All Season de Bercy, les candidats devaient d’abord s’inscrire sur le site de l’association. Ensuite, on leur attribue un code par lequel on les identifiera. Le lieu du dîner-débat n’était connu que des inscrits. «Notre devoir était de prendre des précautions», explique Mansour Guèye, un des principaux animateurs de l’association. Qui ajoute : «En tant qu’association reconnue, on avait déclaré la manifestation à la préfecture, on sait que la police a fait quelque chose sur le plan de la sécurité, mais on ne sait pas quoi.»

Samedi, lors de la conférence publique au Panthéon-Sorbonne, l’accès était libre. Mais la sécurité restait de mise. Le Forum Res Publica avait, en effet, engagé deux «colosses» pour veiller à la sécurité de Jules Diop. Durant toute la conférence, les deux agents sont restés debout en face du public. «C’est une mise en scène», dénonce Bintou Seydi, qui faisait partie de la délégation du Pds venue apporter la réplique au conférencier.


Recueillis par Thierno DIALLO - Correspondant en France

Source: Le Quotidien

Article Lu 11165 fois

Mardi 25 Mars 2008





1.Posté par alou le 25/03/2008 20:41
oui mon cher il faut tjs veiller à ta sécurité car ces chiens sont capables de tout et ils ne sont pas à leur premier crime.ET J'EN SUIS SUR QUE TOUS TES SYMPATISANS CRAIGNENT POUR TOI TOI MAIS LA PROTECTION DE DIEU N'EST EGALE à RIEN.QUE DIEU TE PROTEGE

2.Posté par mami le 25/03/2008 22:18
god bless you

3.Posté par yameuneu féne le 25/03/2008 22:54
je vois dans tes chroniques que tu en rajoutes un peu
mais bon mes felicitations ken meme mais je dois tedireque l'organisateur de l'oci a le droit detre pd s'il le souhaite.
bon ducourage de grace n'en rajoute plus jules un de tes fans

4.Posté par MARVEL le 25/03/2008 23:00

SJD est vraiment mal placé pour donner des leçons de courage à l'opposition et à la société civile


Il semble que Souleymane Jules Diop, depuis son tendre Canada (ou en France et aux USA lorsqu'il se balade), ne digère pas l'indifférence à son égard que montre l'opposition, quelques membres influents de la société civile et des journalistes connus pour leur professionnalisme et leur liberté de pensée. Il est vrai que nous n'entendons jamais ceux-là faire la moindre référence à SJD ou à ses dires. C'est d'ailleurs plutôt le contraire, SJD qui prétextant d'être au courant de tout ne fait souvent que répéter ce que ceux-là ont déjà dit. C'est certainement cette indifférence qui pousse régulièrement SJD à de véritables séances d'intoxication contre eux, des intoxications que l'on lui fait remarquer depuis plus de deux ans et avec des démentis clairs à l'appui, mais il continue à persister dans ses contre vérités.

La démarche de SJD est douteuse, si malhonnête à certains égards car elle consiste à dire "Wade est le diable, mais tous les autres qui veulent prendre sa place ne sont pas mieux ou pires, de plus toute opposition et société civile qui vous dit une chose à part moi, sachez qu'ils sont des incompétents, des traîtres, des vendus, manquent de courage, et ne méritent pas que vous les souteniez, ………..". Il n'aura jamais l'effet escompté comme cela si c'est l'éradication du régime kleptocratique wadien qui est son objectif.

Il y'a énormément de points qui peuvent être soulignés dans le parcours de SJD, dans ses nombreux discours, ses émissions, pour démontrer cela comme certains le font déjà depuis un bon moment. Mais nous allons juste prendre l'occasion de sa dernière chronique pour souligner quelques points.

1° L'intoxication sur le pseudo accord de l'opposition au sujet du report

SJD raconte (dans son émission comme dans sa chronique) que certains membres de l'opposition priaient ou ont démandé également à reporter les élections. Il est très facile de savoir que c'est de la pure invention.
Pourquoi SJD qui a cité le nom de tout le monde, révélé tant de choses, ne cite t-il pas le nom de ces traîtres qui selon lui feraient croire qu'ils s'opposent alors qu'ils négocient en dessous avec Wade ? Qui se disant patriote et sincère hésiterait à donner ces noms à part quelqu'un qui n'a aucun nom à donner ?

Je ne parle même pas de l'histoire, selon SJD, de la maladie de Dansokho qui aurait été prise comme prétexte par l'opposition pour annuler une manifestation décisive. C'est enfantin et SJD prend les gens pour des cons. Libres à ceux qui le sont de croire à ces enfantillages

SJD avait usé de la même stratégie pour tenter de discréditer un Niasse à qui il ne pardonne pas de n'avoir pas donné suite à ses sollicitations d'informations ou d'interview. Je crois aussi savoir que d'autres leaders de l'opposition avaient refusé ces discussions. Ils ont leurs raisons car SJD n'est pas ou n'est plus un journaliste.



2° La contre vérité au sujet des listes de l'opposition

SJD dit aussi que l'opposition n'était pas prête de toute façon pour les locales alors que - tout le monde a vu l'opposition bien préparée et très motivée à aller à ces élections - tout le monde a vu l'opposition se présenter au niveau de l'administration pour déposer ses listes, et renvoyée comme un malpropre en toute illégalité par cette administration qui se devrait d'être neutre et respectueuse des lois.


3° Ses soi-disant contacts avec l'opposition

Quelle opposition serait en permanence en contact avec SJD pour lui livrer des informations dégradante sur elle-même. Si par contre SJD parle à des gens qui se disent de l'opposition alors que leur seul objectif est de profiter de son audience et lui racontent plein d'âneries pour qu'il les répète, et au diable la pertinence, cela ne l'honore certainement pas,



4° Son incohérence au sujet des fraudes électorales

Si pour SJD Wade n'a pas usé de techniques de fraude pour détourner les suffrages à son profit et se faire réélire, pourquoi alors SJD parle t-il dans sa chronique de "journée de deuil national au lendemain des élections" ? Trouve t-il cohérent que 56 % des sénégalais soient tous plongés en état de deuil après la victoire de leur candidat ? Tout le monde peut parler de deuil national sauf SJD, à moins qu'il nous donne une autre explication de ce deuil à part celle qui saute aux yeux



5° Son plantage spectaculaire au sujet des législatives

Tout le monde se souvient aussi de son plantage spectaculaire au sujet des législatives pour lesquelles SJD soutenait partout que les sénégalais iraient voter en masse et ne suivraient jamais l'appel au boycott de l'opposition. Le résultat, SJD se garde d'en parler depuis lors (sauf très timidement) dans la suite de ses commentaires. Plus de 80 % des sénégalais n'ont pas été de son avis.


6° Son incohérence grossière au sujet du boycott ou non boycott

- SJD avait traité l'opposition de tous les noms parce qu'elle était restée à l'Assemblée National après le report des législatives de Juin 2006, leur reprochant de tenir à des postes. Pourtant tous les leaders étaient sortis de l'Assemblée pour laisser les "petits" prendre leurs places.

- Quelques mois après, cette même opposition, qui selon SJD s'accroche à des postes de député, accepte de cracher sur 5 ans de poste à l'Assemblée en posant un acte symbolique par un boycott, et c'est le même SJD qui crie au scandale en disant qu'il ne faut jamais être absent de l'assemblée,

- Le même SJD nous revient encore pour crier au scandale contre l'opposition coupable de ne pas boycotter les postes d'élus locaux après le report des locales

- Demain, SJD insultera l'opposition si elle s'aventurait de boycotter les élections locales


7° SJD est très mal placé pour parler du manque de courage de l'opposition

SJD loue la manière dont Wade s'opposait par rapport à cette opposition qui se dit républicaine.

- D'abord, Senghor et Diouf, malgré leurs nombreux défauts n'ont pas atteint les extrêmes que dépasse allègrement Wade. D'ailleurs, autres temps, autres mœurs.

- De plus, si Wade était un si fantastique opposant, pourquoi a-t-il duré 26 ans dans l'opposition ? Combien de fois ne s'est-il pas compromis, fait humilier, fait emprisonner, fait ministre ? D'ailleurs, Senghor n'a-t-il pas placé tranquillement son dauphin sous les yeux de Wade (l'opposant extraordinaire) et sous les yeux des sénégalais ?

- Cette opposition-ci n'en est qu'à 7 ans d'opposition et ce sont des sénégalais tétanisés, terrés chez eux quand il faut manifester, ou planqués au Canada qui osent la qualifier de molle. Peut-on reprocher déjà à ces vieux et moins vieux, malades pour certains, les Niasse, Dansokho, Bathily, Momar Samb, Tanor, de manquer de courage, et de ne pas mettre le feu dans les bus, les cabines, etc… Où sont les sénégalais qui ne mangent pas à leur faim quand ceux là qui ont pourtant tout les appellent dans la rue ?

C'est malhonnête de tirer continuellement sur ces braves gens qui ont refusé depuis 8 ans toutes sortes d'offres, là où des transhumans ont fait le grand saut pour 10 ou 100 fois moins. Que peuvent-ils faire si les sénégalais qui doivent bouger veulent que tout soit réglé pendant qu'ils sont tranquillement à la maison ?

- Mais toi SJD qui dénonce une opposition molle, que fais-tu à des milliers de kilomètres ? Pourquoi ne prends-tu pas exemple sur les Abdou Latif Coulibaly, sur les Yérim Seck, sur les Madiambal Diagne, sur les Soro Diop, sur les Penda Mbow, sur les Tamsir Jupiter, sur les Mouhamadou Mbodj, les Jacques Habib Sy, etc… Que n'ont-ils pas dit sur ce pouvoir kleptocratique, sans devoir s'exiler pour le faire ? Crois-tu être plus courageux parce que tu participes à des manif à New York où il y'a plus de force de l'ordre chargés d'assurer votre sécurité que de manifestants ?


Condamner ce régime qui est en train de tuer ouvertement le pays est un devoir de tout citoyen. Mais dire derrière que les autres ne valent pas mieux, sont des incompétents, des ignorants, etc…, consiste à dire ..... "laissez alors ce régime à sa place en attendant". ... surtout sur base de mensonges est une démarche dangereuse, malhonnête et hypocrite.

Cette indifférence de l'opposition ou de la société civile à l'endroit de SJD a peut-être des explications, et SJD devrait essayer de les trouver, plutôt que de travailler à les dénigrer et à jeter du sable dans la marmite. SJD pousse ceux qui sont encore sensible à ses propos, soit à voter pour que se perpétue le régime wadien, soit à s'abstenir de voter, et dans les deux cas, c'est "le diable" qui est gagnant et qui doit bien en rigoler.

Qu'il dise pourquoi Wade est le diable, et son fils le grand homo qui n'étonne personne, Wade et Karim ont suffisamment de larbins pour essayer de contredire SJD ou argumenter si c'est faux. Ce n'est pas à nous de le faire.

Mais que SJD dise que tous les autres en face, opposition comme société civile ne sont pas mieux, et souvent avec mensonges, là c'est à ceux qui savent ce qu'ils veulent et pas son contraire d'apporter la réplique à SJD le paka niarri bords.

Oui à la rue, oui à la manière forte, oui au face à face. Nous l'avons tous trop dit. Mais franchement, SJD le planqué est-il le mieux placé pour reprocher à ces braves gens, moins jeunes, vieux ou malades pour certains de ne pas en faire leur quotidien, surtout si les sénégalais, des lutteurs par ci, des judokas par là, des spécialistes de khons par là bas, des sprinters ailleurs, etc…., n'ont cessé de briller par leur absence lors des précédentes manifestations, que ce soit de cette opposition, des syndicalistes, de la société civile, des paysans, du cercle des intellectuels, etc.., et peu importe l'objet ? Les sénégalais avaient toujours une bonne raison pour ne pas descendre dans les rues, et SJD leur en donne une de plus en leur disant "opposant yi, ay naffekh ak ay tapette la ñu, tout ce qu'ils font, djarouko". Viens montrer le chemin alors SJD.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

5.Posté par paco le 25/03/2008 23:44
" Mister grande gueule ! rends moi service ferme ta grande gueule ; si t'as rien à dire tais toi ; si t'as rien a dire casse .... " chante alpha blondy en s'adressant à tiken Jah fakoly ; T'es comme tiken, vous chercher le mal et divisez les peuples ; retourne dans ton pays et essaies de partciper à batir l'édifice ; Les dignes fils de ce sénégal sont à colobane, sandaga, nos papas, nos mamans, nos jeunes étudiants, bravent la chaleur, les montagnes pour y arriver et changer le sénégal.....Les temps sont durs partout mais au moins nous avons la paix ; on est pas comme les Kenyans, les rwandais, les burundais, mais on a la paix... fous nous la paix alors jules

6.Posté par tiabléé bléééé le 26/03/2008 11:08
c toi ki devré fermer ta gueule paco
yéne aye compléxés ngéne ,sjd sil a kelk choz a dire il na ka allé o senegal,
l homme se croi tt permi de dire , et se prend pour MR JE SAIS TT ok.
dafa yombe koi, tok sa micro pour critiké tt le monde mm lopposition,
il se fou de la gueule des gens.
C NORMAL AUSSI SI YA K DES CONS POUR TéCOUTé ET TE SOUTENIR EN TE DISANT OUI Té DANS LE BON CHEMIN, ALORS K Té UN BON A RIEN KI CHERCHE K LA NOTORIETE,UN PROFITAR KI UTILISE WADE POUR SE FAIRE UN PAS
QUI VIVRA VERRA

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State