Référence multimedia du sénégal
.
Google

SCENATORIALES - Défaite du Pds à Vélingara : 3 responsables libéraux seront traduits en Conseil de discipline

Article Lu 1365 fois

Après avoir entendu des membres du Pds, à l’issue des élections législatives, pour leur supposé rôle joué dans la défaite de leur parti au niveau de certaines localités, les membres du Conseil de discipline dudit parti auront en face d’eux trois responsables de Vélingara accusés d’être à la base de la défaite de leur candidat aux sénatoriales.



La défaite infligée au Pds par les libéraux de Vélingara, lors des élections sénatoriales, ne restera pas impunie. Le parti au pouvoir a déjà ciblé 3 responsables politiques du département considérés comme les cerveaux du mot d’ordre de vote-sanction. Le président de la fédération départementale est l’un d’eux. Il confirme : «Le Président Ablaye Faye m’a appelé pour me dire que je devrais répondre à une convocation du Conseil de discipline du parti, relativement à ce qui s’est passé le 19 août dernier à Vélingara.» Soumah Baldé a livré les noms de ses deux autres camarades, qui devront être à ses côtés devant le Conseil. Il s’agit de : Barsa Soumboundou, président du conseil rural de Wassadou et Ousmane Baldé, sans poste officiel au sein du Pds, mais tout de même influent.

Le premier nommé assume sa part de responsabilité dans la raclée subie par son parti devant Aj/Pads. «J’assume, j’ai voté et fait voter contre le Pds. J’assume mon acte.» M. Baldé ne craint pas de subir une sanction. «Le parti m’a de tout temps sanctionné. Je n’ai rien reçu du parti. Aujourd’hui, c’est le parti qui me doit et non le contraire. J’ai même hâte d’être entendu par le conseil de discipline.» «Président Baldé», comme on le surnomme, a réitéré sa fidélité au Pds qu’il n’a pas quitté depuis son adhésion. Il revendique sa victoire lors des législatives de 2001 alors que plusieurs de ses camarades avaient contesté les investitures.

Ce proche de Amadou Bèye Baldé de donner les raisons de son acte : «Moussa Mballo, que le parti a imposé, n’est pas connu dans le département. Il n’est pas en mesure de citer trois responsables au niveau des 10 communautés rurales. Les militants veulent des responsables qui habitent avec eux, qui règlent leurs problèmes sociaux et non quelqu’un qui n’est à Vélingara que pour des élections. Dans nos propositions d’investiture, Moussa est suppléant devant l’inspecteur Kabiné Diané. Que ceux qui ont changé assument. C’est le parti qui s’est sanctionné.»

Le résultat, c’est une défaite du parti majoritaire dans le département face à Aj/Pads. Sans trop dépenser, Souleymane Barry, conseiller rural de Linkéring, est sénateur avec 153 voix contre 76 pour le candidat du Pds alors que toutes les collectivités locales, à l’exception de la commune, sont dirigées par des libéraux.

LES LEÇONS A TIRER

Le candidat sénateur du Pds, à la veille du scrutin de dimanche dernier, flairant le vote-sanction disait : «Les militants libéraux de Vélingara sont disciplinés. Ils l’ont prouvé lors des dernières élections. De toute façon, ils voteront, pour le parti et pour le Président Wade, et non pour Moussa Mballo.» En faisant cette déclaration, Moussa Mballo était à mille lieux de comprendre que c’est l’autorité du parti et celle de son secrétaire général national qui sont défiées. Leur manière de faire, de considérer les militants à la base. C’est l’avis de Abdoulaye Sabaly, conseiller rural à Kandia. Pour ce libéral, «il n’est plus question d’accepter des parvenus parachutés par le parti. Que toute personne qui aspire à des responsabilités politiques reste auprès des populations. Le parti ne peut pas à partir de Dakar, à chaque fois, nous imposer des personnes, sans base politique, à élire». Une vision battue en brèche par ce conseiller rural de Kounkané sous couvert de l’anonymat : «Les auteurs du vote-sanction ont contesté le choix du parti. C’est un acte d’indiscipline qui ne doit pas rester impuni. Si le parti laisse faire ce sera l’implosion. De toute façon, il y avait 16 candidats pour les investitures. Il fallait en choisir un. On ne peut pas prendre tout le monde. Aucun candidat n’allait faire l’unanimité, quelque soit son profil.» Pour Abdoulaye Baldé, enseignant : «Ce vote-sanction est un non-sens. Car, il n y aura pas de suite. C’est-à-dire qu’il faudra qu’après, ces mêmes personnes ne courent pas derrière le parti pour des prébendes. Il faut qu’ils prennent leurs responsabilités.» Il craint qu’à cause de cet acte, Vélingara soit oublié. Car, la promotion de tout cadre, fils du département pourrait être contestée par des frères de même parti. Ce sera un bon prétexte pour faire perdre Vélingara. «Nous avons déjà perdu le poste de Pca de la Sodagri pour ces mêmes considérations», a-t-il renseigné. Mahamadou Kandé économiste, pense que le parti a été sacrifié sur l’autel de querelles de préséance dont seuls les vieux opportunistes sont capables. Il en appelle à un renouvellement du personnel politique. «Ce qu’il nous faut à Vélingara, c’est une alternance générationnelle. Il faut insuffler du sang jeune dans le parti et se départir de la vieille garde qui doit prendre la retraite.» Mamadou Bâ, secrétaire municipal, à la veille de ce scrutin, ayant flairé la menace de vote-sanction contre Moussa Mballo, écrivait que c’est faire preuve d’hypocrisie en acceptant l’argent de campagne tout en mijotant un vote-sanction. La logique aurait dicté de refuser de prendre l’argent du Pds pour battre le Pds.


Par Abdoulaye KAMARA - Correspondant
Source: Le Quotidien

Article Lu 1365 fois

Mercredi 22 Août 2007





1.Posté par khibla le 22/08/2007 19:55
On n'ecrit pas SCENATORIALES mais SENATORIALE. REPETE 1000 fois le mot SENATORIALE. SENAT----->>>> SENATORIALE.
WA salam.
NB: La prochaine fois il y a des correcteurs avec n'importe quel logiciel de traitement de texte.


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State