Référence multimedia du sénégal
.
Google

SATISFACTION DE LA DEMANDE SOCIALE : Le Premier ministre annonce des projets

Article Lu 1984 fois

Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a présidé, hier, au Méridien-Président, la 2ème réunion de la revue annuelle du document de stratégie de réduction de la pauvreté (Dsrp). Année de crises multiformes, 2008 ayant été particulièrement difficile, cette démarche consensuelle entre les différents partenaires, adoptée depuis la réunion de Paris, en octobre 2007, devrait également tracer les perspectives pour le Dsrp 3, notamment en vue de l’atteinte des Omd.



SATISFACTION DE LA DEMANDE SOCIALE : Le Premier ministre annonce des projets
Alors qu’il donnera la parole, tour à tour, au ministre de l’Economie, Abdoulaye Diop, pour camper le sujet autour du ralentissement de la croissance, en 2008, et des efforts à fournir pour corriger tous les dysfonctionnements, et à Thierno Niane, coordonnateur de la Cellule de suivi du programme de lutte contre la pauvreté (Csplp), pour la présentation du rapport de synthèse, le Premier ministre à d’abord remercié l’ensemble des acteurs (l’Administration, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé, la Société civile, les collectivités locales, etc.) qui ont abattu un travail de qualité durant 5 mois pour finaliser (les 29 et 30 juin ) le document donnant toutes les indications sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du Dsrp. Il a également félicité les Ptf dont la Banque mondiale et le Pnud, pour leurs contributions objectives et leur appui, tout en réitérant l’engagement du gouvernement à tout mettre en œuvre pour soutenir les populations, en particulier les couches les plus vulnérables. Le Premier ministre a également salué la volonté commune et l’engagement du gouvernement et de tous ces partenaires à maintenir ce cadre de dialogue pour « garder le cap sur les objectifs et les réformes à l’horizon 2011 ».

Des dysfonctionnements à corriger

Devant les défis et en dépit des efforts financiers immenses et des importantes mesures adoptées pour « améliorer le vécu quotidien des populations, les résultats enregistrés ont été inégaux ». C’est ainsi que, si sur le volet accès à l’eau potable, l’espoir d’atteindre les objectifs demeure, il en va autrement des autres indicateurs en raison de facteurs tant exogènes (conjoncture internationale difficile) qu’endogènes (dysfonctionnements, problèmes de gestion budgétaire, etc.) Pourtant, selon lui, « la principale préoccupation du gouvernement est de répondre favorablement aux préoccupations des ménages relatives à l’accès à certains produits de forte consommation et de répondre positivement à la demande sociale ». Dans cette optique, à côté des efforts pour réguler les prix du marché et soutenir le pouvoir d’achat des consommateurs, il a annoncé « d’autres initiatives hardies et soutenues pour prendre en charge les besoins dans les domaines prioritaires de la sécurité alimentaire, de l’accès aux services de base, etc. Conscient des dysfonctionnements dans la fourniture d’énergie et de la cherté des factures d’électricité, Souleymane Ndéné Ndiaye résume les mesures correctives envisagées, dans un « plan global de réformes budgétaires et financières qui va être lancé incessamment, afin de rétablir des grands équilibres macroéconomiques ».

De l’efficacité des stratégies de mise en œuvre

Auparavant, le ministre d’Etat, Abdoulaye Diop, a campé son exposé sur les difficultés vécues depuis fin 2007 (début de la crise), avec « une croissance économique en baisse par rapport aux prévisions », pour noter des performances insuffisantes pour atteindre les objectifs fixés. Après avoir souligné la progression inégale de certains indicateurs et « les disparités entre les zones urbaines et rurales », M. Diop a réitéré l’engagement du gouvernement à « consolider les acquis et minimiser les contre-performances ». En regard de l’option claire du gouvernement de faire du Dsrp le document de référence de la politique économique et sociale, le ministre de l’Economie a dit la grande importance accordée à la revue annuelle conjointe. C’est pourquoi il a souhaité que la réflexion produise une appréciation objective sur l’efficacité des stratégies mises en œuvre et des recommandations fortes et pertinentes pour en améliorer la mise en œuvre au bénéfice du programme de lutte contre la pauvreté, afin, dira-t-il, « de placer le pays sur les sentiers de l’émergence. Les correctifs nécessaires seront apportés, sans délais, conformément à la vision du président Wade. A sa suite, le coordonnateur de la Csplp, Thierno Niane, a présenté le document de synthèse qui dresse l’état d’avancement de la mise en œuvre des 4 axes du Dsrp et trace les perspectives à la veille du Dsrp 3, notamment des recommandations quant aux mesures nécessaires pour lever les freins à l’atteinte des Omd au Sénégal, aux réformes visant le rattrapage pour mieux s’inscrire dans cette optique. Plusieurs actions prioritaires sont également dégagées qui seront mieux cernées dans le cadre du « Plan global de réformes budgétaires et financières annoncé par le Premier ministre.


Fara SAMBE
Source Le Soleil

Article Lu 1984 fois

Mardi 21 Juillet 2009





1.Posté par Khady le 21/07/2009 10:04
que des projets! nous voulons des actes

2.Posté par gangsta le 21/07/2009 12:44
le plus nul pm du sénégal de tous les temps

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State