Référence multimedia du sénégal
.
Google

SARKOZY SOMME WADE D’arreter LE HARCELEMENT DES entreprises FRANCAISES: Les dessous du prêt de 82 milliards octroyé au Sénégal

Article Lu 11778 fois

Avant de consentir à accorder un prêt de 82 milliards de Fcfa à l’Etat du Sénégal, deux conditions majeures ont été posées par la France aux autorités gouvernementales sénégalaises. Première exigence : un audit indépendant sur les dépassements budgétaires révélés il y a quelques mois ; l’autre préalable posé sur la table par Paris et consigné dans un document du ministère français des Finances, c’est l’arrêt immédiat du harcèlement d’entreprises françaises par les administrations publiques sénégalaises. Ces révélations ont été faites hier par nos confrères de « La Croix » qui estiment à 225 milliards de F Cfa la dette que le gouvernement de Wade doit au secteur privé.



SARKOZY SOMME WADE D’arreter LE HARCELEMENT DES entreprises FRANCAISES: Les dessous du prêt de 82 milliards octroyé au Sénégal
« Un prêt français controversé accordé au Sénégal ». Ce titre de l’article paru hier dans les colonnes de nos confrères de « La Croix » est révélateur à plus d’un titre du caractère inextricable et incommode des circonstances dans lesquelles l’enveloppe de 82 milliards de F Cfa a été allouée en guise de prêt à l’Etat du Sénégal par la France. Il s’agit précisément du prêt dont la cérémonie de signature s’est récemment tenue au ministère de l’Economie et des Finances et a réuni le ministre Abdoulaye Diop (pour la partie sénégalaise) et Son Excellence Jean Christophe Ruffin, ambassadeur de la France à Dakar. Que de péripéties et d’exigences auxquelles le Président Wade et son régime ont dû se soumettre pour prétendre bénéficier de cette manne financière qui permettra de renflouer un peu les finances publiques complètement à sec. C’est parce que souhaitant s’entourer de toutes les garanties et tenant à préserver ses intérêts et ceux de ses entrepreneurs, la France a cru bon et prudent d’assortir son geste de deux conditions majeures. Tout d’abord, Paris a, selon « La Croix », exigé des autorités sénégalaises « la réalisation d’un audit indépendant sur les impayés de l’Etat ». A travers l’appellation « impayés de l’Etat », il faut entendre les fameuses dépenses extra-budgétaires qui ont dernièrement défrayé la chronique dans le pays. Alors qu’on parlait jusqu’ici de 109 milliards de F Cfa, ces dépassements budgétaires sont estimés par nos confrères de l’Hexagone à 106 millions d’euros (soit 73 milliards de F Cfa). S’agissant de la deuxième condition posée par Nicholas Sarkozy et son régime, elle illustre à quel point les misères que le pouvoir de l’alternance a faites aux entreprises hexagonales courroucent les plus hautes autorités du pays de Marianne. D’autant qu’instruction a été donnée à Wade et son gouvernement de prendre « des mesures contre le harcèlement d’entreprises françaises par les administrations publiques sénégalaises ». Cette condition, selon « La Croix », est contenue dans un document ministériel.

Le Sénégal doit 255 milliards F Cfa au secteur privé À quel montant se chiffre de la dette du Sénégal au secteur privé ? 340 milliards de francs Cfa comme avancés par les privés nationaux ? 174 milliards tels que soutenus par le ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop ? En tout cas, la guerre des chiffres continue de faire rage sur la question. D’autant que, selon les estimations des bailleurs de fonds, au lieu de 174 milliards de F Cfa officiellement annoncés, elle « s’élèverait à 255 milliards de F Cfa ». Pour les journalistes de « La Croix » qui rapportent l’information, « cette dette concerne notamment l’entreprise de travaux publics française, Eiffage Sénégal, pour un montant avoisinant les 40 millions d’euros ». Par ailleurs, nous apprenons de nos confrères que le prêt de 82 milliards de F Cfa a été obtenu par le Sénégal suite une négociation personnelle de Me Wade auprès du Président Sarkozy. À noter que ce prêt à faible taux a été confirmé hier, jeudi 18 décembre, par l’Agence française de développement. Et il intervient à la veille de l’examen du cas du Sénégal par le conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) prévu aujourd’hui, vendredi 19 décembre. Cet examen ne serait qu’une formalité. L’accord du Fmi étant acquis pour l’octroi de 36 milliards Cfa.

Hawa BOUSSO

Source: L'as

Article Lu 11778 fois

Vendredi 19 Décembre 2008





1.Posté par LEVRAM le 19/12/2008 21:44


EXCLUSIF

Extraits de l'entretien Karim Wade / Nicolas Sarkozy
Mardi 26 Août 2008 – Elysée


09h00 – Arrivée de Karim Wade à l'Elysée


Karim Wade => Bonjour Madame. J'ai rendez-vous avec Monsieur le Président de la République


Secrétaire => Monsieur, je n'ai aucune audience de ce type dans le programme. Etes vous sûr que c'est aujourd'hui ?


Karim => Oui Madame, j'en suis sûr et certain. C'est mon papa qui l'a appelé et m'a dit d'y aller. Est-ce que vous pouvez demander à Monsieur le Président Sarkozy ?


Secrétaire => Patientez un instant Monsieur euhhh……… comment dites-vous encore ?


Karim => Karim Wade, fils de Abdoulaye Wade, président du Sénégal. Mais moi c'est Karim, pas Abdoulaye. Mais tous les deux nous sommes Wade


9h15 – retour de la secrétaire


Secrétaire => Monsieur, votre visite n'étant pas vraiment programmée, le Chef de Cabinet du Président vous demande de patienter.


Karim => D'accord Madame. Je vais m'assoire ici et attendre. Viens Cheikh.


Secrétaire : Mais non Monsieur. Vous ne pouvez pas vous assoire devant cette porte. On va vous conduire à la salle d'attente


9h20 – Arrivée à la salle d'attente.

10h30 – Retour de la secrétaire


Secrétaire => Monsieur Vade, venez, suivez moi


Karim => Merci Madame. On va voir Monsieur le Président Sarkozy ? C'est bien cela hein ? Vous avez appelé aussi mon papa pour qu'il vous confirme ?


Secrétaire => Suivez-moi Monsieur. Le Président de la République va vous recevoir avant de partir à l'aéroport. Attendez là que l'on vous fasse entrer.


10h45 – Karim entre dans le bureau de Sarkozy


Karim => Bonjour Monsieur le Président de la République Française. Mon papa m'avait dit qu'il vous avait prévenu de ……..


Sarkozy => Prenez place Monsieur Wade. Je n'ai pas beaucoup de temps


Karim => Ha bon ? Pourtant mon papa disait vous avoir demandé un entretien de 6 heures. Je suis venu avec des fichiers powerpoint à vous présenter


Sarkozy => Monsieur Wade, nous allons essayer de moins parler de ce que votre papa a dit ou n'a pas dit, et vous me dites rapidement ce qui vous amène


Karim => D'accord Monsieur le Président. C'est juste que c'est mon papa qui ……..


Sarkozy => Bon écoutez, l'audience est termi………


Karim => OK OK OK ! J'y vais. Laissez-moi juste sortir ces photos. Laissons tomber la présentation powerpoint, même si j'avais mis 4 mois pour la préparer


Sarkozy => Très bien. Alors allez à l'essentiel car il nous reste 5 minutes Monsieur Wade


Karim => Vous voyez ces images ? A votre avis, est-ce Miami ou Dubaï ou la Côte d'Azur


Sarkozy => Je ne sais pas, mais j'imagine que vous allez me le dire.


Karim => Hé bien c'est Dakar. C'est ce que les sénégalais appellent la Corniche plus précisément. Vous avez vu comment c'est beau, avec les palmiers et cocotiers tout le long.


Sarkozy => Et que dites-vous à propos de cette Corniche ?


Karim => Hé bien, essayez de deviner qui a rendu cette Corniche aussi belle ? Et qui également a fait ces tunnels que vous voyez là ?


Sarkozy => Des gens qui font leur travail j'imagine ?


Karim => Hé ben non ! Ou plutôt un demi non. C'est moi en personne qui ai fait ça. Cela vous surprend hein Monsieur le Président ?


Sarkozy => Hum ! Et cela vous a pris combien de semaines ?


Karim => Disons plutôt que cela a pris 4 ans. Mais c'est parce que en fait on ne savait pas qu'il y'avait des tuyaux dans ……


Sarkozy => Bon passons s'il vous plait Monsieur Wade. Qu'avez-vous d'autres à me dire ?


Karim => Regardez cette photo, voyez ces 3 superbes ponts et devinez c'est où ?


Sarkozy => Euh Monsieur Wade ! Nous allons éviter de perdre du temps à des devinettes. Dites une fois pour toute ce qui vous amène


Karim => Hé bien Monsieur le Président, cette photo c'est encore Dakar. Cette voie, c'est ce que les bougnoules …… pardon …… les sénégalais appellent la VDN, Voix de Déménagement vers le Nord, ou quelque chose comme cela. Et c'est moi qui l'ai rendue si belle et si agréable. Cette fois cela ne m'a pris que 3 ans


Sarkozy => Mais vous savez qu'en France, il y'a 30 ans, de tels travaux nous auraient pris 3 ou 4 mois ?


Karim => Oui mais essayez de faire travailler des crèves la faim, des nègr …… pardon ….. des fainéants, et vous verrez. Ce n'est pas du tout pareil


Sarkozy => Bon d'accord …. d'accord !! Je ne vois toujours pas où vous voulez en venir, et là je vous laisse encore 2 minutes


Karim => Attendez je vous montre ces dernières photos. Je préfère cela à de longs CV.
………….Tenez ! Là par exemple c'est ….. euh non pas celle là


Sarkozy => Hola Hola ! Monsieur Wade ! C'est quoi cette photo là ? On dirait …..


Karim => Non ce n'est pas ce que vous croyez. C'est le pilote de mon jet privé qui m'aidait à enlever mon doigt coincé dans le fauteuil.

Sarkozy => Ha oui ? Et c'est un hasard que vous soyez nus tous les deux ?


Karim => Euh !!! C'est une photo que m'a envoyée depuis le Canada un exilé bien connu chez les sénégalais


Karim => Ha voilà les photos que je voulais vous montrer.
Là c'est moi avec le patron de Véolia Afrique. Là c'est moi avec le patron de Jafza. Ici c'est moi avec le fils de l'émir du Koweit. Ici c'est moi avec le Directeur Financier de Soudan Telecom. Ici c'est moi avec Marc Bousquet de Médiatique. Ici c'est moi avec ………


Sarkozy => Euh Monsieur Wade, il y'en a encore pour longtemps avec votre album souvenir ? Le temps que je pouvais vous accorder est écoulé


Karim => Encore une minute s'il vous plait Monsieur le Président.
………….Là c'est moi et mon papa. Ses lèvres qui remuent là, c'est quand il disait "Karim, je dirai à ta maman que je suis fier de toi".
………….Là c'est moi avec le patron de DP World


Sarkozy => Ha !! DP World ? Donc c'est toi alors le connnard dont me parlait mon ami Bolloré ?


Karim => Ha mais j'espérais justement vous expliquer cette affaire. En fait, votre ami n'a pas su faire un "nouyou mouride" comme l'a réussi DP World. Votre ami a plutôt fait quelque chose qui avoisine un "nouyou layénne".


Sarkozy => Nouyou Mouride ? Nouyou Layéne ? Qu'est-ce cela veut dire ?


Karim => Oui ce sont des expressions que j'ai trouvées chez les bougnoules …… pardon …… chez les sénégalais. Il s'agit d'une tradition qu'a instaurée mon papa dans l'administration et dans toutes les affaires


Sarkozy => Je vois. Un système de corruption généralisée en quelque sorte


Karim => Non non ! Un "nouyou mouride" tout simplement, et on commence à 50 % jusqu'à 10 fois le montant réel.


Sarkozy => Bon OK, Monsieur Wade, à présent je vous ……


Karim => Excusez-moi Monsieur le Président, une toute dernière chose cette fois, et c'est aussi en réalité ce pour quoi mon papa m'a demandé de venir vous voir


Sarkozy => Je vous laisse 30 secondes, pas une de plus


Karim => Je vous ai montré la Corniche, la VDN et toutes ces photos avec ces hommes d'affaires. Ma maman a dit que je peux donc valablement remplacer mon papa. Je veux que vous soyez prêt à envoyer des casques bleus si ces macaques ……pardon …. si ces sénégalais … font des caprices quand papa me lèguera le pouvoir


Sarkozy => Avez-vous un parti ? Avez-vous une légitimité populaire ? Avez-vous une base politique ? Avez-vous pensé à la voie des urnes ?


Karim => Oui j'ai crée un parti révolutionnaire qui s'appelle "la génération du concret", et notre slogan est "en route vers le sommet". J'ai crée cela avec Cheikh Diallo, celui qui est sur la photo là


Sarkozy => Mais, on dirait que …….


Karim => Non non, ce n'est pas ce que vous croyez. Il m'aidait à réparer ma ceinture. Il est d'ailleurs ici dehors à m'attendre


Sarkozy => Oui mais je ne vois même pas de ceinture ……. ni de pantalon d'ailleurs
…………….Bon soit ! C'est votre pays, ou en tout cas celui des sénégalais. Vous faites ce que vous voulez, tant que vous ne nous demandez pas de me mouiller pour vous.


Karim => Je ne vous demande pas de vous mouiller, mais juste de m'aider à mater ces macaques qui sont capable de nous pourchasser si notre famille perdait le pouvoir. N'oubliez pas qu'on est français, et on demande de l'aide à la France


Sarkozy => Ben écoutez Monsieur Wade, cela ne se passe pas comme ça. J'appellerai votre papa pour qu'il vous explique mieux tout cela. A présent je dois vous laisser. Venez par là.


Karim => D'accord Monsieur le Président. Mais n'oubliez pas que ………

Sarkozy => S'il vous plait Monsieur Wade, l'entretien est terminé. Tenez vos photos.
………… Ho mais je ne l'avais pas vu celle là. C'est qui cette femme en tenue de cabaret.


Karim => Hahaha ! Monsieur le Président vous avez le sens de l'humour. C'est moi et c'était en fait un mardi gras.


Sarkozy => Ha bon ? Et ceux là qui vous entourent sont déguisés en quoi ? En Adam ?


Karim => Non en fait ça c'est Baldé, ça c'est Hassane, ça c'est ……. Bon disons qu'ils s'apprêtaient à …..


Sarkozy => Euh Monsieur Wade, je préfère ne pas savoir. Allons y venez.
…………. Et bien le bonjour à votre papa.
…………..Quel connnard !!!!!


11h00 => Karim et Cheikh sont en train de sortir de l'Elysée.
Cheikh déclara plus tard aux journalistes que l'entretien a duré 2 heures de temps.

****************


LEVRAM

2.Posté par waw le 19/12/2008 23:56
b[SACHT AK DOMAM DI RééSSAL SOUNOU KHALISS!!!!
GNOUNAN DAGNOUY FOOTING!!! TCHIPIRI!!!
TOUS DANS LE GROUPE http://www.facebook.com/group.php?gid=33884889666
A TOUS LES SENEGALAIS DE LA DIASPORA ET MEME RESIDANT AU SENEGAL JE VOUS LANCE UN APPEL:FAUT KON SE REJOIGNE DANS CE GROUPE POUR POUVOIR MENER NOS MANIFS ICI à PARIS OU AILLEURS COMME IL FAUT!!!

[img]http://images.imagehotel.net/xhytrg0a57.jpg[/img]

VOICI DEUX CANCERS POUR NOTRE PAYS!!
DES VIDEOS DE LONDRES SERONT BIENTOT PUBLIEES SUR YOUTUBE!!

queen92@caramail.com:bravo::bravo::bravo::bravo::bravo:]b

3.Posté par aba le 20/12/2008 00:47
en fait la France a prété de l'argent uniquement parce Wade doit payer une dette due en partie à des entreprises françaises.La France sort gagnant dans cette affaire.snifff

4.Posté par diaw le 20/12/2008 01:28
pffffffffffffffffffffff

5.Posté par absolute mutulay le 20/12/2008 02:21
c'est de bonne guerre , de quoi renflouer les caisses publiques , calmer l'insurrection aux portes de la ville , et surtout vérifier un peu plus l'organisation nébuleuse qui sert jusque là de gouvernement ... encore une fois le salut vient du pote "le coq" ( le "kocc") ... et que va-t-il coûter en termes d'obligations en nature , en allégements fiscaux pour les compétitives entreprises françaises qui nous purgent de notre essence économique , en confiscations de courroies de développement comme disons la communication :la concurrence de sudatel ne sera sûrement pas pour demain , et yërëmna wa sentel car les retombées de ce prêt lui prédisent de terribles lendemains ; en restrictions de partenariat : koula abal bëët fi mou la khol lo ngay khool ; et finalement quand serons nous assez lucides socialement pour nous gérer , assez gaillards économiquement pour nous suffire , mais surtout assez organisés pour nous projeter dans le sens de la marche ? that's the question ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State