Référence multimedia du sénégal
.
Google

SARE WOURA - POUR STOPPER LES MORTS MYSTIQUES DE JEUNES: Le tam-tam exorciseur fait découvrir les «sorciers»

Article Lu 11298 fois

Saré Woura, Koundiama, Saré Samba... sont des villages de la communauté rurale de Linkéring où les jeunes se distinguent par leur volonté de se séparer des anthropophages, qui leur ôtent des vies. Et pour atteindre leur dessein, les jeunes de ces localités ont fait appel à des Guinéens de Conakry, surnommés Inter Dollé et Solamina qui attrapent les «manageurs d'hommes » de façon mystique. Des sor­ciers ont été dénoncés en pleine séance.



SARE WOURA - POUR STOPPER LES MORTS MYSTIQUES DE JEUNES: Le tam-tam exorciseur fait découvrir les «sorciers»
La pratique est aussi vieille que le monde. Et dans beaucoup de villages du Fouladou, des chefs de famille font recours aux chasseurs de sorciers et jeteurs de mauvais sort pour venger la mort d'un des leurs. Dans le département de Vélingara, ces chasseurs de sorciers continuent de faire montre de leur savoir mystique dans des villages comme Saré Woura, Koundiama, Saré Samba et ailleurs dans la communauté rurale de Linkering. Ils se surnomment «Inter Dollé» et «Solamina», le chef de la bande qui comprend aussi quelques jeunes tous origi­naires de la Guinée Conakry. À Saré Woura, localité située à 6 km de Linkéring, le groupe de chasseurs de sorciers a été invité par des jeunes du village qui déplorent les décès très fré­quents qui frappent la frange jeune. Pour mettre fin à de tels «massacres», les jeunes de ce patelin du Pakane, peuplé de Peulhs, ont loué les services des chasseurs que sont «Inter Dollé» et Solamina, pour dénicher de façon mystique ces «mangeurs d'hommes et briseurs de car­rières.»

«Noms avons noté depuis un certain temps plusieurs décès qui frappent des personnes à la fleur de l'âge dans nos villages respec­tifs. Avec ces chasseurs de sorciers, nous pensons que la situation changera et que tous les anthro­pophages seront découverts au grand jour», a confié un jeune de Saré Woura. Fondant un grand espoir sur ces chasseurs de sor­ciers, les jeunes du village de Saré Woury ont choisi l'entrée de cette bourgade pour accueillir leurs hôtes.

Sur les lieux, les chasseurs de «bouffeurs d'hommes» ont ins­tallé leur siège pour le temps d'une journée afin de découvrir les vrais sorciers qui tuent les jeunes de la localité. Gris-gris, cornes d'animaux rares, des bou­teilles, des calebasses, des peaux d'animaux, etc., ornent le site. Recouverts de pagne tout rouge, les chasseurs des «mangeurs d'hommes» tapaient leur tam­tam qui résonnent très loin dans la localité. C'est le début de la cérémonie pour les hôtes du vil­lage de Saré Woura, qui ont com­mencé la séance d'exorcisation par des chansons et refrains bizarres, dont seuls les membres du groupe arrivent à décrypter le contenu du message.

Une femme et un homme se racontent

Quelques minutes plus tard, Inter Dollé et Solamina, les chas­seurs de sorciers sont rejoints dans la piste par une femme, la quarantaine, habitant le village de Saré Woura. Toute nue, cette dame dont nous tairons volon­tairement le nom est descendue dans l’arène en esquissant des pas de danses au grand regret de ses parents. «Une sorcière est dans le filet. Elle dénonce ses agis­sements et ceux des autres qui l'aidaient dans son forfait mys­tique », a expliqué un vieux sous le couvert de l'anonymat. Après la dame, un homme s'est pré­senté avec le même comporte­ment baroque.

Dans le cercle formé par les chasseurs de sorciers, les deux personnes rattrapées par leur passé ont cité une liste de per­sonnes dont ils ont ôté la vie par la voie de la sorcellerie. La dame avoue avoir tué 8 individus et l'homme compte quant à lui 3 victimes. C'était suffisant pour que des conflits éclatent et que des voix s'élèvent pour se venger publiquement. Il a fallu l'inter­vention du Pcr de Linkéring Mamadou Bayo pour que le calme revienne. Cette autorité a finalement renvoyé Solamina et sa suite de sa communauté rurale.

Moussa Sibo MBALLO
Source Walf Grand Place

Article Lu 11298 fois

Mardi 24 Novembre 2009





1.Posté par Doub's le 24/11/2009 15:48
Humm!
Il faudrait embaucher Solamina pour une petite séance vers l'avenue LSS à Dakar!
Du beau monde viendrait certainement danser: je pense entre autres à un vieil homme chauve et laid comme un pou!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State