Référence multimedia du sénégal
.
Google

SANS-PAPIER VIVANT CHEZ SA Soeur Comment un Sénégalais a été dénoncé à la police par une assistante sociale

Article Lu 12007 fois

Il est très rare qu’une assistante sociale viole son secret professionnel, même si la loi l’y autorise. En France, ce clandestin sénégalais en sera la première victime. En effet, une assistance sociale française de Besançon a dénoncé un Sénégalais sans papier à la police. L’information a été donnée par Le Monde dans son édition Internet d’hier. Ce Sénégalais vit dans la clandestinité chez sa demi-sœur. Il a été arrêté après la dénonciation, puis libéré.



(Correspondant permanent à Paris) - Un Sénégalais sans papier de Besançon a été dénoncé à la police par une assistance sociale de nationalité française. L’information a été donnée, hier, par le quotidien français Le Monde dans son édition Internet. Selon ce journal, cette assistance sociale qui ‘se nomme B. H. (…) s'est rendue, le 10 juin, à 11 h 15, au poste de police, établir un Pv de dénonciation’. ‘Je suis venue vous dénoncer la situation administrative clandestine d'un ressortissant sénégalais qui vit à Besançon’, écrit Le Monde relatant les propos d’un brigadier chef. Celui-ci a consigné les propos de B. H. dans un procès-verbal. Dans le cadre de son travail, elle dit avoir rencontré ‘par hasard’, chez une dame dont les quatre enfants bénéficient d'une mesure de protection éducative du juge des enfants, ‘un individu inconnu’. Au policier, elle a précisé : ‘J'ai appris au hasard des discussions qu'il n'avait pas de titre de séjour et vivait de façon clandestine en France, et à la charge de Mme B.’, rapporte le quotidien français qui paraît le soir. Avant de dresser son portrait : ‘C'est un individu de 22 ans, mesurant 1,80 m, portant des lunettes de vue rondes en métal, cheveux crépus très courts, toujours bien habillé, parlant un français très châtié. Il dort le matin jusqu'à 12 h au moins et sort peu de peur d'être contrôlé par la police. Il arriverait d'Italie’, lit-on dans Le Monde qui ajoute qu’à ‘11 h 35, B. H. n'avait ‘rien d'autre à ajouter’ ; elle a cosigné le procès-verbal et a quitté le poste de police’.
Qu’en pense Mme B. chez qui habite ce Sénégalais ? On ne le saura pas, car l’assistance sociale préviendra, en ce terme, le policier chargé de recueillir ses propos : ‘De peur de représailles, ma protégée ne répondra pas à vos convocations ni même à vos questions.’ Pourtant, sa protégée est la demi-sœur du Sénégalais qu’elle dénonce. Selon l’assistante sociale, le jeune sénégalais vit toujours chez sa demi-sœur au moment où elle le dénonçait. ‘Quinze jours après ma découverte, il vit toujours au 7 rue de ..., appartement 11, 3e étage’.

Selon Le Monde, ce clandestin sénégalais avait comparu lundi 23 juin dernier devant le juge des libertés du tribunal de Besançon, à la demande du préfet qui souhaitait prolonger de quinze jours son placement en centre de rétention. Car ‘l'homme avait été interpellé après la dénonciation de B. H. avant d’être de nouveau libre aujourd'hui’, souligne le canard.

Le code de l'action sociale prévoit les cas dans lesquels un professionnel est dispensé de son secret. ‘La dénonciation d'un sans-papiers ne figure pas parmi ces cas’, précise Me Eolas, interrogé par Le Monde. L’avocat a cherché en vain d'autres cas de dénonciation spontanée. ‘Jusqu'à présent, c'est l'inverse qui s'est produit : des assistantes sociales ont été poursuivies pour non-dénonciation. A Belfort, en septembre 2007, l'une d'elles fut gardée à vue pendant deux heures parce qu'elle refusait de dénoncer un étranger en situation irrégulière. Le procureur avait classé l'affaire sans suite’, écrit Le Monde.

Source: Walfadjri

Article Lu 12007 fois

Samedi 28 Juin 2008





1.Posté par karité wade le 28/06/2008 15:02
assistante bi mo booonnn wayé seugn bii yaw tamiit so démé ba amato ay keuyiit nga gnibisssii sa deukk fii kéne doula lathieu keuyiit té do llakhatou!!

2.Posté par mamadou le 28/06/2008 15:57
La delation c'est dans la tradition francaise. Demandez aux juifs!!!!!!!

3.Posté par wewe le 28/06/2008 16:03
ILS NE AIMENT PAS ET NE VOUS AIMERONS JAMAIS QUOI QUE VOUS FASSIEZ ALORS RENTREZ CHEZ VOUS AU MOINS VOTRE DIGNITE ET VOTRE HONNEUR NE SERONS PAS BAFOUES

4.Posté par julo le 28/06/2008 16:15
ne vous y tromper pas on est en france c un pays de delateur n'oublier pas le regime de vichy on denoncer les juifs en france

5.Posté par tennager le 28/06/2008 17:47
j'ai l'impression qu'elle n'est pas une assistante sociale mais plutot une policière infiltrée.. en tout cas en espagne ou je vis il y a beaucoup de policiers infiltrés dans les organisations immigrantes, ou dans les caritas ....

6.Posté par wi le 28/06/2008 18:23
bref les assistante sociale maintenant foutre rien, ils contribuent a qui elle veux,
si vous l'intéressé pas elle vous calcul même pas. comment choisir un poste d'assistant social et d’être méchants?, euh le problème c’est d’avoir gagner leurs salaire gratuitement sans rien faire, et pourtant il gagne cette pain pour sais gens, la honte


7.Posté par wi le 28/06/2008 18:33
Bravo les assistante sociale de france salaire gratuite pour vous pff !!! En tout cas en France ca serre à rien d’ouvrir assistante sociale
Ils foutre rien à leur travail pourquoi ? ouvrir c’est centre alors

8.Posté par daouda le 28/06/2008 17:41
ca ne m etonne pas venant d une francaise c est gens la sonts des specialiste de la medisance et la delation nous boutons les francais h ort du senegal reciprocite

9.Posté par goljy le 28/06/2008 17:43
b[i[u[

10.Posté par nomade le 28/06/2008 17:53
je suis daccord avec daouda la reciprocite diot etre de mise entre la france et senegal . car un clandestin francais au senegal se fait appeler investiteur et la plupart de temps sans reference aucune; francais cesse de rever le monde souvre pendant la france et les francais se referme eux meme . tant pis pour vous . les qui nous font rever s appelle .chine bresil ; inde

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State