Référence multimedia du sénégal
.
Google

SANS ATTENDRE LES RÉSULTATS DU VOTE AU NIGER : Tandja remercie les électeurs

Article Lu 1665 fois

NIAMEY : Le président nigérien Mamadou Tandja a commencé hier à remercier les électeurs pour leur "confiance renouvelée", sans attendre les résultats officiels du référendum controversé devant lui permettre de briguer un nouveau mandat.



"Pour votre confiance renouvelée, à tous, MERCI", affirmait sur des affiches géantes placardées dans Niamey un message signé "Son excellence Mamadou Tandja, président de la République du Niger", a constaté l’AFP.

Les résultats d’environ 240 communes sur 265 ont été annoncés par la commission électorale (Céni), offrant sans surprise une large victoire du "oui" au référendum dénoncé comme un "coup d’Etat" par l’opposition et critiqué par une grande partie de la communauté internationale.

Selon les résultats provisoires annoncés par la Céni, le taux de participation à Niamey a oscillé entre 31 et 55%, selon les circonscriptions. Comme dans le reste du pays, le "oui" l’a emporté avec une majorité écrasante, avec un taux allant de 87,57% à 97,92% dans les cinq communes de la capitale.

Le président de la Céni, Moumouni Hamidou, a indiqué hier soir sur les médias d’Etat qu’il ne restait plus que les résultats d’environ 25 communes à annoncer. Dans la nuit de mercredi à hier, il avait déclaré "demain (jeudi) on a toutes les chances de clôturer cette proclamation des résultats globaux provisoires".

Selon les partis d’opposition et les centrales syndicales réunies au sein de la Coordination des forces démocratiques pour la république (CFDR), qui avait appelé à boycotter le scrutin, celui-ci a enregistré "moins de 5% de taux de participation". Il est donc rejeté "par le peuple souverain et est nul et de nul effet", affirme cette coalition dans une déclaration diffusée hier soir sur des radios privées.

Hamidou avait indiqué mercredi que le taux de participation se situait entre "40% et 90%". La mobilisation, généralement faible en ville, semble avoir été compensée par un vote massif dans les zones rurales, où vivent environ 80% des Nigériens. Le référendum portait sur l’adoption d’une nouvelle Constitution devant permettre à M. Tandja - qui devait se retirer en décembre au terme d’un second quinquennat consécutif - de rester en fonction encore trois ans. Il pourra ensuite se représenter autant de fois qu’il le veut, selon le nouveau texte.

AFP
Source Le Soleil

Article Lu 1665 fois

Vendredi 7 Août 2009





1.Posté par ALIOUNE BADARA le 07/08/2009 18:12
En décembre 1993, peu avant la dévaluation du franc CFA, un très grand financier américain disait des africains ceci, je le cite :

’’ils (les africains) ont une inaptitude culturelle à la transcendance des modèles d’administration anglosaxon et francophone. Cette insuffisance résulte de ce que ces peuples ont toujours vécu dans une société paternaliste donc très verticale où l’exercice du pouvoir est plus une consécration qu’une contrainte’’.

Et il poursuit,

’’ la valeur de cette monnaie ne s’est pas dépréciée du fait d’elle-même puisqu’elle n’est en rien touchée par une crise financière, ce sont plûtot la combinaison des mauvais choix d’affectation des ressources financières par les gouvernants et les prises solitaires de décisions économiques rendues possibles par une grande absence de démocratie qui en sont les causes’’ fin de citation.

Cet avis, explique à lui seul les graves problèmes d’organisation du pouvoir qui traversent une grande partie des pays africains et le problème nigérien n’est qu’une facette de ce péril qui gangrène notre continent et finira surement par l’exclure du système économique mondial si un véritable sursaut d’identité n’est consenti par ses filles et ses fils.

Plus profondément, je crois que même s’il est difficile de partager le pouvoir après avoir été paramétré confessionnellement depuis le plus bas âge pour ne pas le partager, lorsqu’on le détient par des règles preétablies comme l’âge, ou l’hérédité, il n’en demeure pas moins qu’on soit tenu si ces règles changent sur la base d’un consensus populaire qui vous y oblige, à les respecter.

Cela relève du savoir vivre tout court.

Le Colonel Mamadou TANDJA, parlons-en ;

Voilà un homme, un militaire qui est cité dans toutes les affaires politiques du Niger.

Le Colonel Mamadou TANDJA commence à faire parler de lui en avril 1974 lorsqu’il participe au renversement du premier président du Niger indépendant, Diori Hamani, par le Général Seyni Kountché.

Sous le Général Kountché, le Colonel Mamadou TANDJA est deux fois préfet, puis ministre de l’Intérieur, après ambassadeur du Niger au Nigeria.

Le Général Seyni Kountché mort au pouvoir en 1987, le Général Ali Saïbou lui succède et nomme encore le Colonel Mamadou TANDJA ministre de l’Intérieur fonctions qu’il occupera de mars 1990 à mars 1991.

En 1991, à l’issue d’une conférence nationale qui s’est tenue de juillet à novembre, Le Général Ali Saibou fut démis de ses fonctions, une nouvelle Constitution élaborée et un gouvernement de transition élu avec à sa tête Cheffou AMADOU pour gouverner le pays jusqu’aux élections multipartites prévues en 1992.

Mahamane OUSMANE, un jeune Universitaire remporte l’élection présidentielle de 1993 initialement prévue en 1992.

Très vite, il est confronté à une rebellion Touareg qui mine son mandat et lui met à dos l’Assemblée nationale avec un retournement d’alliance aux élections législatives de 1995 que perd son parti le CDS et qui le met en minorité.

Il est obligé de nommer un Président de l’assemblée nationale issue de l’opposition et sacre Hama AMADOU un militant du MNSD - Nassara dirigé par l’ancien Colonel Mamadou TANDJA.

Il s’ensuivit un blocage institutionnel menant au coup d’état militaire de 1996 qui porta au pouvoir son auteur le Général Ibrahim Baré Maïnassara.

Après six mois de transition Baré Maïnassara organisa une élection présidentielle en début juilet 1996 qu’il remporta.

Trois ans plus tard, le 09 avril 1999 il est renversé par un coup d’état militaire au cours duquel il fut assassiné par son propre garde du corps, le Chef d’escadron Daouda Malham WANKE. Son assassinat ne fut jamais élucidé.

Designé Président du Conseil de Réconciliation Nationale (CRN), Daouda Malham WANKE dirigea le Niger pendant 9 mois, période au terme de laquelle, il organisa une élection présidentielle qui a porté Tandja MAMADOU, Président du Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD - Nassara) à la Magistrature Suprême en décembre 1999 pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois.

Depuis 2008 cependant TANDJA multiplie les manifestations de sa volonté de briguer un troisième mandat et appelle le peuple nigérien au référendum.

Les multiples protestations et rejets d’un tel projet de la classe politique nigérienne n’y feront rien puisque TANDJA a organisé le 04 août 2009 un référendum boycoté par l’opposition et qui l’a autorisé à se représenter illégalement à l’élection présidentielle de décembre 2009 à laquelle il n’a pas le droit de prendre part .

Pour arriver à ses fins, TANDJA a ignoré la loi.

C’est sûr, si les nigériens laissent faire, cette élection aura bien lieu sans l’opposition qui encore une fois boycotera et du coup permettra la forfaiture qui installera encore pour cinq ans réellement Mamadou TANDJA au pouvoir et qui sait ce que sera la suite...

J’ai honte.


2.Posté par Penda le 08/08/2009 01:07
Regarder des vidéos d’expulsion d’étrangers en France. C’est hallucinant.
dakaronline.net/Expulsion-d-etrangers-en-France-videos-inedites_a180.html

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State