Référence multimedia du sénégal
.
Google

SAISINE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR FAIRE CONSTATER « L'lNCAPACITE DE WADE » A DIRIGER LE SENEGAL: Bennoo rigole des menaces de Me Ousmane séye

Article Lu 11686 fois

La principale coalition de l'opposition ne semble pas être ébranlée par les menaces de Me Ousmane Sèye de les traduire devant la justice, s'ils ne daignent pas renoncer à leur projet de saisine du Conseil constitutionnel pour faire constater «l'incapacité de Wade» à diriger le Sénégal. «Nous avons le droit de saisir le Conseil constitutionnel. C'est un jugement que nous avons fait. Il n'y a aucune loi au Sénégal qui interdit aux citoyens de porter un jugement sur le président de la République», déclare Amath Dansokho, Secrétaire général du Parti de l'indépendance et du travail (Pit). A l'en croire, «Me Seye ne peut se prévaloir d’une telle possibilité (ndlr : traduire devant devant la justice les signataires du documents que Bennoo va ­transmettre au Conseil constitutionnel) que dans une monarchie où le roi est sacré ». Et pour Amath Dansokho, « ça, c’est dépassé. En plus, Abdoulaye Wade n'a jamais eu le titre de descendant de Prophète ou de roi».



SAISINE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR FAIRE CONSTATER « L'lNCAPACITE DE WADE » A DIRIGER LE SENEGAL: Bennoo rigole des menaces de Me Ousmane séye
La principale coalition de l'opposition ne semble pas être ébranlée par les menaces de Me Ousmane Sèye de les traduire devant la justice, s'ils ne daignent pas renoncer à leur projet de saisine du Conseil constitutionnel pour faire constater «l'incapacité de Wade» à diriger le Sénégal. «Nous avons le droit de saisir le Conseil constitutionnel. C'est un jugement que nous avons fait. Il n'y a aucune loi au Sénégal qui interdit aux citoyens de porter un jugement sur le président de la République», déclare Amath Dansokho, Secrétaire général du Parti de l'indépendance et du travail (Pit). A l'en croire, «Me Seye ne peut se prévaloir d’une telle possibilité (ndlr : traduire devant devant la justice les signataires du documents que Bennoo va ­transmettre au Conseil constitutionnel) que dans une monarchie où le roi est sacré ». Et pour Amath Dansokho, « ça, c’est dépassé. En plus, Abdoulaye Wade n'a jamais eu le titre de descendant de Prophète ou de roi».

«Me Ousmane Sèye devrait se calmer, Wade n'est pas éternel»

Toutes choses qui font que le leader des commu­nistes de Khar-Yalla conseille à Me Ousmane Sèye de se «calmer». «Tout ça va passer. Abdoulaye Wade n'est pas éternel», conclut Amath Dansokho.

Emboîtant le pas au Secrétaire général du Pit, Madièye Mbodj, Coordonnateur national de Yoonu Askanwi, indique : «Nous n'allons pas reculer. Nous allons saisir officiellement le Conseil constitutionnel pour qu'il constate l'incapacité du président de la République à diriger le pays. Depuis que cette annonce a été faite, la panique s'est emparée des tenants du pouvoir. On a voulu terroriser les Sénégalais en parlant de gros mots. Oui ils veulent faire un coup d’Etat » L’ancien porte-parole des « follistes » de s’interroger :« Comment on peut faire un coup d’Etat en demandant à une Cour comme le Conseil constitutionnel de faire lire le droit ? C'est ça une tentative de coup d’Etat ? » Pour toute réponse, Madieye Mbodj assure qu' ils vont «poursuivre cette démarche en toute sérénité, avec (leurs) avocats, pour formaliser la sai­sine. Cela prendra le temps que ça prendra»

Me Ousmane Seye, avocat de l'État, avait récem­ment menacé de poursuites judiciaires tous les leaders de l'opposition qui s'aventureraient à sign­er un document qui demanderait au Conseil con­stitutionnel de constater «l'incapacité de Wade» à diriger le Sénégal. «J'avertis l'opposition devant l'opinion nationale et internationale. Le jour où des partis politiques vont déposer une requête auprès du Conseil constitutionnel pour constater l'em­pêchement ou la démission du président de la République, ce jour même une plainte sera déposée pour le compte de l'État du Sénégal entre les mains du procureur de la République sur le fondement des articles 72 et 80 du Code pénal. Et les personnes signataires d'une telle requête seront traduites devant le procureur et devant le tribunal pour être poursuivies», avait affirmé Me Sèye sur les ondes de la Rfm.

Barka Isma Ba
Source Le Populaire

Article Lu 11686 fois

Jeudi 14 Janvier 2010





1.Posté par Familles de victime du naufrage du Joola le 14/01/2010 09:36
Me Ousmane séye a trahi les familles de victimes du naufrage du Joola,
après avoir état l'avocat du collectif des familles de victimes au lendemain du drame....Les familles s'interrogent sur son intégrité.....

tout comme dans le Pool d'avocats sénégalais payés sur les deniers publics :
Me Aissata Tall Sall, Me El Hadji Diouf pour faire annuler la procédure judiciaire et les mandats d'arrêts....

NAUFRAGE DU JOOLA, LE NAUFRAGE DE LA HONTE

Et si le naufrage du Joola m'était conté....

Y -a - il des politiques et des avocats qui peuvent se regarder dans la glace sans que leur conscience ne les rappelle au devoir de mémoire ?

Pour l’affaire Segura-FMI : questionnements ??? Enjeux et Intérêts économiques, un président sénégalais prêt à tout !!!! même de jouer avec la misère.....

Une honte : NAUFRAGE DU JOOLA survenu le 26 09 2002 - près de 2000 victimes - 13 nationalités. Les familles de victimes du Joola, toutes nationalités, se disent méprisées et bafouées par les autorités sénégalaises. Elles attendent vérité et justice.

Avril 2003 : le Sénégal classe l’affaire. Le Parquet d’Évry en France ouvre une instruction en France suite aux plaintes des familles françaises qui veulent obtenir vérité et justice pour toutes les familles de victimes.

Septembre 2008 : le juge d’instruction français JW NOEL instruit à charge et à décharge l’affaire du Joola et lance 9 mandats d’arrêts internationaux contre 9 présumés responsables.

RECIPROCITE DES AUTORITES SENEGALAISES qui lance un mandat d’arrêt contre le Juge français pour forfaiture et déstabilisation de l’état. Le Juge sera muté avec « promotion ».

Mai et juin 2009 : Pression des autorités sénégalaises, mise en place d’un pool d’avocats sénégalais (par Me Madické Niang ancien avocat d'Hissène Habré et de Wade), sur les deniers publics, pour faire annuler la procédure judiciaire en France et les 9 mandats d’arrêts internationaux (2 seront annulés).

LES FAMILLES DE VICTIMES FRANCAISES CONTRE ATTAQUENT EN CASSATION.

TOUTES LES FAMILLES DE VICTIMES S’INSURGENT…..LE JOOLA NE DOIT PAS ETRE UN ENJEU POLITIQUE.

des liens pour comprendre la détermination de toutes les familles de victimes :

des images inédites : http://www.youtube.com/watch ?v=TF06z6QJOvk

Une marche franco-sénégalaise des familles au Trocadéro à Paris le 20 juin 2009 http://www.youtube.com/watch ?v=Ap9G4CiEwoY

Des témoignages qui accusent le pouvoir sénégalais :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php ?ev_id=977

TOUJOURS DES PROMESSES DU PRESIDENT WADE............

7 ANS APRES, RIEN N’A ETE FAIT POUR LES ORPHELINS DU NAUFRAGE DU JOOLA.....COMME UNE VOLONTE DU PRESIDENT WADE DE MEPRISER CE DRAME ET DE BAFOUER LES FAMILLES DE VICTIMES.........

LES FAMILLES DE VICTIMES RECLAMENT LE RENFLOUEMENT DU BATEAU (18 m de profondeur et 22 kms des côtes)

C’EST LAMENTABLE.... AUCUN SCRUPULES ....LE PRESIDENT WADE N’EST PAS DIGNE DE FAIRE PARTIE DES GRANDS HOMMES......

MERCI D’HONORER LA MEMOIRE DES VICTIMES MORTES DANS D’ATROCES SOUFFRANCES POUR NON ASSISTANCE A PERSONNES EN DANGER- TROP DE ZONES D'OMBRES AUTOUR DE CE DRAME.....

DIEU EST GRAND ET IL SAURA APPORTER VERITE ET JUSTICE

DES TEMOIGNAGES QUI ACCUSENT LE POUVOIR SENEGALAIS :

2.Posté par Faye le 14/01/2010 09:40
Monsieur SEYE, sache que tu es pas Dieu ni Car -rapide, un simple citoyen sénégalais. Si tu es le boye de Wade, nous, nous sommes derrière les gens qui aiment ce pays et qui disent la vérité. Tu as intérêt de te taire sinon......, tu es un escro, un vandale. Un pays digne n'a pas besoin de toi.

3.Posté par right le 14/01/2010 09:57
Seye va te faire foutre wade fait pire k tout ça et toi qu'es ce que tu en penses

4.Posté par alfred le 14/01/2010 12:39

5.Posté par lamp le 15/01/2010 01:55
je me demande comment un etat peut il avoir un avocat ? sénégal dale mo nékh ! à quoi sert le procureur de la republique ?!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State