Référence multimedia du sénégal
.
Google

SAINT-LOUIS: Mort suspecte d'un soldat de première classe

Article Lu 11111 fois

Une forte explosion suivie de l'effondrement du toit de la chambre seraient à l’origine C'est hier vers les coups de 15 heures que le décès du soldat de première classe Karim Séne a été déclaré à l'hôpital régional de Saint-louis ou il a été admis le matin suite à un accident survenu au domicile de ses voisins. Une mort qui jusqu’ici laisse subsister beaucoup de zones d’ombre



En effet pour certains, c'est au moment où Karim Séne était dans la chambre entrain de dormir que la toiture en fibre, ciment s'est affaissé sur lui. Un accident qui lui a occasionné de graves blessures et qui a nécessité son évacuation vers l'hôpital régional de Saint-louis aux environs de 10 heures. Ils sont nombreux à soutenir cette thèse précisant toutefois que le soldat Karim n'a pas passé la nuit dans la chambre. Et de poursuivre leur récit du drame en notant qu'étant donné que le soldat entretenait de bons rapports avec le voisinage, il a occupé la chambre avant que l'accident ne survienne. Pour d'autres, l'origine du décès de Karim Séne est relative à une forte explosion peu après 8 heures. En effet, les tenants de cette thèse soutiennent que « C'est vers les environs de 9 heures qu'une explosion a été entendue dans la maison. Les premières personnes qui ont localisé la chambre d'où provenait l’explosion ont trouvé le jeune homme avec des brûlures sur tout le corps. La toiture de la chambre également a volé en éclats. Nous ne pouvons pas dire ce qui a fait tomber la toiture mais nous avons entendu un grand boum » nous a raconté une personne qui a requis l'anonymat. Toutefois force est de reconnaître que ces deux thèses évoquées ne manqueront pas d'aider les gendarmes de la brigade territoriale qui ont ouvert une enquête pour connaître avec exactitude les circonstances de l'accident qui a ôté la vie au soldat Karim Séne. À noter qu'à l'hôpital de Saint-Louis, l'un des toubibs qui a accueilli l'accidenté avant qu'il ne succombe à blessures a refusé de se prononcer sur les causes éventuelles de la mort du soldat de première classe. Le toubib s’est retranché derrière le secret médical. Il a tout juste reconnu avoir reçu dans son service « un patient qui présentait des brûlures graves sur tout le corps ». L’enquête ouverte à cet effet par la brigade territoriale va certainement faire la lumière sur cette affaire.

Source: L'observateur

Article Lu 11111 fois

Lundi 29 Septembre 2008





1.Posté par diallo le 29/09/2008 20:38
yalla nako sounou borome yereum té kharé ko aljana

2.Posté par Art le 30/09/2008 00:17
Doyna waar daal yalla nako yalla yeureum.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State