Référence multimedia du sénégal
.
Google

SAINT-LOUIS: La mer avance et emporte des maisons à Gokhou Mbathie

Article Lu 1769 fois


La situation est devenue préoccupante à Gokhou Mbathie, quartier de pêcheurs. La mer avance dangereusement, et a fini de faire tomber des maisons, obligeant les propriétaires à passer la nuit à la belle étoile. Si rien n'est fait, ce quartier attaqué sans cesse par les grosses vagues, risque d'être rayé de la carte de Saint Louis. Les populations sont laissées à elles-mêmes, et ont perdu espoir, malgré les va-et-vient incessants des autorités administratives. Elles ont élevé la voix pour interpeller le ministre d'Etat Djibo Leity Ka sur la situation, car la seule solution est l'érection d'un mur de protection pour protéger ce quartier loti, créé en 1977.

L'heure est grave à Gokhou Mbathie. Les vagues hantent le sommeil des habitants. Des familles entières ont été chassées de leurs maisons par la furie de ces vagues. Près de 10 maisons se sont affaissées. La situation est dramatique. Jamais de mémoire des anciens, un tel phénomène n'a été vécu. En effet, l'année dernière, la mer s'était déchaînée sans dommages. Mais cette année, et plus précisément ces derniers jours, la mer semble en vouloir à Gokhou Mbathie. Ce qui fait dire à Baye Cissé, ancien pêcheur, qu'il faut nécessairement un mur de protection. « Le sable et les sacs ne peuvent pas retenir la furie de la mer. Elle va engloutir à ce rythme, tout le quartier, il est donc urgent que l'Etat soit mis au courant de cet état de fait », avertit-il. S'adressant à Djibo Ka, il lui demande de venir constater de visu les dégâts. « Rufisque a obtenu son mur, pourquoi pas nous, cette ville n'est pas plus sénégalaise que la nôtre », se désole Baye Cissé. Les populations exigent de l'Etat des secours pour barrer la route à la mer. Elles ne souhaitent pas de couvertures, ni de la nourriture ; avant de rappeler que l'occupation est faite de façon légale, car la mer était à trois cent mètres des maisons. Mais chaque année, elle avance. D'ailleurs, selon des informations, la mer a balayé la station Total qui distribuait de l'essence pour pirogues, et les bornes sont englouties. Aucune maison située à côté de la mer, n'est épargnée par les vagues. Des sages pensent qu'il faut déplacer certaines maisons, avant que la situation ne s'aggrave.

Source: L'office

Article Lu 1769 fois

Jeudi 10 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State