Référence multimedia du sénégal
.
Google

SAINT LOUIS : Cheikh Bamba Dièye audite la gestion d’Ousmane Masseck Ndiaye

Article Lu 11002 fois

Après quelques mois aux commandes, la nouvelle équipe municipale de Saint-Louis décèle des irrégularités dans la gestion du maire sortant, Ousmane Masseck Ndiaye. Fort de ce constat, Bamba Dièye va lancer un audit international pour tenter d’y voir plus clair, dans le legs de son prédécesseur. C’est seulement à cette condition que le véritable travail, selon le directeur de cabinet, Abdoulaye Ndiaye, pourra commencer. C’est de la pure diversion, répondent les proches de l’actuel Président du Conseil Economique et Social, qui invitent par la même occasion le secrétaire général du FSDBJ, à plutôt se mettre au boulot, et d’arrêter de bavarder.



SAINT LOUIS : Cheikh Bamba Dièye audite la gestion d’Ousmane Masseck Ndiaye
« Chaque jour, il y a un nouveau dossier qui nous tombe entre les mains, la facture de plus de 240 millions reçue récemment de la Senelec, est une parfaite illustration. Pour nous prémunir, et éviter toute surprise, le maire a décidé de procéder à un audit », nous a révélé le directeur de cabinet du maire Bamba Dièye. Abdoulaye NDiaye a tenu à préciser qu’aucun secteur ne se sera laissé en rade. D’ailleurs, « les termes de références sont en train d’être constitués par des juristes, et l’appel d’offres à des cabinets, pour faire l’audit de la situation laissée par Masseck, va être lancé », explique-t-il. Le conseil municipal de Benno est optimiste que, si cet audit est réalisé, il aura une maîtrise complète de la situation, pour être à l’abri de surprises. Et Abdoulaye NDiaye de souligner que sur les documents de passation de service, signés sous réserve le cumul de la dette que l’équipe sortante doit aux concessionnaires, se résumait à 45 millions352 287 mille avec 12millions 375 550 mille à la SDE, 12 millions 475 287 mille à la SONATEL et 20 millions 500 mille à la SENELEC. Pour le cabinet de Bamba, pas mal de choses ont été tues. Mais, « ce n’est que cette semaine qu’on a reçu des factures de la SENELEC de plus de 240 millions », a dit Abdoulaye Ndiaye. Fort de cela, la nouvelle équipe a pris la décision que, maintenant, les mensualités ou bi-mensualités de la SENELEC pour l’éclairage public ou les bâtiments administratifs seront payées. Abdoulaye NDiaye a tenu à dire que le conseil municipal a épongé plus de 185 millions de dettes dans les secteurs du PRECOL, de la SONATEL, sans oublier les fournisseurs. Soulevant la question des retraités, l’équipe gagnante révèle que les cotisations n’ont pas été régulières, mais depuis quelques jours, leurs services font la situation pour régulariser les cas.

C’est de la pure diversion, martèlent les protégés du Président du conseil économique social. L’ancien directeur de l’Agence de Développement Communal n’a pas mis de gants pour assimiler leurs successeurs à des incapables de résoudre les problèmes de Saint-Louis. Selon Mamadou Diop, l’heure du bavardage est terminée. « La politique, par définition, c’est de régler les problèmes des populations, et ils ont suffisamment parlé durant la campagne ; il est malhonnête de trouver des alibis en s’attaquant à une gestion », assène-t-il. Il hausse le ton, « Ousmane Masseck NDiaye n’est pas l’égal à Abdoulaye NDiaye. Le Président du CES reste encore populaire dans cette ville, car étant un homme toujours aux côtés des populations ». Le protégé de l’ancien maire dit attendre ce cabinet, et il prouvera à l’opinion locale l’incompétence de ces hommes qui sont à la tête de la commune de Saint-Louis. Il affirme que durant les sept ans de règne d’Ousmane Masseck NDiaye, personne ne peut montrer, ni une mauvaise gestion, ni un détournement de deniers. « Le souci de ce dernier a été et reste la ville de Saint-Louis, sa population, son cadre de vie et nous lançons un appel à Bamba Dièye, en tant que maire, de se prononcer sur cela ; car la passation de service s’était faite en présence du payeur et du préfet, et tout était clair », rappelle-t-il. S’agissant de l’éclairage public, Mamadou Diop souligne que toutes les communes du Sénégal ont contracté des dettes à la SENELEC, et que le chef de l’Etat avait lui-même, au temps où Ousmane Masseck NDiaye était Président des maires du Sénégal, annoncé que cet éclairage était du domaine de la sécurité publique, ce qui a justifié la décision de créer un fonds de l’éclairage public. Il termine sa réaction, en appelant Bamba Dièye à rendre le tablier, s’il ne peut gérer Saint-Louis, au lieu d’envoyer des néophytes en politique pour faire des déclarations qui n’ont aucun sens. Toutefois, il se demande comment peut-on faire un audit, et dire qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses de la mairie.

ALASSANE SYLLA
Source L'Office

Article Lu 11002 fois

Lundi 24 Août 2009





1.Posté par MOLACK le 24/08/2009 15:17
Cheikh Bamba Dièye n'est qu'un bavardeur, je le disais tantôt, celui qui ne peut pas gérer la ville de Saint6Louis ne doit pas prétendre gérer le Sénégal.Les Saint -Louisien ont audité Ousmane Masseck Ndiaye et les résultats sont sortis depuis le 22 mars 2009, lesquels résultats ont été confirmés par la Cour d'Appel.Maintenant, Dièye gére way wala wa Ndar dagnou wara khar ngua dieule sén khaliss diokh-ko ay cabinet you nék bittim réw nakh gnou gneuw saytou li fi Masseck déff way doma wakh Bamba wayé Dièye ya ngui déconné

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State