Référence multimedia du sénégal
.
Google

SACCAGES DES LOCAUX DE L’AS ET DE 24 HEURES CHRONO: Comment Wade protège Farba Senghor

Article Lu 1961 fois

Le Comité pour la défense et la protection des journalistes (Cdpj) qui s’est réuni ce mercredi 21 janvier, a encore fustigé l’attitude des autorités qui essayent d’étouffer dans l’œuf les affaires d’agressions des journalistes Kambel Dieng et Karamokho Thioune et de saccages des locaux de L’As et de 24 Heures Chrono. La réunion s’est tenue en présence des avocats du Cdpj qui trouvent inadmissible que l’on cherche à protéger des personnes ayant exercé des actes de délinquance.



SACCAGES DES LOCAUX DE L’AS ET DE 24 HEURES CHRONO: Comment Wade protège Farba Senghor
Existerait-il un plan déroulé par l’État et visant à protéger Farba Senghor contre toutes poursuite judiciaires ? Le Cdpj et ses avocats en sont convaincus. Sinon, comment expliquer que le dossier concernant Farba Senghor accusé nommément d’être le commanditaire des saccages des locaux des quotidiens L’As et 24 Heures Chrono. L’enquête menée par la police sur cette affaire a permis l’arrestation et la condamnation des membres du ’’commando’’ chargés d’exécuter la sale besogne. Tous les éléments de l’enquête confirmés par des membres du ’’commando’’ désignent Farba Senghor comme étant le commanditaire de ces actes barbares qui heurtent violemment la conscience de tous les démocrates.

Farba Senghor avait été démis de ses fonctions ministérielles, et les autorités avaient donné l’assurance que le dossier ira jusqu’à son terme. D’autant plus, déclaraient-elles, qu’une fois la mise en accusation votée par l’Assemblée nationale et le Sénat, Farba Senghor allait être jugé par la Haute cour de justice. Seulement, le dossier traîne depuis, Farba Senghor est toujours libre de ses mouvements, et continue à se distinguer par son arrogance et ses attitudes « barbares ». Témoin, les actes de violence qu’il vient d’exercer sur notre reporter Ndèye Khady Lô qui couvrait à la préfecture les évènements marquants la clôture du dépôt des listes de candidatures aux élections locales.

Le Cdpj ne comprend donc pas qu’un tel individu continue toujours de pavaner, alors que des dossiers de justice le concernant, traînent toujours. Face à la situation, les interrogations ne manquent pas. Au cours de la réunion du Cdpj, un de ses avocats qui était présent, Me Demba Ciré Bathily résume ainsi la situation. Pour Me Demba Ciré Bathily, le fait que le dossier concernant Farba Senghor dans cette affaire de saccages des locaux des quotidiens L’As et 24 Heures Chrono soit confié à la Haute cour de justice et non à une juridiction de droit commun, est la preuve qu’on cherche juste à brouiller les pistes pour faire échapper l’ancien ministre des griffes de la justice. Ainsi, pour Me Demba Ciré Bathily, le dossier concernant Farba Senghor doit être remis à une juridiction de droit commun. Mais, il est devenu maintenant « un dossier politique et son évolution dépend de l’évolution politique ». Pour lui, il a été transmis à la Haute cour de justice « juste pour brouiller les pistes ».

Ce que semble confirmer Me El Hadji Diouf, lui aussi présent à la réunion, et qui soutient que « l’État n’a pas la volonté de faire évoluer le dossier et cherche à l’étouffer ». Me El Hadji Diouf qui est député à l’Assemblée nationale révèle que cette affaire Farba Senghor ne fait pas partie des dossiers qui seront examinés par l’Assemblée lors de sa prochaine séance. Les avocats tout comme les membres du Cdpj sont d’avis que les agressions sur Kambel Dieng et Karamokho Thioune, ainsi que les saccages des locaux des quotidiens L’As et 24 Heures Chrono risquent de connaître le même sort que celle de l’agression sur Talla Sylla.

Les participants à la réunion du Cdpj en appellent à une justice indépendante et digne. C’est pourquoi, ils ont comptent saisir la Haute Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Leur porte-parole du jour, Madior Fall annonce que leur plan d’action qui a démarré par la publication commune d’un éditorial à travers les différentes publications, v se poursuivre dans les prochains jours. Le Cdpj envisage d’organiser une marche et de mener une campagne internationale.

Source Nettali

Article Lu 1961 fois

Jeudi 22 Janvier 2009





1.Posté par alain le 22/01/2009 09:23
est ce qu il y a justice dans ce pays..............voila qu on laisse un grand malfrat......en toute liberte...........se promener transquillement sans etre inquiter......et pourtant il a commu le plus grant tord..........c est du jamais vu......nous vivons franchement au moyen age.........la loi est la pour tout le monde ..........pourquoi attendre pour juger farba le delinquant........en france meme vilpent qui avait un rang de premier ministre a ete trainer devant des juriduction...........a plus raison............en afrique pour juger de pauvre personne.......le juge d evry a raison de dire qu en afrique.............la justice est la pour les pauvres sans couverture.............

2.Posté par SIRA le 22/01/2009 10:46
y'a pas de justice au senegal parce que je ne peux pas comprendre comment on peut laisser un bandit comme farba qui méritait la prison depuis des mois circuler comme le vent et meme oser aller dans les préfectures pour semer du désordre. je ne reconnais plus mon cher pays. je m'adresse aux chers députés svp voter la mise en accusation pour farba il ne mérite pas la liberté.

3.Posté par astou le 22/01/2009 10:48
SALUT JE MADRESSE A VOUS LES DEPUTES POURKOI NE PAS VOTER LA MISE EN ACCUSATION DE CE MONSIEUR. REGARDER CES PERES DE FAMILLE QU IL A MIS EN PRISON DEPUIS DES MOIS ET LUI IL CIRCULE COMME IL VEUT C PAS SERIEUX POUR UN PAYS DE DROIT.

4.Posté par khady le 22/01/2009 10:56
reveillez vous, toujours en train de rouspéter mais personne ne bouge;
ils se permettent d'enfermer les manifestants de Kédougou 10 ans alors que Farba a fait plus frave et il n'est même pas jugé; c'est gravicisme

5.Posté par boulfalé le 22/01/2009 11:33
Farba n'a rien fait de mal .Je corrigerai volontiers ceux qui insulteraient mon père.

6.Posté par mbatio le 22/01/2009 15:18
Messieurs les journalistes s'il vous plaît ne serait ce que pour ceux là qui vont vous lire, relisez vos documents avant de les envoyer parfois les phrases sont incomplètes ou alors la phrase est trop longue et vous vous perdez. Merci pour la compréhension j'ai peur pour les jeunes qui vous lisent d'autant que notre école n'est plus ce qu'elle était.

7.Posté par soum le 22/01/2009 16:11
LE PROBLEME C'EST QUE L'ETAT S'EN FICHE DU PEUPLE SENEGALAIS. DANS LES PAYS OU L'ON OSE JUGER UN MINISTRE, CES PAYS L'ONT MERITE PARCE QUE A BOUT LES GENS ONT FAIT DES MARCHES, SE SONT REVOLUTIONNES. MIAS LES SENEGALIAS, ILS NE FONT QUE PARLER, IL FAUT AGIR MAIS PAS N'IMPORTE COMMENT, JE VEUX DIRE TOUS EN MEME TEMPS.
QUI VEUT LE RESPECT DOIT LE CHERCHER.

JE VOUS JURE QUE L'ETAT SE FICHE DES SENEGALIAS, IL NE NOUS RESPECTE PAS. COMMENT PEUT ON LAISSER LE CAS DE FARBA A COTE? SI CA S'ETAIT PASSE DANS D'AUTRES PAYS, Y'AURAIT LA REVOLUTION.

DEFOIS C'EST BON DE SE BATTRE POUR GAGNER LE RESPECT. AUX ETATS UNIS, ON N'A VU MARTIN LUTHER KING, C'EST JUST POUR ATTIRER VOTRE ATTENTION QUE SI NOUS VOULONS LE RESPECT, NOUS DEVONS LE CHERCHER. A VOIR LES SENEGALAIS DE KEDOUGOU SACRIFIER LEUR VIES, NOUS AUTRES SENEGALAIS DEVAIENT LES SOUTENIR, MAIS NOUS SOMMES QUE DES EGOISTES. NOUS FAISONS QUE PARLER MAIS N'AGISSONS PAS.

MAINTENANT ILS VOUS AMENENT LE CAS DE IDY QUI FAIT SON RETOUR AU PDS ET VOUS OUBLIER TOUT ET NE VOUS FAITES QUE PARLER DE CA. ENSUITE ILS VONT AMENER UN AUTRE SUJET ET VOUS VOUS METTREZ A PARLER DE CELA ET OUBLIER L'ESSENTIEL. ABDOULAYE WADE CONNAIT TRES BIEN LES SENEGALAIS.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State