Référence multimedia du sénégal
.
Google

SACCAGE DE L’AS ET DE 24 HEURES CHRONO: Pourquoi les nervis sont jugés en flagrants délits

Article Lu 1680 fois

Une instruction écrite a été transmise au Procureur de la République, après sa conférence de presse, lui demandant de ne pas transférer le dossier du saccage des sièges de l’As et de 24 Heures Chronos au juge d’instruction. La procédure de flagrant délit a ainsi été préférée pour éviter l’inulpation à l’ancien ministre des Transports terrestres, par ailleurs chargé de Propagande du Pds, justement cité dans cette affaire par l’enquête préliminaire.



SACCAGE DE L’AS ET DE 24 HEURES CHRONO: Pourquoi les nervis sont jugés en flagrants délits
C’est ce lundi que s’ouvre devant le tribunal des flagrants délits du tribunal hors classe de Dakar le procès des nervis et de leurs complices qui avaient mis à sac les locaux des quotidiens L’As et 24 heures Chrono le 17 août dernier. Le jugement de cette affaire aux flagrants délits a soulevé bien des interrogations surtout que lors de sa conférence de presse, le Procureur de la république Ousmane Diagne avait annoncé qu’il allait, une fois tous les mis en cause pris, confié le dossier à un juge d’instruction. Que s’est-il passé entre temps pour que le représentant du ministère public change décision ?

Selon des sources proches de cette affaire, le parquet a reçu une instruction écrite de la hiérarchie l’invitant à amener le dossier devant le tribunal des flagrants délits. Cette instruction écrite figure d’ailleurs dans le dossier de flagrant délit transmis au tribunal. Cherche t-on quelque part à protéger Farba Senghor, cité par certains des personnes interpellées comme étant le commanditaire du saccage de ces deux journaux ? Manifestement on cherche à circonscrire ce dossier aux seconds couteaux.

Pour cause, une instruction pouvait conduire le juge, dans le cadre de son enquête, à convoquer Farba Senghor pour l’inculper et le placer sous mandat de dépôt, en raison des charges graves retenues contre lui. C’est d’ailleurs pour éviter le déballage du contenu des procès-verbaux d’audition, surtout ceux de Adama Dème, l’agent recruteur, que le parquet refuse que les avocats, de la partie civile tout comme de la défense, photocopient le dossier d’enquête de la Sûreté Urbaine (Su), la branche de la police qui a mené l’enquête.

Source: Nettali

Article Lu 1680 fois

Dimanche 7 Septembre 2008





1.Posté par zo le 07/09/2008 17:31
PARDON ARRETEZ DE NOUS PARLER DE CETTE AFFAIRE VOUS SAVEZ TRES BIEN QUE WADE NE VA JAMAIS LAISSER FARBA FOU ENTRE LES MAINS DE LA JUSTICE CAR UNE FOIS QUE CELA SERA FAIT FARBA VA INCRIMER TS LES ASSASIN DU PDS
QUANT AU PAUVRE ELHADJ MALICK IL VONT FAIRE DE SORTE QU'IL SOIT DEFFERE LE PAUVRE QUI N'A TUE PERSONNE MAIS IL L'EST SANS DEFENCE
WADE EST LE PLUS GROS SALAUPARD

2.Posté par demba le 08/09/2008 00:48
c'est pas une surprise vous ne nous apprenez rien hélas c'est ainsi le Sénégal


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State